Enchères du mois d’octobre | Clos Rougeard, Collier, Thierry Germain, trésors de Saumur

Les vins de l’Anjou sont une ode à la joie de vivre, la délicatesse et l’élégance. Au sein de cette région splendide, l’appellation Saumur se distingue, tirée vers le haut depuis plusieurs décennies par le génie de Charly Foucault, qui a, avec son frère Nady, porté au firmament les vins du Clos Rougeard.

Alors certes, aujourd’hui, le monde entier veut un jour tremper ses lèvres dans l’un des délicieux nectars produits dans ce domaine devenu l’emblème de Saumur-Champigny (pour les cabernets), de Saumur (pour les chenins) et, ce faisant, de tout le Val de Loire.

Les millésimes devenus aujourd’hui des collectors s’échangent toujours au plus haut, en atteste ce 1989, dans la cuvée Le Bourg, adjugé 1178€ le 26 octobre dernier. Plus proche de nous, cette même cuvée atteint 646€ dans le millésime 1996, 632€ (2010) ou 448€ (2009). Plus rare encore, un coteau-de-saumur Brézé, dans la version sélection de grains nobles de 1995, introuvable, a été remporté contre 893€ (+36%). Recherchée aussi même si les prix tendent à se stabiliser, la cuvée Poyeux s’échangeait quant à elle 377€ le mois dernier dans le millésime 1996, 347€ pour le 2003 et 331€ pour le 2004. Un bel hommage à ces cuvées qui témoignent d’une admirable capacité à traverser le temps et les décennies.

Dans le sillage immédiat de ce domaine du Clos Rougeard, aujourd’hui devenu culte, on trouve bien sûr le domaine du Collier, exploité par le fils de Charly Foucault. La patte du vinificateur a bel et bien été transmise à Antoine Foucault qui, avec sa compagne Caroline Boireau produit des vins longuement élevés en fûts, selon la tradition familiale. Le résultat est vibrant, enthousiasmant. La cuvée de chenin La Charpentrie a atteint le mois dernier 149€, tant dans le millésime 2014 que dans le 2015. En rouge, le saumur-champigny Ripaille 2014 demeure plus abordable mais son cours s’envole tout de même (75€, +54%).

Autre élève des Foucault, Thierry Germain, qui exploite d’ailleurs (sans le revendiquer sur l’étiquette) une parcelle des Poyeux. Celle-ci entre dans la composition de sa cuvée Terres Chaudes. Les prix des vins du domaine des Roches Neuves restent encore incroyablement doux, on notera les 44€ déboursés par un amateur pour acquérir la cuvée La Marginale 2010, un splendide cabernet issu d’un sol argileux. En blanc, son saumur l’Echelier, issu d’un sol calcaire turonien, s’échange également à 44€ dans le millésime 2016.

Toujours dans le même secteur Antoine Sanzay, revendique, lui, sur son étiquette la parcelle des Poyeux qu’il exploite à Saumur Champigny. Ce choix, qui lui permet de distinguer cette cuvée du « simple » saumur-champigny, est manifestement gagnant puisque son 2014 s’est envolé à 89€ le mois dernier (+41%).

Parmi les autres noms qui se distinguent dans les ventes aux enchères, à des prix encore admirablement abordables, signalons le Château Yvonne (51€ pour le saumur blanc 2009), la Porte Saint-Jean (saumur les Cormiers 2019, 41€, +11%), ou encore le Château de Fosse-Sèche et le domaine des Closiers. Cette région est une mine d’or !

Voir le rapport complet des belles enchères du mois d’octobre 2022 sur iDealwine.

Demandez une estimation pour votre cave

En savoir plus sur la vente de vos vins au travers d’iDealwine

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

1- Camin Larredya - iDealwine

Camin Larredya : un joyau du Jurançon

A l’heure de la renaissance des vins de Jurançon, Jean-Marc Grussaute a hissé son vignoble du piémont Pyrénéen au sommet de l’appellation.

FineSpirits.Auction : lancement d’un nouveau site d’enchères 100% spiritueux

Découvrez le nouveau site de ventes aux enchères de whiskies et spiritueux fins créé en partenariat avec La Maison du Whisky.

Parution : un beau livre consacré au vin et à l’amour

Puisque la Saint-Valentin se profile… comment ne pas associer l’amour à la dive bouteille ? La maison Féret s’y est essayée avec succès, dans un bel ouvrage intitulé Le vin ...