Exportations de vins français et ventes de Bordeaux | Une année 2020 en demi-teinte

L’année 2020 n’aura pas été synonyme de croissance pour le secteur des vins et des spiritueux. Ses chiffres sont tombés ; c’est donc officiel, la FEVS (Fédération des Exportateurs de Vins & Spiritueux de France) annonce une chute de 13,9% des exportations françaises de vins & spiritueux et le CIVB (Conseil interprofessionnel des vins de Bordeaux) révèle une troisième année de baisse de 5% en volume des ventes de vins régionaux. Même si les indicateurs sont au plus bas, les deux entités gardent des lueurs d’espoir pour l’année 2021. Explications.

Une chute de 13,9% en 2020 pour les exportations françaises de vins et spiritueux

13,9%. C’est la baisse des exportations françaises de vins et des spiritueux constatée à la fin de cette année 2020, menant la filière à un chiffre d’affaires de 12,1 milliards d’euros, le niveau que l’on avait atteint en 2016. C’est ce que constate le bilan de la FEVS, Fédération des Exportateurs de Vins & Spiritueux de France, communiqué le 11 février dernier. Les causes de cette chute sont bien entendu la crise du Covid avec la fermeture des cafés, bars et restaurants (on constate en Chine, à Hong Kong et à Singapour une baisse des achats de vins et spiritueux de 19,4%) mais également les taxes douanières américaines. A elles seules, les ventes en direction des Etats-Unis ont diminué de 18%, soit environ 670 millions d’euros. En effet, depuis octobre 2019, les vins français de moins de 14 degrés d’alcool subissent une taxe punitive de 25% lorsqu’ils arrivent sur le sol américain. Nouveau coup de massue, cette taxe s’élargit début janvier 2021 aux vins en vrac, à ceux de plus de 14 degrés et aux spiritueux à base de vin comme le cognac et l’armagnac. La FEVS a donc appelé la Commission Européenne à régler le plus rapidement possible ce conflit né des différends entre Airbus et Boeing avec le nouveau président américain, Joe Biden, en qui la filière met tous ses espoirs. Suite au prochain épisode donc…

En entrant un peu plus dans les détails, on constate que certaines régions ont été plus touchées que d’autres, notamment la Champagne, impactée par une chute de 17% en volume et de 20,5% en valeur (2,47 milliards d’euros) et le cognac avec une baisse de 11,6% en volume et de 21,4% en valeur (2,74 milliards d’euros).

Malgré cela, le secteur des vins et spiritueux reste, derrière l’aéronautique, le deuxième contributeur à l’excédent commercial en France. Même si les indicateurs sont plutôt au rouge, on reste positif depuis la récente investiture de Joe Biden et des premiers effets du vaccins contre la COVID-19.

Ventes des vins de Bordeaux en 2020 : 3ème année de baisse

5%. C’est cette fois-ci la chute en volume des ventes de vins de la région bordelaise, qui encaisse pour la troisième année consécutive de telles diminutions. Le CIVB, Conseil Interprofessionnel des Vins de Bordeaux, publiait en effet un communiqué vendredi 12 février en indiquant les chiffres de l’année 2020 pour la région : en volume, 3,92 millions d’hectolitres de vins vendus, soit l’équivalent de 522 millions de bouteilles.

A nouveau, les grands coupables sont le virus, les taxes américaines, le Brexit ou encore la crise politique de Hong Kong. Selon le CIVB, les français ayant peu l’occasion de festoyer, se seraient davantage tournés « vers des produits moins valorisés, au détriment des vins d’appellation ». Certaines causes sont aussi plus structurelles et impactent le marché depuis quelques années déjà : l’affaiblissement du marché chinois, une moindre appétence du consommateur pour le vin rouge (qui représente 84% de la production à Bordeaux) et une baisse de fréquentation des grandes surfaces au profit des plus petits points de vente.

Même si le tableau est plutôt noir, le CIVB constate des chiffres plus rassurants sur les derniers mois 2020, des indicateurs encourageants pour l’année à venir. On constate d’ailleurs pour les Etats-Unis seulement une hausse des ventes depuis l’arrivée de la nouvelle administration Biden. Un espoir de reprise concerne aussi la Chine.

Tous nos vins en vente 

Rendre le sourire aux vignerons de Bordeaux : nos vins en vente

Rendre le sourire aux vignerons de Cognac : nos flacons en vente

Rendre le sourire aux vignerons d’Armagnac : nos flacons en vente

Rendre le sourire aux vignerons de Champagne : nos vins en vente

 

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Les Gouttes de Dieu

Château Le Puy à Bordeaux : une future appellation monopole pour la star du manga Les gouttes de Dieu ?

Bannissant tout œnologue et le bois neuf, travaillant en bio depuis la nuit des temps, vinifiant largement sans soufre, le château Le Puy (Côtes de Francs) est un peu un ...

VdF 1

Ces vignerons rebelles qui quittent les appellations

Un nombre croissant de vignerons « à l’esprit libre » décide de sortir des appellations pour produire des vins de France, ce qui leur accorde une plus grande liberté d’expression.

La vente des Hospices de Beaune s’enrichit d’une nouvelle cuvée d’Echézeaux

Grâce au généreux don du Bourguignon Jean-Luc Bissey, la 152ème vente des Hospices de Beaune sera marquée par l’intégration d’une nouvelle parcelle, en Echézeaux. C’est le troisième grand cru de ...

Partage(s)