Les mots du vin : le phylloxéra et les maux de la vigne

 

maladie vigne

Comme toutes les plantes, la vigne est fragile et elle est sensible à de nombreuses maladies. Des attaques qui peuvent avoir des conséquences sur la quantité ou la qualité des vendanges et donc du vin.

Jusqu’au début des années 1800, les vignerons ne craignaient pratiquement que la grêle et les gelées. Les maladies de la vigne étaient très rares. En 1827 la pyrale fait son apparition, défeuillant complètement les ceps et favorisant l’installation d’un autre parasite, le botrytis, responsable de la pourriture grise des grains. En 1845, c’est l’oïdium qui s’attaque aux feuilles de vigne et aux grappes, qu’il recouvre d’une poussière grisâtre qui entraîne leur dessèchement. Ainsi, de 1853 à 1854, l’ensemble du vignoble du sud de la France est contaminé, un véritable désastre qui anéantit jusqu’au deux tiers de la récolte.

Mais c’est surtout l’apparition du phylloxéra, en 1870, qui provoque les plus grands dégâts. En moins de trente ans, ce minuscule puceron originaire d’Amérique s’attaque aux racines des vignes entraînant leur dépérissement, puis leur mort avec des conséquences catastrophiques : plus de deux millions d’hectares sont touchés et on ne compte plus le nombre de vignerons ruinés. De plus, de nombreux cépages locaux et historiques disparaissent à jamais. Afin de reconstituer un nouveau vignoble, on importe de nouvelles espèces, on crée des variétés hybrides, on bouture et on greffe sur des pieds importés. La crise du phylloxéra est d’ailleurs directement à l’origine de la mise en place de la viticulture moderne, telle qu’on l’a connaît encore aujourd’hui.

Le mildiou apparaît pour sa part en 1878 en Gironde. En provenance d’Amérique, ce champignon parasite se développe rapidement, favorisé par l’humidité du climat. Il s’attaque d’abord aux feuilles, puis aux grappes, qui finissent par se dessécher ou pourrir sur pied.

Il est essentiel pour tout vigneron d’identifier rapidement et avec exactitude les attaques des diverses maladies sur son vignoble pour réagir rapidement et éviter des pertes de rendement ou de qualité. Ces attaques peuvent être très variables d’une année à l’autre en fonction des conditions climatiques, des cépages, de la résistance naturelle de la vigne, exactement comme pour les humains.

 

La semaine prochaine, nous verrons les deux grands types de maladies : les maladies dues à des champignons et celles due à des insectes.

 

 

Tous les vins en vente sur iDealwine

 

Recherchez le prix d’un vin

A lire dans le Blog iDealwine :

La polémique Giboulot : peut-on obliger un vigneron à traiter ses vignes ?

 

Les mots du vin : faut-il carafer les vins avant de les servir ?

Les mots du vin : pigeage, délestage, remontage, vous avez pigé ?

Pourquoi y a-t-il des bulles dans le champagne ?

Les mots du vin : le soufre, ange ou démon ?

Les mots du vin : ni collé, ni filtré, pourquoi ?

Les mots du vin : petits mensonges sur les rendements

Les vieilles vignes sont-elles toujours vieilles ?

Les vendanges en vert, à quoi ça sert ?

On sert le vin blanc très frais et le rouge à température ambiante. Vrai ou faux ?

Le vin blanc c’est pour le poisson et le rouge pour la viande. Vrai ou faux ?

Il faut toujours servir les blancs avant les rouges. Vrai ou faux ?

Pourquoi le vin rouge… est-il rouge ?

Pourquoi les vins sucrés sont-ils … sucrés ?

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Habitudes de consommation de vin : la qualité prime

La consommation de vin en France change, les Français consomment moins mais mieux. On vous révèle tout.

Alsace (2)

Disparition de Laurence Faller (domaine Weinbach) : l’Alsace en deuil

Victime d’une crise cardiaque à son domicile, Laurence Faller (Domaine Weinbach) nous a quittés brutalement lundi soir. L’Alsace et le monde du vin sont sous le choc…

Vinexpo 2015 : un bon millésime qui relance l’attrait de ce salon international

La 18e édition du salon Vinexpo s’est tenue la semaine dernière à Bordeaux et s’affirme d’ores et déjà comme un beau succès. Premier Vinexpo inauguré par un président de la ...