Clos du Mont Olivet ou l’âme de Châteauneuf

clos

C’est l’appellation la plus connue au monde avec chablis et champagne. Mais qu’est-ce qu’un grand vin de châteauneuf ? C’est d’abord des grands vins en rouge, mais aussi de très beaux vins blancs. C’est  l’alliance de la puissance et d’une finesse inouïe. C’est l’assemblage d’une très grande diversité de terroirs et treize cépages. C’est enfin une poignée de parcelles où le grenache se fait soyeux et frais. Le Clos du Mont Olivet c’est donc tout ça à la fois. Présentation de l’un des piliers de l’appellation.

L’appellation star de la vallée du Rhône Sud doit évidemment son nom à l’installation du pape Jean XXIII à Avignon au XIVème siècle. Celui-ci ne vint pas seul, puisqu’il fut accompagné par des vignerons de cahors qui trouvèrent à Châteauneuf d’excellents terroirs pour cultiver la vigne. Aujourd’hui l’appellation compte 3200 hectares et près de 320 propriétaires. Quand on pense au sol de châteauneuf, il nous vient souvent à l’esprit les célèbres galets roulés qui constituaient l’ancien lit du fleuve. Pourtant, cette appellation est composée d’une mosaïque de terroirs : argiles profondes sur le secteur de Courthézon ou Coudoulet (nécessaire pour permettre d’alimenter la vigne en eau), de grès, de calcaires ou même de sable pour un certain château Rayas.

Sur chaque sol, les différents cépages de l’appellation donnent des expressions très différentes. Justement, treize cépages sont autorisés dans le décret d’appellation. Un record en France ! Ce chiffre monte même à 18 si l’on compte les variantes de la clairette (blanc et rose) et le picpoul et le grenache (noir, gris et blanc). La culture de la vigne castel-papale est donc une culture d’assemblage comme en Champagne. On retrouve généralement plusieurs parcelles et plusieurs cépages dans la cuvée Tradition. Mais comme en Champagne, certaines grandes cuvées proviennent d’une seule parcelle et ne sont pas millésimées tous les ans.

Le Clos du Mont Olivet est l’un des rares domaines de l’appellation a perpétuer la tradition des 13 cépages là où dans les faits le grenache représente 77% des plants. Dans la cuvée de châteauneuf de Mont Olivet on retrouve près de 14 parcelles différentes provenant de quasiment tous les secteurs de l’appellation, grès, argile, galets (sauf les terroirs sableux). Le nom de Clos Mont Olivet provient en réalité d’une des parcelles les plus fameuses du domaine.

Le domaine fut créé en 1932 par Séraphin Sabon après son mariage avec Marie, fille de Romain Jausset, qui possédait entre autres cette parcelle à Châteauneuf. Aujourd’hui, c’est la 4ème génération qui est aux commandes de cette superbe propriété de 20 hectares (et de 10 supplémentaires en côtes-du-rhône). Le grenache rentre majoritairement dans l’assemblage, complété par la syrah, le mourvèdre, le cinsault et dans de petites proportions les autres cépages (counoise, vaccarèse, muscardin, picpoul noir et terret noir). En blanc, on retrouve les variétés de grenache, picpoul, et picardan. Les vignes sont traités sans insecticides, et dans les vins produits les proportions de chaque parcelle, de chaque cépage, de mêmes que les durées d’élevages ou encore les contenants changent selon les années.  L’empreinte du bois est toujours faible (futs de plusieurs années).

En 1989 fut créé une cuvée parcellaire, la cuvée du Papet, issue de très vieux plants de grenache plantés sur le fameux Clos Mont Olivet. Ce vin sublime est accessible après 5 à 8 ans de garde mais ne se livre pleinement qu’après 10, 20 ans, voire plus. Les vieilles vignes permettent une concentration maximale en bouche mais avec des tanins totalement enrobés, jamais asséchants. Ce vin résolument méridional avec ses notes de garrigues,  rappelle tout de même les plus beaux crus bourguignons et bordelais de par son aptitude au vieillissement, sa complexité et sa finesse. Et avec des prix qui ont su rester tout à fait raisonnables, c’est vraisemblablement l’une des grandes cuvées que tout amateur de châteauneuf se doit d’avoir goûté, ainsi qu’en témoigne le désormais mythique millésime 1990.

Le Clos Mont Olivet offre donc un condensé de ce qui fait la grandeur de Châteauneuf : des parcelles idéalement situées sur les plus beaux secteurs de l’appellation. Des vins avec une aptitude au vieillissement sensationnelle et une grande cuvée parcellaire parfaitement inimitable.

Les vins du Clos Mont Olivet

Châteauneuf-du-pâpe Clos du Mont Olivet sélection reflets 1995
90/100 Parker
Cette cuvée spéciale se montre pleine en bouche. Le nez exhale des arômes de fruits mûrs et de garrigue. La texture en bouche est sublime tout en finesse avec des tanins fondus.

Châteauneuf-du-Pape Clos du Mont-Olivet Bernard Sabon 2004
Un superbe châteauneuf, prêt à boire proposé à prix cadeau. C’est un vin superbe avec un nez très fin (arômes floraux, et d’agrumes). Il évoque la vendange entière. La bouche se montre délicate, les tanins sont fondus, mais il montre encore une belle énergie.

Châteauneuf-du-Pape Clos du Mont-Olivet Cuvée du Papet Bernard Sabon 2000
92/100 Parker
Les plus vieilles vignes datent de 1901. Le vin est légendaire, à son apogée. Le nez est complexe avec des arômes floraux et tertiaires. En bouche, le vin fait preuve en bouche d’une incroyable race tout en se montrant très gourmand.

Châteauneuf-du-Pape Clos du Mont-Olivet Cuvée du Papet Bernard Sabon 2005
95/100 Parker
On gagne encore en concentration avec ce millésime 2005. La bouche est pleine, très concentrée. Mais cette puissance est encadrée par un fruit éclatant en bouche. Déjà superbe, mais on pari que ce vin gagnera bien encore en complexité dans les prochaines années.

Clos Mont Olivet, ce qu’en disent les guides :

*Guide des meilleurs vins de France 2017 de la RVF : (3 étoiles sur 3) :

Malgré son nom, ce domaine est très morcelé et rassemble à peu près tous les types de sols de l’appellation. Élaborés traditionnellement, les châteauneuf-du-pape rouges se montrent souvent réservés dans leur jeunesse, Ils sont construits pour se révéler dans le temps. Thierry Sabon a, depuis plusieurs millésimes, apporté finesse et raffinement à l’ensemble de la gamme, du simple côtes-du-rhône, jusqu’à la grande cuvée de châteauneuf-du-pape. Nous suivons les progrès de ce domaine depuis de longues années. Il faut goûter les magnifiques 2006 qui, à 10 ans, s’expriment avec grâce. À 20 ans, les vins franchissent un nouveau cap, ils livrent leur véritable potentiel : on apprécie alors pleinement leurs arômes de truffe, de sous bois, mais aussi de fruit comme infusé dans le temps. Ce domaine conserve en cave des vins qui, aujourd’hui âgés de 50 ans et plus, présentent une complexité extraordinaire, à l’image des 1957 ou 1955. Le châteauneuf-du-pape blanc est fougueux et distingué. Dans les bons millésimes, la propriété propose la Cuvée du Papet, dense et profonde, taillée pour la garde et qui atteint souvent un niveau exceptionnel. Tous les vins affichent un grand potentiel de garde. Ce domaine mérite amplement sa troisième étoile, accordée cette année.

Les vins : le côtes-du-rhône Vieilles Vignes délivre un parfum complexe avec des épices douces et une touche de petits fruits rouges. La bouche, tout en soyeux, est soutenue par des tanins souples et fins. Le A Séraphin est légèrement poivré dans ses arômes et affiche une belle structure épaulée par un fruit vif, plein et mûr. Le châteauneuf-du-pape rouge embaume la fraise des bois : c’est un vin solaire, qui s’impose par sa stature solide et son fruit généreux. Racé et plein, c’est une très belle réussite pour ce millésime. Le fougueux châteauneuf-du-pape blanc sent le sud à plein nez. Il conjugue force et volume.

Guide des vins Bettane+Desseauve 2017 (4 étoiles sur 5) :

Ce domaine mené par la quatrième génération de la famille Sabon, porte le nom de sa principale parcelle, un des hauts lieux de Châteauneuf, où est élaborée la remarquable cuvée-du-papet. Le clos proprement dit bénéficie d’une belle variété de sols et de sous-sol qui lui donne sa finesse, sa tendresse mais aussi son remarquable développement aromatique au vieillissement. Le vin blanc a beaucoup progressé et fait admirer son naturel et sa pureté. Les prix restent sages malgré la rare notoriété du cru en France et à l’étranger.

Voir les vins du Clos du Mont Olivet actuellement en vente.
Voir les vins de la vallée du Rhône actuellement en vente.

Voir tous les vins actuellement en vente

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

Recherchez le prix d’un vin

A lire également dans le Blog iDealwine :
Château Clarisse : du Bristol à Puisseguin-Saint-Emilion
Le Clos Manou, un « Super bordeaux » comme on les aime
« Super Bordeaux » : la renaissance du château de Francs
Achat direct : « Super Bordeaux », 100 noms à suivre de près
Les grands champagnes de terroir d’Olivier Horiot
Le domaine Bott-Geyl, des vins biodynamiques, amples et équilibrés

 

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

iDealwine - polaroid -vendre-ses-vins

iDealwine pour les nuls : vendre mes vins avec iDealwine – Episode 2 – Réussir la vente de mes vins

Vous avez effectué votre sélection de vins à vendre ? iDealwine vous a transmis une estimation de votre cave ? Vous êtes donc parfaitement prêt pour la vente effective de ...

Consommation mondiale : le vin a encore de beaux jours devant lui !

Selon une étude Vinexpo, la consommation mondiale de vin devrait connaître une forte progression durant les cinq prochaines années pour s’établir à presque 33 milliards de bouteilles en 2018.

Petrus

Petrus, un nom hautement convoité mais non protégé

La cour d'appel de Bordeaux a rejeté la demande en justice des propriétaires du célébrissime Petrus d’empêcher l'usage de son nom dans un des vins d'une société girondine.