Quand carafer ou décanter un vin?

La carafe est l’un des outils indispensables de l’amateur de vins. Capable de réveiller un vin qu’on dit fermé, elle peut également sonner l’arrêt de mort de votre lafite-rothschild 1961… Alors quand faut-il carafer un vin? Quand faut-il le décanter ? On vous dit tout !

Pourquoi carafe-t-on un vin?

Le « carafage » est l’opération qui consiste à passer en carafe un vin jeune pour lui permettre de s’ouvrir. Comme vous le savez, le vin est un produit vivant qui régit au contact de l’air. En carafant, vous reproduisez l’oxygénation que subit le vin dans le verre de façon plus prononcée. On souhaite ici « bousculer le vin ». Choisissez de préférence une carafe très évasée.

Quel vin faut-il carafer ? Le carafage permet de développer la palette aromatique et d’accentuer le fruit. Cela convient principalement aux vins blancs comme les bourgognes de la côte de Beaune, les vins de la vallée du Rhône etc. Les vins seront plus expressifs au nez comme en bouche. Ce procédé peut également être utilisé pour des rouges jeunes et charpentés, tels que les vins de la vallée du Rhône, du Languedoc ou les médocs de moins de 10 ans. Un passage en carafe permet d’assouplir des tanins affirmés.

Quand décante-t-on un vin?

La décantation  est l’opération qui consiste à passer en carafe un vin mature. Le bénéfice n’est pas ici d’oxygéner le vin mais principalement de séparer le vin du dépôt. Choisissez de préférence une carafe peu évasée.

La décantation à la bougie : Les sommeliers dans les grands restaurants l’effectuent à la bougie. On incline la carafe et on place une bougie sous le col pour vérifier qu’on ne met pas de dépôt dedans. Si vous n’avez pas de bougie, une lumière de téléphone ou simplement choisir une pièce claire suffisent !

Attention une course contre la montre commence une fois la décantation entamée. Un vin âgé (un bourgogne de plus de 20 ans, un bordeaux de plus de 30 ans) déclinera vite une fois ouvert.

La carafe : un outil de secours

La carafe est un outil à double tranchant, comme nous venons de le souligner. Il est important de toujours goûter un vin avant de décider de son service. A la dégustation, si le vin est fermé, la meilleure oxygénation possible consiste à laisser le vin en bouteille (hauteur d’épaule) pendant plusieurs heures.

Pour les très vieux vins, si vous savez que vous allez déguster votre château-cheval-blanc 1947 dans la soirée, vous pouvez commencer par placer votre bouteille à la verticale dans votre cave pour faire tomber le dépôt au fond. Si cette dégustation s’improvise au dernier moment, alors une décantation s’imposera ;).

Voir les vieux millésimes en vente sur iDealwine

Consultez les ventes de vin sur iDealwine

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

Recherchez le prix d’un vin

A lire également dans le Blog iDealwine :

Qu’est ce que l’apogée d’un vin ?
Comment ouvrir une bouteille ancienne ?
Un champagne peut-il se conserver ?
On sert le blanc avant le rouge : vrai ou faux ?
A quel moment faut il servir un vin ?

  • Voir les commentaires (1)

  • Box dégustation de vin formation oenologie

    Merci pour ces bons conseils de carafage et de décantage

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Conseils : comment reconnaître un vin bouchonné ?

Une vague odeur de moisi, de cave humide, voire pire… On a tous eu un doute un jour sur une bouteille, sans pour autant associer à coup sûr la gêne ...

Enchères du 9 décembre : une bouteille de Romanée-Conti 2005 adjugée 11 880€

Romanée-Conti, Jayer, Roumier, Leroy… C’est indéniablement du côté de la Bourgogne que les plus belles enchères ont été relevées lors de la vente conclue le 9 décembre sur iDealwine. Mais ...

Estimation Production Viticole 2018

Millésime 2018 : une hausse de la production estimée à 25%

Les dernières estimations de la production viticole de 2018 prévoient une hausse de 25% par rapport au volumes microscopiques de 2017.