Bleu Blanc Rose | Notre sélection de rosés français

Provence, Corse, Rhône, Bourgogne, Loire… De grands rosés sont produits aux quatre coins de l’hexagone. Nous en avons dégusté un bon nombre pour réaliser cette sélection. Vous n’avez plus qu’à décider lequel ensoleillera votre prochain apéro déconfiné !

Les coups de cœur de l’équipe

Si certains rosés ont été l’objet de débats passionnés au fil de nos dégustations, d’autres ont mis tout le monde d’accord. Le premier d’entre eux à avoir fait l’unanimité est sans aucun doute le Corail du château de Roquefort en appellation côte de Provence. Délicieux mélange de grenache, syrah et autres cépages sudistes, il allie gourmandise et finesse. Une prouesse pour son prix puisqu’il n’est vendu qu’à 13€ sur notre site.

Si certains d’entre vous se posent des questions sur le potentiel de garde des rosés, goûtez-donc celui du très talentueux vigneron corse, Antoine Arena. Sa matière et sa complexité feront de lui un compagnon idéal pour accompagner vos plus beaux poissons cet été.

L’appellation Bandol en Provence regorge d’excellents domaines qui furent parmi les premiers à produire du rosé. L’un d’entre eux sort indéniablement du lot, le mythique château Pradeau, qui a façonné l’image de son appellation autant que celle des rosés de Provence. Découvrez sans plus attendre son millésime 2019 !

Dernier coup de coeur mais pas des moindres, avec un vin tout droit venu de la vallée de la Loire où François Cotat, véritable icône à Sancerre, nous livre une cuvée délicieusement fruitée et racée.

Les pépites nature ou biodynamiques

De nos jours, les rosés sont devenus un formidable terrain de jeu pour les vignerons nature ou biodynamiques. Une petite précision s’impose, la conservation des vins blancs et rosés étant plus délicate que celle des rouges, certains vignerons préfèrent ajouter quelques milligrammes de sulfites pour ne prendre aucun risque mais rien de bien méchant on vous l’assure !

Commençons en Bourgogne à Marsannay, avec le très inspiré Sylvain Pataille, qui élève pas moins de trois ans son rosé avant de le commercialiser. Impossible à ranger dans une case, ce vin vous surprendra sans aucun doute. Offrez lui la possibilité de s’exprimer pleinement en le mariant avec une viande blanche délicatement cuite et vous ne serez pas déçu du résultat ! Toujours à Marsannay, c’est au tour d’un certain Bruno Clair (dont vous avez peut-être au la chance de déguster l’un de ses bonnes-mares) de nous offrir un rosé intensément fruité et plus traditionnel.

Le nom d’Henri Milan vous peut-être quelque chose ? Figure de proue de la biodynamie en Provence, il a choisi de sortir de l’appellation Baux-de-Provence en 2007 pour pouvoir exercer pleinement toute sa créativité. Son fils, Théophile Milan, signe avec la cuvée Haru (qui signifie “l’arrivée du printemps” en japonais) un rosé culoté et plein de maturité à seulement 12€. Une bouteille à ouvrir à n’importe quel moment de la journée… ou de la nuit !

Direction la Savoie maintenant, avec un domaine dont nous ne cesserons jamais de faire les louanges tant nous l’adorons. Je parle bien-sûr du domaine des Ardoisières qui produit un rosé avec ses vieilles vignes de gamay cultivées à Saint-Pierre de Soucy. Vinifié naturellement, avec ses levures indigènes et élevé 9 mois sur ses lies, il fera la part belle à vos plats les plus fins.

Sans oublier les classiques de Provence

Nous n’avons pas pris la peine de reprendre tous les grands classiques de Provence dans cette sélection car nous savons que vous les connaissez déjà bien assez. Mais vous pouvez bien évidemment retrouver La Bégude, Rimauresq ou encore Miraval sur le site d’iDealwine.

Deux rosés de copains à moins de 10€

Pour terminer cette sélection, voici deux bons plans, deux bonnes bouteilles de rosés idéales pour un apéritif entre amis. La première d’entre elle, un rosé du Var, à la robe clair et au nez plein de finesse et d’élégance produite par le domaine de Triennes, vendue à seulement 9€. Et la seconde, un tavel en biodynamie dans un registre complètement différent signé par le domaine Guigal. Charnu et très aromatique, il fera des merveilles et ce à moins de 7€ !

Découvrez notre sélection entière de rosés sur iDealwine.com

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Concours de Bruxelles 2009 : les résultats

Pour sa 16e édition, le Concours Mondial de Bruxelles s’est délocalisé à Valence (Espagne) pour décerner ses médailles aux plus ...

Bouchon ou capsule ? Le choix de Laroche

L’une des particularités des vins LAROCHE est que certains sont présentés en capsule à vis. Une grande partie de la ...

Beaujolais nouveau : les primeurs… en primeur

Il y a primeurs et primeurs. Les vins nouveaux prêts à consommer et les nouveaux consommés pas encore prêts... Bref, les beaujolais et autres nouveaux de l'année, à ne pas ...