Les vendanges en vert, à quoi ça sert ?

grappe de raisins blancsVoici une expression que vous entendrez assez souvent dans la bouche d’un vigneron qui vous annonce fièrement qu’il « fait des vendanges en vert » pour améliorer son vin. Ah bon, il ne faut pas plutôt récolter des raisins mûrs pour faire du bon vin ?

 Nous commençons une nouvelle série de petits articles sur des mots ou des expressions que vous entendez souvent dans la bouche de vignerons ou d’amateurs passionnés. Des expressions ou des mots parfois mystérieux comme “faire sa malo”, “vin non collé”, “levures indigènes”, “biodynamie”, etc. Au fil des semaines et mois à venir nous allons tender de vous les rendre plus compréhensibles. Nous débutons cette série par les fameuses “vendanges en vert”.

 La “vendange en vert” consiste, au moment du début de la maturité des raisins (vers le mois de juillet selon les régions et les millésimes), à couper un certain nombre de grappes afin de faciliter le mûrissement des grappes restantes et de concentrer le futur vin qui en sera issu. Certains vignerons communiquent abondamment sur cette pratique pour montrer qu’ils cherchent à produire un grand vin quitte à faire des sacrifices financiers en en produisant moins que ce que la nature leur offre.

 Dans certaines situations ces vignerons ont raison. On a parfois beau chercher des rendements raisonnables en taillant court, de jeunes vignes trop pleines d’énergie ou une climatologie particulière peut amener des vignes à produire trop de fruits. Et une petite vendange en vert permettra effectivement de réguler ces excès et de faciliter la maturité des grappes restantes (ce dernier point étant d’ailleurs discuté par plusieurs spécialistes…).

 Mais la plupart du temps, cette pratique est plutôt un constat d’échec d’une vigne pas très bien tenue. Un rendement se vise avant tout à la taille. Il est tout de même un peu curieux de “lâcher la bride” à ses vignes à la taille pour la brider ensuite au moment où elle produit les fruits qu’on lui a permis de faire…

Et ceci est d’autant plus vrai que la plante possède une sorte de mémoire et qu’une vigne ainsi traitée aura deux idées obsessionnelles : faire grossir les grappes restantes (donc à limiter l’effet recherché…) et reproduire le plus de raisins possible l’année suivante pour sa “survie”.

 C’est pourquoi cette pratique (ou au moins sa communication) a un peu tendance à diminuer aujourd’hui après une période où elle a fait souvent partie du discours “marketing” de nombreux vignerons. Aubert de Villaine, du domaine de la Romanée Conti est très clair sur cette question : « On a mieux fait son travail si on produit un grand vin sans vendange verte. » Pour obtenir des vins concentrés il y a en effet bien d’autres façons de procéder que par cette méthode un peu “barbare” : par une taille courte, par le choix de planter au départ des ceps qualitatifs et peu productifs, par un travail végétal précis à la vigne et en particulier sans engrais excessifs, et éventuellement par une coupe de quelques grappes bloquées dans leur maturité ou trop cachées sous les feuilles et qui ne mûriront jamais. Cela semble tout de même préférable et intellectuellement plus satisfaisant que de couper jusqu’à 50% de raisins verts…

 Consultez les ventes de vin sur iDealwine

Découvrez les ventes privées de vin d’iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

 

A lire dans le Blog iDealwine :

Millésime 2012 : une petite récolte en perspective

Millésime : le point sur les vendanges 2011

2010 à Bordeaux : premiers échos de la vendange

On sert le vin blanc très frais et le rouge à température ambiante. Vrai ou faux ?

Le vin blanc c’est pour le poisson et le rouge pour la viande. Vrai ou faux ?

Il faut toujours servir les blancs avant les rouges. Vrai ou faux ?

Pourquoi le vin rouge… est-il rouge ?

Pourquoi les vins sucrés sont-ils … sucrés ?

Pourquoi y a-t-il des bulles dans le champagne ?

 

 

 

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Comment se présente le millésime 2015 ?

Pour le millésime à venir (2015), plus de 46 millions d’hectolitres de vin devraient être produits en France selon les estimations du Service des Statistiques et de la Prospective, soit ...

grand tasting Paris 2012

Grand Tasting Paris 2013 : le programme des animations

Le Grand Tasting, c’est « The Place To Be » les 6 et 7 décembre prochains au Carrousel du Louvre à Paris. Un salon incontournable pour les amateurs et les ...

Chinois-vin

Entre le sauternes et les Chinois, une possible idylle ?

Et si les Chinois venaient sauver le Sauternes de la crise ? C’est en tous cas ce que suggère le nouveau propriétaire du château Rayne-Vigneau. Et il faut bien reconnaître ...

Partage(s)