On sert le vin blanc très frais et le rouge à température ambiante. Vrai ou faux ?

 

vrai faux temperature ambiante

L’habitude d’immerger sa bouteille de blanc dans un seau rempli de glaçons ou de sortir son rouge longtemps à l’avance sur la table de la salle à manger est encore largement partagée par bon nombre d’amateurs. Est-ce bien raisonnable ?

Faites l’expérience : prenez un blanc riche et puissant, un peu boisé, et un vin rouge assez léger, par exemple un bourgogne générique, et servez-les dans des verres noirs en ayant pris soin de mettre le rouge longtemps au froid et de servir le blanc à 20°. Vous verrez que bon nombre de vos amis prendront le rouge pour un blanc et vice versa.

C’est dire si notre cerveau est conditionné par nos habitudes de consommation : le vin blanc se sert très froid et le vin rouge à température ambiante. Evidemment, cette règle n’est pas née par hasard. Un vin rouge trop froid se présentera sous un aspect très “dur”, avec des tannins raides et saillants. Un vin blanc trop chaud aura l’air un peu mou et peu désaltérant. Mais pour éviter cela, faut-il pour autant servir les blancs glacés et les rouges à 22° ?

Evidemment non ! On peut même partir du principe qu’en moyenne, dans un repas entre amis ou au restaurant, les vins blancs sont servis trop froids et les vins rouges trop chauds ! En voulant éviter les défauts évoqués ci-dessus, on se rue vers d’autres problèmes… Le vin blanc glacé perdra une bonne parie de ses arômes et le vin rouge trop chaud fera ressortir son alcool et ses arômes les plus lourds et les moins frais.

Pour maîtriser la température de service, le mieux est évidemment de posséder (et d’utiliser !) un thermomètre à vin. Il faut aussi bien connaître la température de votre cave le jour du service du vin et ne pas oublier que dans un frigidaire, au bout de 12h, une bouteille de vin sera à 7 ou 8°. Ceci étant connu, à quelle température servir les vins ?

Les blancs les plus simples, les champagnes (ou les bulles en général) les moins vineux et les liquoreux doivent être servis autour de 10°.

Les blancs les plus riches, de haute gastronomie, et les champagnes les plus vineux doivent être servis à 12 ou 13°.

Les rouges peu tanniques (beaujolais, bourgognes) ou riches en alcool (Rhône sud) doivent être servis dans les verres à 14 ou 15° pour arriver très vite à 15 ou 16°, leur température idéale de dégustation.

Les rouges plus tanniques (bordeaux, Rhône nord) peuvent être servis à 17° dans les verres pour être consommés à 18 ou 19°.

Evidemment ces chiffres doivent être nuancés en fonction de votre connaissance des vins servis. Vous verrez aussi qu’en été, lorsqu’il fait très chaud, les vins (pour une même température de service) paraitront plus frais qu’en hiver.

Reste enfin à maintenir la bouteille à une température à peu près constante et idéale au cours du repas. C’est parfois compliqué. Le mieux est de disposer d’un seau à champagne rempli d’eau fraiche (à la température contrôlée à l’aide de votre thermomètre à vin qui s’abaissera peut-être à se tremper dans l’eau…) et d’y ajouter plus ou moins de glaçons si nécessaire. Il faut aussi penser qu’une bouteille dans laquelle il ne reste plus qu’un tiers de son contenu aura moins d’inertie thermique que quand elle est pleine. Il faudra donc y faire plus attention. Veillez aussi, surtout quand la bouteille est pleine, que l’eau fraiche aille jusqu’au début du goulot pour éviter que le premier verre servi ne soit trop chaud…

Consultez les ventes de vin sur iDealwine

Découvrez les ventes privées de vin d’iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

Trouvez l’accord idéal mets et vins

Découvrez toutes nos recettes

A lire : nos conseils pour bien associer un plat et un vin

A lire dans le Blog iDealwine :

Le vin blanc c’est pour le poisson et le rouge pour la viande. Vrai ou faux ?

Il faut toujours servir les blancs avant les rouges. Vrai ou faux ?

Le service des vins en été : quelques astuces « fraicheur »

Quelques idées reçues sur la conservation des vins

Les idées reçues à combattre sur les accords mets et vins

Conseil : comment conserver ses vins bien au frais

Tags:

  • Voir les commentaires (8)

  • Bence

    C’est bien joli de maintenir la température du vin dans un seau d’eau plus ou moins glacé mais quid de l’étiquette ?
    Par ailleurs imaginez-vous placer votre carafe de décantation dans ce seau d’eau ?

    • Rédaction iDealwine

      Il est vrai que cette méthode « sacrifie » un peu l’étiquette. Mais il vaut mieux un vin à bonne température avec une étiquette abimée que l’inverse ! Mais vous avez raison, on peut très bien placer une carafe dans l’eau fraîche. L’inconvénient c’est qu’elle aura plus tendance à « flotter » qu’une bouteille. La parade ultime étant de verser le vin dans une bouteille vide sans étiquette intéressante et de mettre cette dernière dans l’eau ! Qu’est ce qu’il ne faut pas faire pour avoir son vin à la bonne température !

  • Philippe MARGOT

    Bons conseils pour les jours qui viennent !

    Intéressant article qui me fait dire : toujours faire le distinguo entre la température de service et celle de consommation.
    2 à 3° de moins pour la première semble judicieux et encore tenir compte de la température ambiante.

    A celui qui sert je dirai « peu mais souvent ! », seul moyen de boire à bonne température…

  • José

    Bonjour,
    Merci pour vos conseils pertinents! Je me demandais ce que vous pensiez du fait de servir des vins dans des verres à vins frais. Nous avons essayé cette technique il y a quelques temps, et elle a eu plusieurs avantages: grâce à cela, les invités étaient obligés de tenir correctement leur verre à vin (par le pied) et le vin restait frais plus longtemps.

    • Rédaction iDealwine

      Merci pour votre message. Effectivement c’est une bonne idée pour garder le fion frais plus longtemps. On peut aussi mettre une carafe au congélateur pendant une demi heure et verser le vin dedans ensuite.

  • Franck Resslen

    Bonjour,
    J’essaye de mettre au point un produit qui permettra aux consommateurs de vin quand est ce que leur vin est à la bonne température pour le déguster.
    Mon idée est d’implementer un sticker, qui change de couleur lorsque la bonne température est atteinte.
    J’aimerais avoir vos feedbacks sur l’idée:
    Y-a-il une demande pour résoudre ce problème de la parfaite température?
    Est-ce étrange et non approprié de disposer un sticker sur une bouteille de vin?
    Si vous avez d’autres suggestions, envoyez moi un e-mail: franck@icatch-marketing.com
    Merci

    • iDealwine

      Bonjour Monsieur,

      En effet, il y a une demande (du moins chez les oenophiles) pour résoudre le problème de la température… Sortir un vin du frigo ou de la cave une heure avant la dégustation pour arriver à bon température, c’est en effet un petit peu agir au « pifomètre », donc votre idée s’attaque à une vraie question. Elle présente également l’avantage de ne pas avoir à ouvrir la bouteille à l’avance pour utiliser un thermomètre (ce que personne ou presque ne fait de toute façon). Maintenant, pensez vous à un sticker que le consommateur ajoute sur la bouteille ou à des bouteilles directement vendues avec ces stickers? A notre sens, ce dernier devra de toute façon être discret car pour beaucoup d’oenophiles, les bouteilles, surtout des grands vins, sont un peu « sacrées »!

  • Didier

    Il faut garder à l’esprit que le froid crispe le vin et si l’on souhaite apprécier tout ce que peut offrir un vin, le froid est exclu. J’ai eu l’occasion de faire une expérience avec de la famille et des amis, c’est-à-dire leur faire déguster à l’aveugle le même vin, une bouteille a été réfrigérée et une autre à température ambiante. Cette expérience s’est faîte sur des vins blancs d’appellations différentes (Loire, Bourgogne et Languedoc) et a été concluante, car, d’une part, tout le monde pensait déguster des vins différents et, d’autre part, le résultat a été sans appel, les vins à température ambiante ont remporté un vif succès car, on peut y retrouver tout le profil organoleptique du vin et l’apprécier à sa juste valeur.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

PhotoPousseDor

Le domaine de La Pousse d’Or : l’excellence du pinot de Beaune jusqu’à Nuits…

Très bien implanté sur les plus beaux terroirs de la Côte de Beaune, le domaine de La Pousse d’Or se développe aujourd’hui sur celle de Nuits. Avec toujours la même ...

Indices WineDex® iDealwine : +0,87% en mai dans un marché qui poursuit son internationalisation

L’indice WineDex® iDealwine 100 a enregistré en mai une hausse de 0,87%, principalement portée par la bonne tenue des vins de Bourgogne. Sur un an, la performance de l’indice général ...

Achat direct : une vente exceptionnelle d’Yquem, près de 600 bouteilles de 1982 à 2008

Grande première sur iDealwine : une vente grandiose et vraiment unique en son genre, à 100% consacrée au château d’Yquem, sur des millésimes allant de 1982 à 2008. Du jamais ...