Nos conseils pour organiser un repas-dégustation avec ses amis

Comme de nombreux amateurs, vous souhaitez organiser un grand repas avec vos amis au cours duquel vous allez déguster plusieurs vins pour le plaisir de la découverte et du partage. Voici quelques conseils pour réussir à passer un bon moment.

Pour passer un bon moment avec des amis autour de plusieurs bouteilles de vin, il n’y a évidemment pas de règle absolue sinon d’avoir de bons amis et du bon vin ! Une soirée improvisée peut être inoubliable, mais si on veut déguster un peu sérieusement tout en s’amusant, il est tout de même recommandé de respecter quelques principes…

 

Etre entre 6 et 10

Une soirée en tête à tête peut être extrêmement romantique, mais ce sera un peu juste pour apprécier le potentiel d’une succession de vins… A l’inverse une tablée trop nombreuse risque de déraper vers le banquet de mariage ! Un nombre de convives compris entre 6 et 10 paraît être la bonne mesure. Suffisant en tout pour prévoir un large panel de bouteilles à goûter et pour échanger sans que cela tourne au désordre généralisé.

 

Choisir un thème

Demander à chacun des convives d’amener la bouteille de son choix peut-être très sympathique, mais cela risque de tourner très vite à la cacophonie vinique ! Passer d’un blanc de bourgogne à un beaujolais avant d’attaquer un grand cru bordelais va pénaliser un peu tous les vins de la soirée. Il est bien plus intéressant de fixer un thème (sans qu’il soit trop pointu). Par exemple des rouges de Bourgogne, des blancs de Loire, des rouges de Châteauneuf-du-Pape, etc.

 

Organiser l’ordre des vins

Après avoir demandé à chacun quel sera son apport (en demandant au propriétaire de la bouteille de préciser le style du vin qu’il amène) vous pourrez fixer l’ordre dans lequel les bouteilles seront bues, en général du vin le plus souple au vin le plus puissant.

 

Limiter le nombre de vins

Dans ce genre de soirée on a toujours tendance à en faire un peu trop. Chacun amène au moins deux bouteilles et l’on se retrouve avec 24 vins à déguster à 10… Ce qui est un non sens gustatif, les dernières bouteilles dégustées ne pouvant être appréciées par personne… La bonne tendance est de se limiter à une bouteille par convive en ajoutant éventuellement un vin pour lancer la soirée et “se faire la bouche”, un champagne peu dosé par exemple.

 

Privilégier la dégustation à l’aveugle

La première raison est que c’est bien plus rigolo ! Même si l’exercice est extrêmement difficile (le récent concours du meilleur sommelier du monde l’a encore démontré, ce qui nous rassure tous), il est toujours amusant de voir ses amis reconnaître un grand bordeaux alors qu’il s’agit d’un bandol !

La seconde raison, c’est que cela permet de juger les qualités d’un vin sans être influencé par l’étiquette. Avec souvent de belles surprises et parfois d’énormes déceptions par rapport à la réputation des vins dégustés… Si vous n’avez pas de “chaussettes” (vendues chez certains cavistes) utilisez du papier alu ou… présentez le vin en carafe (encore mieux puisqu’on n’a même pas d’information via la forme de la bouteille !).

 

Prévoir un repas relativement simple

Il est très difficile d’être à la fois concentré sur la cuisine (à faire pour vous) ou à apprécier (pour vos convives) tout en dégustant attentivement des vins. Pour ce type de soirée, il est donc inutile de prévoir un homard à l’armoricaine suivi d’un filet de biche sauce grand veneur ! Cela ne veut pas dire pour autant qu’il faut servir à vos amis une pizza tout juste sortie du congélateur ! Prévoyez plutôt un repas froid (pour ne pas passer votre vie en cuisine entre deux vins) avec par exemple (et selon le type de vins dégustés) : des terrines ou rillettes de poisson, des terrines ou pâtés de viande ou gibier (pas trop fort), du roastbeef froid (ou autre viande froide, gigot, rôti de veau ou de porc). Selon le type des vins de la soirée on peut aussi ajouter du poisson fumé (Sancerre ou sauvignons blancs), de la belle charcuterie cuite (beaujolais ou rouges de Loire souples), etc.

 

Quelques conseils complémentaires

–      prévoir au moins deux verres par personne pour pouvoir revenir sur un vin un peu plus tard

–      garder un rythme régulier du service des vins, ni trop rapide ni trop lent entre deux bouteilles

–      prévoir des crachoirs, soit pour vider les fonds de verre, soit pour éviter les excès, surtout pour ceux qui ne restent pas sur place !

–      prévoir de l’eau en abondance pour se réhydrater régulièrement (la dégustation, c’est un vrai sport !)

 

Recherchez un accord mets et vins

Retrouvez nos conseils pour bien marier un plat et un vin

 

Consultez les ventes de vin sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

 

A lire également

Nos conseils pour bien déguster

Comment parler du vin

 

 

 

 

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Recette de la semaine : Tarte Tatin aux cèpes et granité de persil plat

Cette recette du chef Guy Martin, proposée en partenariat avec Goosto.fr, est un pur délice.

Les recettes de Constance | Riesling allemand & accords gourmands

Alors que notre vente « Petits Prix » bat son plein, nous en avons profité pour réaliser de beaux accords mets-vins avec le riesling trocken de l’allemand Fritz Haag.

Quand carafer ou décanter un vin?

Ne vous tourmentez pas l'esprit en ce grand jour : iDealwine vous explique quand carafer et/ou décanter un vin pour un repas de Noël réussi !