Fleurie | Le premier des premiers crus du Beaujolais

Que faisiez-vous le soir du 13 février 2022 ? Certains d’entre vous se couchaient tôt, dimanche soir oblige après un weekend chargé. D’autres se couchaient aussi tôt en prévision de trois jours chargés, le Salon Wine Paris qui se tenait les 14, 15 et 16 février. Mais les vignerons de Fleurie, eux, se retrouvaient à La Bonne Franquette pour célébrer leur cru, une dégustation aux côtés de 27 domaines suivie d’un diner de type « paulée ». Au cœur de l’organisation et secrétaire de l’association du Cru Fleurie, Grégoire Hoppenot nous y a conviés. Retour sur cette folle soirée et sur le projet de valorisation des lieux-dits de Fleurie en premier cru.

banniere-tous-nos-vins-en-vente

Rendez-vous à la Bonne Franquette

Le rendez-vous est donné à la Bonne Franquette, ce restaurant convivial qui a reçu plusieurs fois les vignerons de Fleurie pour leurs dégustations parisiennes. Le cadre est parfait, une ruelle pavée juste au-dessus de la fameuse vigne de Montmartre. Les lumières de la devanture du restaurant qui attirent l’œil, les nappes à carreaux rouges et blancs et la décoration intérieure qui ont tout d’un bouchon lyonnais, il est aisé de comprendre pourquoi les vignerons beaujolais s’y sentent si bien.

Photo de famille des vignerons de Fleurie réunis pour cette soirée

Dès l’entrée, les petites tables s’enfilent avec, derrière chacune, l’un des 27 vignerons qui présentent une ou deux cuvées millésimées 2020 ou 2019 ; les vieux flacons seront servis pour le diner. Domaine des Marrans, des Nugues, Chermette, Chignard, Romanesca, Lafarge-Vial, Copéret, André Colonge, Guillaume Chanudet, Château des Moriers, Château de Fleurie, Marc Delienne, Gravallon Lathuilière, Château de Bellevue, Gamaylinand, la Cave des producteurs, Grégoire Hoppenot… Nous dégustons les vins de presque tous tous les domaines, des jus fruités, gourmands, complexes et bien précis. Un joli tour de cette appellation en quelques heures. Puis, les magnums et bouteilles de vieux millésimes commencent à être alignés sur une table, la suite se prépare… Après une jolie photo de famille des flacons qui suivront, c’est au tour des vignerons de se réunir joyeusement pour un cliché souvenir de cette belle soirée. Philippe Faure-Brac, Meilleur Sommelier du Monde, entonne alors un discours à la gloire de Fleurie et de tout le travail fourni par ces vignerons talentueux pour faire grimper l’appellation. Grégoire Hoppenot prend la parole, le diner est lancé !

Entre les discours et la préparation des vieux millésimes, le dîner est lancé

Nous envahissons allègrement la seconde salle où le couvert est dressé. De grandes tables conviviales où chacun s’installe ; nous, auprès de notre hôte Grégoire Hoppenot. C’est sur des airs d’accordéon – « Dans le port d’Amsterdam », « Fanchon » et « Le Bal de Saint Jean » – accompagné des voix de chacun d’entre nous que la soirée se passe, des effluves du délicieux fondant de bœuf au fleurie et carottes au miel, et des passages de chacun des producteurs qui souhaite nous faire découvrir tel cru dans tel vieux millésime. Une véritable paulée de Fleurie en terre de Montmartre, comme aime à le rappeler Philippe Faure-Brac qui pousse la chansonnette. Fleurie la Madone 2014 du domaine Chanudet, Les Moriers 2016 du Château de Poncié et la même cuvée 2018 de chez Grégoire Hoppenot, le Clos Vernay 2015 de chez Lafarge-Vial, Les Roches 2015 du domaine des Grands Fers… Nous ne repartons pas tard en ce dimanche soir qui précède le grand salon Wine Paris, mais heureux et fiers de connaître encore un peu mieux Fleurie, ses crus et ses talents.

Le premier des premiers crus du Beaujolais

Dans une vidéo tournée par Vitisphère lors de cette soirée, Grégoire Hoppenot, secrétaire de l’association du Cru Fleurie, confie « on travaille dur à la vigne, on travaille sur l’avenir du cru Fleurie, sur cette démarche de revendication des premiers crus ». A aujourd’hui, nous connaissions la volonté des vignerons de Fleurie de faire reconnaître les lieux-dits de l’appellation, mais cette soirée va encore plus loin : « En route vers les premiers crus » ! C’est depuis 2009 que ce collectif œuvre sur le plan cartographique, bibliographique et organoleptique afin de déposer d’ici une année son dossier de revendication des premiers crus à Fleurie auprès de l’INAO. « C’est un travail collectif, fédérer la majorité des vignerons du cru, ça fait une dizaine d’années qu’on est dessus. Tous les vins que vous avez dégustés ce soir ne seront pas en premier cru, mais tous ont des identités fortes ».

Selon Grégoire, les vignerons du Beaujolais et de Fleurie prennent petit à petit conscience de l’or qu’ils ont entre leurs mains, ou plutôt dans leurs vignes. Celles-ci restent pourtant difficiles à mécaniser, et le travail est donc réalisé sur mesure et demande beaucoup de temps, ce qui amène à la qualité des flacons que nous connaissons désormais. Le faire savoir au consommateur, c’est légitimer un prix plus élevé que celui que nous avons l’habitude de payer, et donner ainsi la chance aux vignerons de pouvoir proposer des vins toujours plus grands. C’est aussi donner la possibilité aux enfants de reprendre fièrement les exploitations familiales ou à de nouveaux vignerons de s’installer.

La chapelle de la Madonne à Fleurie

Confortés par cette soirée (nous l’étions déjà auparavant, rassurez-vous), nous pouvons en effet témoigner de la précision de ces vins, de leur véritable potentiel de garde et de leur complexité ! Ne manquez pas de vous y intéresser à votre tour, et de défendre la cause de ces vignerons !

Tous nos vins de Fleurie en vente

Tous nos vins du Beaujolais en vente

Les vins du domaine Grégoire Hoppenot en vente

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Une dégustation exceptionnelle de Dom Pérignon

C’est désormais une tradition : chaque année, au printemps, Toulouse, se fait, le temps d’un week-end, le théâtre d’une dégustation d’exception, suivie d’une belle vente aux enchères de grands crus. 2011 ...

TOP 100 of Wines 2021 du Wine Spectator

Avez-vous consulté le classement 2021 des 100 meilleurs vins établi par le Wine Spectator ? Vous y découvrirez certains de nos domaines partenaires !

chateau-issan

Jacky Lorenzetti (Lilian Ladouys et Pédesclaux) acquiert la moitié du capital de Château d’Issan

Jacky Lorenzetti, qui possède déjà les Châteaux Lilian Ladouys (Saint-Estèphe) et Pédesclaux (Pauillac), vient de compléter ses possessions avec un grand cru classé de Margaux. En effet, il vient de ...