La polémique Giboulot : peut-on obliger un vigneron à traiter ses vignes ?

Cicadelle

L’affaire fait grand bruit en ce moment dans le monde viticole. Emmanuel Giboulot, viticulteur à Combertault en Bourgogne, comparaissait lundi 24 février devant le tribunal de grande instance de Dijon. Son tort ? Avoir refusé de traiter ses vignes contre la cicadelle, l’insecte à l’origine de la flavescence dorée, une maladie de la vigne, alors qu’un arrêté préfectoral l’y obligeait.

Une amende de 1000 euros dont 500 euros avec sursis a finalement été requise contre le vigneron, pour avoir enfreint un arrêté préfectoral en juin 2013 qui l’obligeait à répandre un insecticide sur ses vignes pour éviter l’expansion de la cicadelle. Le viticulteur de Beaune encourait théoriquement six mois d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende. Le juge a mis sa décision en délibéré au 7 avril 2014.

Face à cette condamnation, il y a les défenseurs d’Emmanuel Giboulot. Ceux-ci proclament  qu’un vigneron devrait mettre les produits qu’il souhaite dans ses vignes, et que s’il estime qu’un produit serait nocif pour son vignoble (et éventuellement ceux qui consomment son vin), il ne devrait pas être contraint à l’appliquer. Les partisans de ce camp sont nombreux ; à sa sortie du tribunal, le vigneron a été acclamé par près de 500 personnes rassemblées à l’appel d’organisations écologistes dénonçant l’utilisation de pesticides. Par ailleurs, une pétition circulant sur internet a recueilli plus de 480 000 signatures !

Mais, il y a aussi ceux qui soutiennent la décision du tribunal. En effet, pour enrayer efficacement à long terme ce fléau mortel pour la vigne (comme l’a été le phylloxéra), il faut que toutes les vignes sans exception soient traitées. Ce n’est qu’à cette condition que la cicadelle pourra être éradiquée. Le schéma est semblable à celui d’un vaccin : si toute la population est vaccinée, alors le virus meurt et le vaccin devient inutile. Mais, il suffit d’un individu qui ne suit pas ce schéma pour que les efforts des autres soient mis à mal. Vouloir lutter contre l’utilisation des pesticides d’une façon extrême dans un domaine, obligera donc sans doute les domaines voisins à devoir continuer à l’utiliser, entraînant donc une utilisation plus importante du produit à l’échelle globale.

Un débat qui n’est pas près de se clore…

Recherchez le prix d’un vin

En savoir plus sur la biodynamie

La biodynamie et le calendrier lunaire

A lire également dans le Blog iDealwine :

La vigne bordelaise en péril !

Poules, vaches et chevaux dans les vignes !

Château Pontet-Canet sera en partie élevé en amphores !

Deux grands crus de Bordeaux passent au 100% bio

Château Falfas, pionnier de la biodynamie à Bordeaux : retenez bien ce nom

La biodynamie à l’œuvre dans le terroir du domaine de la vieille Julienne à Châteauneuf du Pape

La maison Roederer teste la biodynamie

Le domaine Drouhin Vaudon à Chablis : de grands chablis en biodynamie

Biodynamie à Bordeaux : une réunion au Château Pontet Canet

 

 

Tags:

  • Voir les commentaires (1)

  • Claude C

    Bien que défenseur de l’environnement, je n’ai pas signé cette pétition car il me semble que l’intervention d’Emmanuel Giboulot est bien tardive.
    Que propose t’il ? ne rien faire ? Appliquer des agrégats issus de la culture bio-dynamique ou autre remède ?
    Ne rien faire est un risque important.
    Les traitements de biodynamie pour vaincre cet insecte destructeur n’ont jusqu’à ce jour donné que des résultats positifs très parcellaires

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Champagnes-Exportations

Exportations des champagnes : un record pour l’année 2017

Avec un chiffre d'affaires global de 4,9 milliards d'euros en 2017, la Champagne enregistre un record pour l'année 2017, annoncé par le comité d'interprofession champenois. Cette fulgurante progression est principalement ...

iDealwine salon RVF 2018

Retour sur les dégustations iDealwine au salon RVF 2018

La 12e édition du salon de La Revue du vin de France s’est avérée riche en émotions et en dégustations !

Jura : Marquis d’Angerville se rapproche du domaine Jacques Puffeney

Le célèbre domaine de Volnay, Marquis d’Angerville, qui avait déjà acquis le domaine du Pélican près d’Arbois dans le Jura, vient de racheter la quasi-totalité des vignes de l’un des ...