iDealwine dans la presse : où en est le marché des enchères de vin ?

Après le journal Les Echos en fin d’année dernière, Sud-ouest, Le Nouvel Economiste, La Tribune, TAST ou le site Internet de la Revue du vin de France : les grands supports de presse français ont été nombreux à évoquer, sur le thème du placement vin, les analyses publiées par iDealwine en matière de tendance de marché. A suivre attentivement, surtout à la veille des primeurs !

La rubrique Presse d’iDealwine s’est, depuis la publication du document d’analyse annuelle du marché des enchères de vin, considérablement enrichie. Le TOP 10 des plus belles enchères de l’année 2010 a été abondamment repris et commenté. L’analyse des facteurs qui ont influencé le marché au cours des derniers mois également. Mais aussi et surtout, c’est la question du prix des vins qui agite aujourd’hui tous les esprits. La journaliste Audrey Dubourdieu a choisi, à la veille de la campagne Primeurs, de rappeler sur le site Internet de la Revue du vin de France, la situation des Bordeaux 2005, dont iDealwine suit les prix attentivement depuis leur sortie : sur les 40 plus grandes marques de Bordeaux, on compte encore, à aujourd’hui, plus d’un quart de l’échantillon (14 vins) qui peine à retrouver, sur le marché des enchères, le prix de vente TTC en primeurs de l’époque.

Certes, la situation n’est aujourd’hui pas la même que lors de la mise à disposition des 2005 sur le marché des enchères de vin. Quelques mois à peine après leur mise sur le marché, ces vins hautement spéculatifs et vendus à des prix stratosphériques avaient subi de plein fouet les effets de la crise financière (octobre 2008).

Aujourd’hui, le marché des grands crus a retrouvé un dynamisme exceptionnel : la demande chinoise est forte, et elle tend progressivement à s’étendre à d’autres valeurs que le Château Lafite Rothschild, emblème de la spéculation qui touche le marché depuis près de 2 ans. Mais il ne faut pas oublier qu’aucun marché, même (et surtout) celui des produits de luxe n’est à l’abri d’un phénomène exogène tel que celui de la crise financière de 2008, susceptible de venir gripper son expansion. A méditer, à la veille d’une campagne Primeurs qui bruisse déjà des rumeurs de prix exorbitants.

Indices, Tendances de marché est perspectives : tous ces éléments sont détaillés dans le document Ventes aux enchères de vins : analyse 2010 et perspectives 2011.

En savoir plus et commander ce document.

Consultez la rubrique Presse sur iDealwine

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Palmarès Jura-Savoie| Retour sur les enchères du 1er semestre 2020

Retour sur les enchères de vins du Jura au premier semestre, un univers de rareté qui continue à faire rêver les amateurs.

raisin

Menaces sur la collection de cépages du domaine de Vassal

Le domaine de Vassal est une propriété de l’Inra (Institut national de la recherche agronomique) où sont conservées près de 4 000 variétés de vignes provenant de 50 pays. Une ...

Fin de règne à Bordeaux : Robert Parker ne notera pas les primeurs 2014 !

C’est une information de taille révélée lors d’une conférence à Londres et qui risque bien de chambouler quelque peu la place de Bordeaux : Robert Parker, l’illustre critique notamment connu ...