Comment choisir un vin quand on n’y connaît rien ?

Comment choisir vin iQui n’a jamais été totalement perdu lorsqu’il s’agit de choisir un vin ?! S’il n’existe évidemment pas de recette miracle pour y remédier, nous pouvons tout de même vous fournir de précieux conseils pour vous en sortir. Nos 10 règles de base.

Chez iDealwine, la situation est naturellement un peu biaisée, mais on a tout de même voulu savoir comment s’y prennent les (rares) membres de l’équipe qui ne s’y connaissent pas trop en vin pour choisir leurs bouteilles. Pour Steve, le graphiste et intégrateur d’iDealwine, il s’agit de se concentrer sur les régions qu’il a identifiée comme ses préférées : la Bourgogne, la Loire et le Rhône et de tester régulièrement de nouveaux producteurs. Comme Emmanuel, Webmaster technique, il n’hésite pas à demander conseils à ses collègues qui ont fini par bien cerner leurs goûts.

10 Règles de base pour bien choisir son vin quand on n’y connait rien (ou presque) 

  • Soyez curieux et ouvert sur l’univers du vin

Il n’y a pas de secret, le vin étant un produit d’une incroyable complexité, il faut passer un peu de temps à le découvrir afin acquérir les connaissances de bases nécessaires pour appréhender cet univers passionnant. Nul besoin de lire une encyclopédie du vin pour cela, mais nous vous conseillons plutôt de saisir chaque petite occasion d’en apprendre un peu plus : un nouvel article sur le Blog iDealwine qui vous intéresse, un numéro de magazine spécialisé qui vous attire, une masterclass qu’on vous propose (comme celles qu’iDealwine offre à ses meilleurs clients !  ), une occasion de rencontrer des vignerons… ou notre équipe lors d’un salon aussi !

  • Apprenez à lire une étiquette de vin

Notez tout d’abord que la mention « Grand vin » ne veut rien dire, elle est autorisée pour tous les vins, du moment qu’ils sont réalisés dans le cadre d’une AOC. De même, la mention de « vieilles vignes » ne relève d’aucune réglementation. La mention de crus est quant à elle intéressante, mais hétérogène : les Grand Crus classés apportent un gage de qualité, du moment qu’il s’il s’agit d’un classement sérieux (classement 1855, classement des Graves, des Saint-Emilion). En Bourgogne, celle de 1er cru et grand cru donne une bonne idée de la qualité du terroir d’où provient le vin – un grand cru étant plus complexe, profond et apte à la garde qu’une appellation villages. L’AOC vous permet de situer le vin et d’être sûr qu’il a été produit selon le cahiers des charges de l’appellation, mais il existe également d’excellents vins hors appellation (en Vin de France) et inversement des vins provenant de très grandes appellations, qui ne sont pas au niveau. Le millésime peut vous donner certains indices sur ce que donnera le vin à la dégustation (année chaude…) et sur son potentiel de garde. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à lire l’article « Apprendre : comment lire une étiquette de vin ?« .

  • Différencier les vins au grand potentiel de garde et ceux qui sont faits pour être bus jeunes

Il existe deux principaux usages des vins que vous achèterez : la consommation rapide ou la garde. Et selon votre objectif, vous ne vous orienterez pas vers les mêmes vins. Si vous cherchez des bouteilles à ouvrir dans les prochains mois ou dans les 2-3 ans, vous pourrez privilégier des vins souples, pas trop puissants (à voir selon l’accords mets et vins que vous prévoyez) et à l’élevage pas trop marqué, digestes et fruités. Certains cépages et certaines appellations sont globalement plus propices à la garde : par exemple, un grand cru classé du Médoc (dans un millésime récent) a plus de chance d’être un vin de garde qu’un rosé de Provence. L’idée est d’exclure les cuvées produites pour être des vins de garde, qu’il serait dommage d’ouvrir trop tôt.

A l’inverse, si vous cherchez un vin à faire vieillir dans votre cave pour le boire dans plusieurs années, il faut s’orienter vers ce que l’on qualifie de « vin de garde » : des grands vins se distinguant par leur équilibre (l’acidité étant particulièrement importante ici), leur concentration, leur structure tannique, éventuellement de longs élevages sont bois et un domaine de qualité. Pour en savoir plus, reportez-vous à notre article « Quelles conditions pour qu’un vin soit un vin de garde ? »

  • Choisissez les bons millésimes

Certes les millésimes ne font pas tout, mais ils ne sont tout de même pas à négliger ! Sachez par exemple que parmi les millésimes récents, 2016, 2015, 2010, 2009 sont bons presque partout et qu’un millésime peut être excellent dans une région et terrible dans une autre. Pour plus détails, n’hésitez pas à vous faire un petit pense-bête, en consultant la rubrique millésimes du blog iDealwine, ou même l’ensemble des notes de tous les millésimes sur plus d’un siècle, région par région sur le site iDealwine.

  • Acquérez les bons réflexes d’accords mets et vins

Instinctivement, vous savez probablement déjà que dans les grandes lignes, les vins blancs conviennent généralement mieux aux poissons et viandes blanches et les vins rouges aux viandes rouges ou, pour les moins puissants d’entre eux, aux viandes blanches. Et dans les grandes lignes, c’est à peu près ça ! Pour ce qui est des fromages, les plus puissants s’accorderont mieux avec les vins rouges tandis que les autres conviendront très bien aux vins blancs. Petite subtilité : les bleus font des accords magiques avec les vins liquoreux, tandis que le vieux comté est le partenaire idéal du vin jaune. Pour affiner la question des accords mets et vins, jetez un œil à la rubrique consacrée sur le blog iDealwine : il y a de nombreux gourmets dans l’équipe qui ont beaucoup écrit sur le sujet ! 😉

  • Faites confiance aux bonnes personnes

Rien de mieux pour découvrir de bons vins que le bouche à oreille ! Choisissez des personnes de confiance, des proches dont les goûts sont similaires aux vôtres ou des professionnels en qui vous avez confiance (vous avez compris de qui on parle ! 😉).

  • Ne vous focalisez pas sur le prix

Certes, bien souvent, le prix est corrélé à la qualité du vin, mais les exceptions à cette règle sont tellement nombreuses qu’il ne faut pas y attacher trop d’importance ! Les vins destinés à une consommation rapide sont par exemple normalement moins chers que les vins de garde, mais ils peuvent être tout aussi délicieux. De même, dans chaque région il existe des pépites et des domaines encore relativement peu connus, dont les prix demeurent très attractifs. A cet égard, regardez donc notre sélection de Musts, elle concentre l’essence de ce que nous aimons, ici, chez iDealwine, à prix « découverte ». Et consultez aussi les guides : tant à La Revue du vin de France qu’au sein de l’équipe Bettane+Desseauve, ou, plus pointu encore, à la revue Le Rouge et le Blanc, les équipes effectuent chaque année un travail extraordinaire de défrichage et de découverte de nouveaux talents.

  • Faites confiance aux grands noms, mais sachez aussi prendre quelques risques

Vous ne connaissez pas grand-chose au vin, mais les noms des vins les plus mythiques ne vous sont pas étrangers pour autant : sachez que les plus grandes signatures sont rarement décevantes, surtout lorsqu’on les considère indépendamment de leur prix (souvent assez élevé). Même sans parler de vins mythiques, les domaines ayant acquis une solide réputation sont généralement des valeurs sûres. Mais en même temps, on a envie de vous dire que l’esprit du vin c’est aussi la découverte, l’aventure, la curiosité et l’ouverture d’esprit. Et c’est pour cela qu’on ne saurait trop vous inciter à sortir des sentiers battus et faire vos propres essais, ne pas hésiter à goûter des vins inconnus qui vous inspirent… Pour ce faire, vous pouvez commencer par la cuvée la moins chère d’un domaine qui vous fait de l’œil. N’achetez qu’une seule bouteille, puis montez progressivement en gamme.

  • La Grande distribution pour acheter du vin ? A laisser aux connaisseurs

Evidemment, venant de nous, ce point n’est pas désintéressé J. Mais il n’en est pas moins sincère, carl l’aspect conseil n’est pas l’atout principal des grandes surfaces. Les linéaires gigantesques où s’alignent des centaines de références sont généralement source d’angoisses pour les néophytes et surtout, ils proposent des vins de qualité hétérogène. En effet, le système de distribution nécessite souvent des approvisionnements en grandes quantités, privilégiant les domaines immenses aux rendements souvent très élevés. Certaines opérations spéciales peuvent présenter de bonnes opportunités, et bien sûr de bons vins se nichent au sein des linéaires, mais comment les repérer ? Ils sont décelables par les seuls connaisseurs ultra-attentifs, et, dans le cas d’opérations spéciales, souvent avertis avant le grand public… Les domaines les plus qualitatifs refusent en grande majorité d’être vendus en GD. Il vaut bien mieux se tourner vers des marchands prescripteurs, qui pourront vous donner tous les conseils dont vous avez besoin, surtout lorsque vous débutez !
Chez iDealwine, par exemple, nous considérons que nous sommes tous en phase d’apprentissage en matière de vin. C’est pour cela que vous trouvez sur le site une foule d’outils pédagogiques destinés à vous fournir le maximum d’information sur un vin avant de l’acheter : cépages, arômes dominants, puissance du vin, occasion de dégustation, accords mets et vins, potentiel de garde, type d’agriculture (bio…), notes des grands dégustateurs et descriptif détaillé du domaine et de la cuvée…

Comment choisir vin

 

Exemple de présentation des vins sur iDealwine.com

* Goûtez, goûtez et regoûtez encore !

Là encore, il n’y a pas de secret, plus vous dégusterez, plus vous aurez une idée de vos goûts en matière de vins et donc des vins que vous devez acheter. Vous pouvez commencer par identifier vos régions favorites, puis d’approfondir le sujet : au sein d’une région, quelles appellations vous plaisent le plus, quels cépages, quels domaines… Notre article « Conseils d’achat : quelle appellation choisir selon le style de vin que j’aime ? » devrait déjà vous fournir de bonnes indications. Et surtout, n’hésitez pas à prendre des notes sur vos vins coups de cœur, car il est souvent difficile de se remémorer des dégustations passées, surtout lorsqu’on débute dans sa découverte du vin !

Belle découverte du vin !

Voir tous les vins en vente

Recherchez la cote d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le blog d’iDealwine :

Nos conseils pour débuter une cave à vin

Les 10 questions pour comprendre les bases du vin

Quelles conditions optimales pour la conservation de vos vins ?

Comment choisir son champagne (1ère partie) ?

Comment choisir son champagne (2ème partie) ?

Les 10 bonnes raisons d’acheter du vin aux enchères sur iDealwine

Enchères iDealwine : provenance des vins, conditions de conservation et expertise

Ces « petites » appellations qui ont la cote

Nos coups de cœur dans les « petites » appellations de Bordeaux

  • Voir les commentaires (2)

  • Corentin – DesVinsaVous

    Très bon article. Il n’y a pas mieux que de nouer une relation de confiance avec son caviste. C’est souvent le meilleur moyen d’en apprendre un peu plus chaque jour sur le vin et les spiritueux.

  • Denis

    Pas tout a fait d’accord avec vous pour le choix du millésime…Tout d’abord un amateur peu éclairé n’a pas a se donner mal a la tête avec cela (comme si certaines années étaient juste bonnes pour l’évier…), et il risque de se transformer en « buveur d’étiquettes ».Il faut gouter les petits millésimes pour comprendre et apprécier les grands (souvent bien plus chers et pas toujours justifié, mais chut…) , c’est ce que l’on appel de l’éducation au gout , sinon malheureusement vous perdez une précieuse étape dans le long et inépuisable apprentissage du vin, a mon humble avis…

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Champagne Selosse

Belles enchères : flambée de cours sur Rousseau, Verset, Château-Grillet, Clos Rougeard et Selosse

Les dernières enchères qui se sont achevées on-line sur iDealwine le 25 novembre ont été marquées par une présence renforcée des acheteurs étrangers. Ceux-ci, issus de plus de 30 pays, ...

Le salon Vinapogée, pour les amateurs de vins à maturité (4 décembre)

Lundi 4 décembre, iDealwine sera présent au salon Vinapogée, le rendez-vous des vins à maturité, organisé par Hervé Bizeul depuis 2015. Une occasion unique de venir déguster de beaux vins ...

Chateau Angelus bio

Le château Angélus entame sa conversion bio

C'est officiel, le château Angélus, l'un des quatre premiers grands crus classés A de Saint-Emilion, entame sa conversion au bio. Il est le premier de sa catégorie à se lancer ...