Belles enchères : les meursaults 1er cru Perrières ont la cote

qui se sont clôturées le 14 juin, de nombreux meursaults 1er cru Les Perrières issus des plus beaux domaines étaient proposés. Ces derniers ont grandement intéressé des enchérisseurs aux quatre coins du monde et pour certains domaines, les prix se sont envolés.

Lors des dernières ventes aux enchères, nous proposions un grand nombre de meursault 1er Cru Perrières, issus de différents domaines et qui ont tous accompli de belles performances : Coche-Dury, Roulot, le domaine des Comtes Lafon, Pierre Morey et Vincent Dancer. Les heureux gagnants de ces enchères étaient quant à eux français, américains et hongkongais, pour l’essentiel.

Il faut dire que ce 1er cru de Meursault est l’un des plus grands vins blancs de Bourgogne, parfois pressenti comme un candidat naturel à une éventuelle promotion en Grand Cru, tant ce climat est qualitatif et recherché. Située au Sud du village de l’AOC, à la limite de l’appellation Puligny-Montrachet et à voisin du 1er cru Les Charmes, il s’étend sur 13 hectares et se divise en trois lieux-dits : Aux Perrières, Les Perrières-Dessus et une partie des Perrières-Dessous – l’autre partie de ce lieu-dit étant englobée dans le 1er cru Clos des Perrières -. Ce terroir est particulièrement calcaire puisqu’il se trouve à l’emplacement d’anciennes carrières qui ont été comblées –  le mot « perrière » provient d’ailleurs de l’ancien français « petrarium » signifiant « carrière de pierres » -, où l’on exploitait du calcaire nommé « pierre de Chassagne ». Ce grand terroir laisse généralement son empreinte sur ses vins, où l’on retrouve une minéralité et une salinité marquées, qui contribuent au très bel équilibre de ces vins.

Dans les enchères on-line du 14 juin, ce sont – sans surprise – les meursaults 1er Cru Perrières en provenance du domaine Coche-Dury qui ont atteint les prix les plus élevés, dépassant systématiquement les 1 000€. Pour la plupart ils ont été acquis par un professionnel américain. Le millésime 2010 a même été adjugé à 1320€ et les millésimes 1999, 2007 et 2008 ont enregistré des écarts de prix significatifs par rapport à la Cote iDealwine : respectivement +17%, +21% et même +40%. Le domaine Coche-Dury est généralement considéré comme le plus prestigieux et le plus reconnu de toute l’appellation meursault où il possède 9 hectares. Il offre en tous cas indéniablement un style inimitable, droit, tendu, profond et très sapide, avec une allonge incroyable. Les sont souvent marqués par une note « grillée » et noisette, très caractéristique. Pour les 1er crus, 50% de fûts neufs sont utilisés. Le 1er cru Les Perrières du domaine est considéré comme l’un de leurs plus beaux. La Revue du vin de France écrit d’ailleurs à propos de ce vin : « Malgré son incroyable densité, l’équilibre discret de ce vin est magistral : la rencontre d’autant de densité, de luminosité et de légèreté confine au génie. ».

Les deux meursaults 1er Cru Perrières 2007 du domaine Roulot qui étaient proposés ont quant à eux vu leurs cours progresser de manière exponentielle : un lot de deux bouteilles s’est adjugé 1200€ (+213%), tandis qu’un lot unitaire est parti pour 660€ (+244€). Ce domaine certifié en biodynamie est en effet sur le devant de la scène depuis quelques années et touche un public d’amateurs plus attirés par la pureté, la fraîcheur et le côté cristallin que l’opulence et la richesse si typiques de meursault.

Face au succès des meursaults Perrières de Coche-Dury et Roulot, ceux des Comtes Lafon ont conservé des prix relativement sages. En effet, les millésimes 2006, 2007, 2009 et 2013 sont tous restés sous la barre des 300€. Mais ce domaine mondialement réputé à tout de même enregistré des progressions notables, allant jusqu’à 20% (pour le 2009).

Enfin, parmi les autres belles enchères de meursaults 1er Cru Perrières, on retrouve également des domaines qui font plus office d' »outsiders » parmi les stars mondiales de Meursault, même s’ils ont tout de même de plus en plus la cote auprès des amateurs pointus. Les prix des meursaults Perrières des domaines Pierre Morey et Vincent Dancer sont restés stables, mais sont restés au-dessus de la barre des 100€. Un lot de 3 bouteilles de 2007 de Pierre Morey s’est adjugé 432€. Pour ces deux domaines, ce sont des amateurs français et hongkongais qui ont remporté les enchères.

Retrouvez nos rapports d’enchères

En savoir plus sur la revente de vin via iDealwine

En savoir plus sur l’investissement vin

Consultez le prix d’un vin

A lire également dans le Blog iDealwine :

Henri Jayer, Mouton Rothschild, Côte-Rôtie et Sancerre au top des dernières enchères

Belles enchères (2) : l’Asie se passionne pour les vins du domaine Leroy

Belles enchères : Petrus en miniature, Bordeaux 2005 et vieux millésimes à l’honneur

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

100/100 Robert Parker

Quelles évolutions des prix pour les 100/100 Parker ?

Depuis 1978, 452 vins ont reçu le sésame du 100/100 de Robert Parker. A l’heure où ce dernier se retire, quel bilan peut-on dresser sur son rôle et l’influence de ...

Achat direct : 1000 vins sublimes pour illuminer votre dîner de Noël

Quels vins ouvrirez-vous pour Noël cette année ? A l’heure du choix, pas question de vous abandonner. Cette vente offre une sélection immense et absolument géniale de trésors pour Noël ...

Notes millésime 2015

Notes du millésime : superbe, le 2015 dans les vignobles du Nord de l’hexagone

Le millésime 2015, tant attendu, annoncé comme exceptionnel, est désormais en bouteille, et disponible à la vente. Pour vous guider dans vos achats, iDealwine fait le point, région par région. ...