Le château de Bellet vendu à un fond d’investissement

Le vignoble et la marque du château de Bellet (AOC Bellet), qui surplombe toute la baie de Nice, a été vendu par la famille de Charnacé au fond d’investissement “La Française REM” (Real Estate Managers).

Ancrée sur la colline des Séoules à Saint-Roman-de-Bellet, le château de Bellet est un véritable trésor du passé. Tellement même, que depuis le XVème siècle, château, chapelle, vignoble et forêt n’ont jamais quitté le patrimoine familial. En héritant du bien en 1956, Rose de Bellet et son mari, le colonel de Charnacé, reconstituent une partie du vignoble belletan, affaibli par l’invasion phylloxérique de 1885 et les conséquences des deux grandes guerres. En 1970, leur fils Ghislain reprend le flambeau, perpétuant ainsi la tradition de la vigne. Président du syndicat de l’AOC Bellet et membre du comité régional de l’INAO, il est à la vigne et au chai pendant que son épouse, Catherine, reçoit les visites. Situé à 300 mètres d’altitude, en haut de la colline et exposé sud/sud-ouest, le vignoble bénéficie d’un ensoleillement optimal, ventilé par les brises maritimes et le mistral venu de la vallée du Var. Sols labourés, taille courte, vendanges manuelles, équipement moderne en cave, tout est fait pour défendre la typicité des vins de Bellet. Bellet est une micro appellation (un peu plus de 50 ha seulement en exploitation) située entièrement sur la commune de Nice, au flan des premiers contreforts des Alpes. Une appellation qui se distingue du reste de la Provence par ses cépages originaux en rouge, la folle noire et le braquet (complétés par un peu de grenache et de cinsault).

Le fond d’investissement qui vient de racheter le château de Bellet connaît bien le monde de la viticulture. En effet, il est déjà propriétaire du château Belgrave 5e cru classé en Haut-Médoc, des châteaux Le Boscq à Saint-Estèphe et Grand-Barail Lamarzelle Figeac à Saint-Emilion ainsi que des châteaux Beau Soleil et La Croix du Casse à Pomerol.

Après quelques investissements viticoles dans la Loire, la Bourgogne et la vallée du Rhône, ce fond d’investissement débarque donc en Provence. La transaction comprend également le rachat d’une autre propriété, Les Coteaux de Bellet, les deux domaines formant un ensemble de 11 hectares.

« Ghislain de Charnacé a fait l’appellation Bellet pratiquement à lui tout seul, mais sa propriété n’était pas assez grande pour pouvoir se battre à armes égales contre des géants de la Provence. Nous allons simplement lui donner les moyens qu’il n’avait pas quand il était seul ! » a précisé Patrick Ribouton,de La Française REM. Ghislain de Charnacé, qui reste propriétaire des bâtiments du château, dirigera les vinifications au cours des deux prochaines années et sera épaulé par l’œnologue bordelais Éric Boissenot, qui conseille les plus grands châteaux de la rive gauche dont Lafite Rothschild, Margaux, Palmer, Pichon Comtesse, Pichon Baron, Ducru-Beaucaillou, Léoville Barton, Léoville Las Cases

Recherchez le prix d’un vin

Consultez les ventes de vin sur iDealwine

Tags:

  • Voir les commentaires (2)

  • Legrand

    J’aimerais connaître les « géants de la Provence » qui font de si bons vins et contre lesquels le château de Bellet ne peut pas lutter…

  • moura

    Regrettable…

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Château Fieuzal gère ses vendanges … par satellite

Au Château Fieuzal à Pessac, il n’est plus besoin de scruter le ciel, des satellites s’en chargent. Stephen Carrier, le ...

Vente à prix fixe : découvrez l’autre Bourgogne

En cette période de fin d’été, iDealwine a décidé de partir à la découverte de cette « Autre Bourgogne », celle des bons vins demeurés à prix sages. Villages ou ...

Dom-Perignon

Dom Pérignon change de chef de cave

Richard Geoffroy, chef de cave de Dom Pérignon depuis près de 30 ans laisse sa place à Vincent Chaperon qui le secondait depuis 2005.