Les Sept Péchés Capiteux : une BD 100/100 Parkérisée !

bd_robert_parkerC’est LA BD dont on parle en ce moment. Les éditions 12bis publient un ouvrage satyrique sur Robert Parker, dénonçant ce que l’on qualifie de « système Parker ». Humour et cruauté se sont donné rendez-vous au procès du grand « gourou » américain.

Benoist Simmat, journaliste économique au Journal du Dimanche et à la Revue du vin de France, s’est associé à Philippe Bercovici (célèbre pour ses illustrations parues à l’époque dans le journal du Petit Spirou), pour créer cette bande dessinée qui dresse un portrait décapant du célèbre dégustateur américain.

Depuis une trentaine d’années, Robert Parker s’est en effet imposé comme l’homme incontournable dans la compréhension d’un millésime, par son appréciation d’un grand cru, sa méthode de notation et son style bien particulier pour déguster et décrire un vin. Les critiques sont évidemment légion, mais n’enlèvent guère à la renommée de celui qui, ne l’oublions pas, a contribué à faire connaître les vins de Bordeaux auprès du marché américain et, partant, aux amateurs du monde entier.

Sur un ton humoristique, Robert Parker, Les Sept Péchés Capiteux met en accusation ce qui est communément appelé le « système Parker ». Un  procédé qui aurait eu pour conséquence la standardisation de la majeure partie des grands crus, non seulement à Bordeaux, mais aussi dans la plupart des régions viticoles du monde. Plus grave encore, ce système aurait conduit à l’enrichissement personnel d’un certain nombre d’acteurs influents du paysage viticole bordelais…

Robert Parker y est placé en autant de chapitres face aux sept péchés capitaux  – ou plutôt capiteux, pour l’occasion -. La bande dessinée fourmille d’anecdotes croustillantes sur le parcours de celui qui reste tout de même, aux yeux du plus grand nombre, «le plus grand dégustateur du monde ».

Ce Mondovino de la bande dessinée n’entend donc pas simplement dénoncer la « Parkerisation » du vin. Ses auteurs ont clairement souhaité raconter l’épopée des hommes qui ont conduit Bordeaux sur le chemin d’une renommée mondiale. Si Robert Parker fait figure d’accusé principal dans cet ouvrage, les autres acteurs de cette histoire sont aussi dépeints avec humour… et cruauté. On notera tout de même l’hommage appuyé à Michel Bettane, celui qui a su identifier, avant tout le monde (et même avant Parker) la qualité exceptionnelle des Bordeaux 1982. Toutefois, si les reproches à Robert Parker se font parfois sévères et même franchement virulents, le dénouement habile de l’ouvrage évitera aux auteurs de finir devant les tribunaux, attaqués en diffamation !

Il ne nous a pas échappé non plus que la préface a été signée par Denis Saverot, Rédacteur en chef de … La Revue du vin de France, l’un des contrepoids à l’hégémonie du gourou américain… Denis est également le co-auteur, avec Benoît Simmat, de In Vino Veritas, un ouvrage d’enquête remarquablement documenté, qui passe au crible les grandes et petites histoires du vignoble.

Connaissant les talents d’investigation de l’auteur, on referme donc la bande dessinée en se demandant comment démêler le vrai du faux dans toutes ces accusations… Mais il n’en reste pas moins que cet ouvrage est à déguster sans modération !

A lire également :

Le saviez-vous : la micro-oxygénation, c’est quoi ?

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Echappée belle : Valençay, son vignoble, son château et ses vins

Valençay est la seule appellation de France à voir double, reconnue à la fois pour ses vins et son fromage. Mais Valençay, c'est aussi son magnifique château, propriété de Talleyrand ...

VinAuNaturel

Parution – « Le Vin au naturel », pour comprendre (et aimer !) le vin sans artifices

Aujourd’hui certains amateurs vantent de plus en plus souvent les “vins nature” ou les “vins naturels”, sans toujours savoir de quoi ils parlent. Ce n’est pas de leur faute, il ...

Les vins de Bordeaux s’exportent toujours aussi bien

Les vins de Bordeaux ont toujours la cote. Si le marché intérieur a tendance à se tasser, les ventes de vins de Bordeaux à l’étranger vont bon train et atteignent ...