Quels vins servir avec un homard ?

Accords-mets-vins-homardLe homard est un crustacé qui possède deux caractéristiques qui commandent en partie les accords à table : une texture de chair unique et un goût puissant. Des accords qu’il faudra cependant nuancer selon la façon dont est préparée la bête !

D’une manière générale, on peut dire que quelle que soit la façon de cuisiner le homard, il faudra l’accompagner à table par un vin blanc assez puissant.

Homard à la nage ou rôti (sans sauce particulière)
Face à la saveur brute du crustacé, sans autre goût dominant que celui, déjà très typé du homard et de son corail, la gamme des accords est sans doute la plus large. On peut aller vers un champagne très vineux, une grande cuvée millésimée d’au moins dix ans d’âge. Les grands blancs de la Côte d’Or en Bourgogne seront aussi à la fête, que ce soit un Meursault ou un Puligny-Montrachet, dans un joli 1er cru de préférence. Un grand cru de Riesling (très sec) tirera son épingle du jeu sans problème tout comme un Condrieu de haute volée ou un grand cru de Chablis.

Homard avec une sauce un peu forte (armoricaine par exemple)
Ici le vin doit faire face au double challenge de la puissance du goût du homard et celle de la sauce. Pour ne pas avoir un vin qui s’effondre face à ce défi, il faut viser très haut et choisir un cru qui produit des vins à la matière puissante et avec une densité de bouche sans faille. En Bourgogne il faudra aller chercher du côté de Corton-Charlemagne ou de Montrachet et de ses voisins et cousins en grands crus. Dans la vallée du Rhône, deux appellations s’imposent : Hermitage au nord et Châteauneuf-du-Pape au sud.

Homard avec une sauce vanillée (ou à tendance douce/sucrée)
Le homard à la vanille est un grand classique de Senderens. Mais il existe également pour ce crustacé de nombreuses autres recettes avec des préparations de fruits exotiques ou des sauces au safran par exemple. C’est un des rares plats que l’on peut accompagner d’un vin liquoreux en évitant tout de même les millésimes ou les cuvées les plus riches. Dans le registre bordelais, un Sauternes ou un Barsac sera donc tout indiqué. Mais on peut également aller vers l’Alsace ou une Vendange Tardive de Pinot Gris ou de Riesling se comportera parfaitement face au plat. Si vous craignez les vins trop sucrés vous pouvez tenter aussi l’accord avec un demi-sec de la vallée de la Loire, un Vouvray ou un Montlouis, par exemple.

Et si vous avez tenté (et réussi) un accord particulier, n’hésitez pas à nous en faire part !

Voir les vins en vente sur iDealwine

A lire également sur le blog d’iDealwine :

Quels vins servir avec du caviar ?

Quels accords avec votre terrine de foie gras de Noël ?

 

 

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

RVF, Bettane & Desseauve : quelles nouveautés dans les guides 2015 ?

Chaque année, la tradition est respectée : au moment où les raisins entrent dans les cuves, les guides de la RVF et de Bettane & Desseauve proposent également leur dernier ...

Jurançon : Clos Joliette ou l’élixir des dieux

Son nom ne vous évoque peut-être rien. Et pourtant les 1500 bouteilles du domaine de Jurançon produites sont recherchées par ...

Un plat, une histoire, un vin (5) : le couscous et le côtes-du-rhône Château de Fonsalette 2004

Contrairement à une idée répandue, le couscous, aujourd’hui un des plats préférés des Français, n’est pas arrivé chez nous dans les valises des rapatriés d’Algérie au début des années soixante. ...