Quels accords à table avec les vins blancs et rouges de la Côte Chalonnaise ?

Cote ChalonLes bourgognes de la Côte Chalonnaise offrent en général un fruité croquant, tant en blanc qu’en rouge. Ils se marient très bien à une cuisine familiale et à de nombreuses spécialités régionales.

En blanc, que ce soit des vins de Rully, de Mercurey ou de Givry, on retrouvera des nez souvent marqués par l’acacia, l’aubépine ou le chèvrefeuille. La bouche est généralement bien fruitée (touches de fruits blancs) avec des notes citronnées. Avec quelques années de bouteille les meilleurs terroirs iront vers le miel, le coing et les fruits secs. Leur équilibre, selon les millésimes et les vinificateurs, oscille entre un caractère un peu gras ou une belle tension minérale Ces vin se marient bien avec des plats délicats, pas trop relevés ou épicés et aux chairs tendres en viandes comme en poissons : on pensera à un poisson de rivière poêlé, à un poisson de mer en sauce blanche ou à des coquilles Saint-Jacques à la crème. Il fera honneur aussi à de belles volailles en sauce crémée ou simplement grillées. Bel accord classique avec la plupart des fromages, particulièrement les fromages un peu frais. Il peut également tout simplement se boire en apéritif (surtout les “villages”). On peut également les associer à quelques produits régionaux : gougères, jambon persillé, fromages de chèvre comme le charolais ou le clacbitou.

Les vins rouges des mêmes appellations sont en général des vins assez aromatiques au nez, avec beaucoup de fruits noirs et rouges et des touches poivrées. On retrouve le fruit en bouche, même si le vin peut se présenter un peu fermé les premières années. Derrière le fruit, on ressent presque toujours une belle densité de matière et un grain de tannin agréable. Ces vins se marient très facilement avec une belle volaille fermière rôtie, une échine de porc au four, ou un navarin d’agneau. Beaux accords aussi avec la plupart des abats, foie, ris ou rognons de veau préparés sans sauce, simplement poêlés, ou avec une sauce “discrète”. On peut imaginer aussi une complémentarité intéressante avec des pâtes accompagnées d’une sauce à la viande (bolognaise). Avec quelques années de bouteille, on peut aller vers des viandes blanches ou volailles en sauce. Parmi les recettes régionales on choisira par exemple les œufs en meurette, le bœuf bourguignon, le coq au vin ou le lapin à la moutarde. Et quelques fromages régionaux comme le langres ou l’époisses.

Enfin, une mention particulière pour l’aligoté de Bouzeron dont le nez évoque l’acacia et les fleurs blanches et en bouche des notes de miel se mêlent à des touches citronnées. Ce vin possède généralement une belle vivacité gourmande. Ces caractéristiques en font déjà un très agréable vin d’apéritif (gougères) car son aromatique discrète ne fatigue pas le palais avant le repas. A table il convient généralement aux huîtres dont la saveur iodée se marie bien à ses notes citronnées. Il s’associe également très bien au tarama et aux crustacés cuisinés simplement. Beaux accords possibles aussi avec un jambon persillé, des quiches ou des salades composées. Il accompagne également parfaitement la plupart des chèvres, plutôt frais que très affinés.

Accédez aux vins de la Côte Chalonnaise actuellement en vente

 

Tous les vins actuellement en vente sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

 

A lire également dans le blog d’iDealwine :

Quels accords à table avec un vin à maturité ?

Quels accords à table avec un rosé ?

Carafera ? Carafera pas ? Faut-il aérer les vins avant de les servir ?

Pour conserver mon vin, ma cave ne doit pas dépasser 14°. Vrai ou faux ?

Température des vins : nos conseils pour bien servir vos nectars de Noël

Le saviez-vous : le champagne peut-il se conserver ?

Oxydation, réduction, bouchon : les mauvais goûts du vin passés au crible

On sert le vin blanc très frais et le rouge à température ambiante. Vrai ou faux ?

Le vin blanc c’est pour le poisson et le rouge pour la viande. Vrai ou faux ?

Il faut toujours servir les blancs avant les rouges. Vrai ou faux ?

 

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Robert Parker : dix ans après, ses prédictions pour 2015 avaient-elles du nez ?

En 2005, le célèbre critique américain s’était laissé aller à quelques « pronostics » sur ce que serait le monde du vin en 2015, avait-il vu juste ?

L’Accord iDéal du moment : que boire sur les vins de Saint-Joseph ?

L’histoire de Saint-Joseph remonte au 16ème siècle. Les vins de cette région étaient alors particulièrement appréciés à la table des ...

Belles enchères : impériales d’Yquem, grands bordeaux 1982, La Tâche et le Clos Rougeard au top !

Les dernières enchères, qui se sont achevées sur la plateforme d’iDealwine le 13 septembre, regorgeaient des vins rares. Zoom sur ...