Portrait d’une blogueuse : Miss GlouGlou, du vert au verre

éternels de notre admirable France viticole », place à l’art de cracher, boire sans se ruiner ou de choisir le bon vin pour ses granolas.*

Lorraine par le passé, parisienne depuis 2007, Ophélie est d’abord journaliste et maîtrise toutes les ficelles du métier. Après différentes collaborations à la télévision et sur le web, la voilà un jour soucieuse de siffler en travaillant. Quitte à changer de métier, autant en choisir un de sympa. Et le vin ? Tiens tiens se dit-elle, je n’aurai jamais l’impression de bosser … ça c’est ce qu’on se dit au début, ensuite c’est une autre histoire, n’est-ce pas Ophélie ?

C’est sûr que de passer des discours écolos sur la fin du monde (qui n’arrive toujours pas) aux figures joviales du vignoble et à tous ses trésors, le pas est vite franchi.

Et hop, septembre 2009, la Miss fait une entrée fracassante sur le web. Le Monde lui fait les billets doux et l’intègre parmi ses blogueurs attitrés. Pour autant le ton – décomplexé, libre et spontané – n’a pas été édulcoré. La vidéo (c’est en partie son métier) permet de rendre compte de ses déplacements (là aux Hospices de Beaune, ici chez un vigneron).

Aujourd’hui indépendante, la voilà un oeil sur la caméra, l’autre sur un verre, le troisième sur le clavier. (ouais, je sais, mais une fille, c’est toujours très fort). Bon dis-donc, et dans ta cave Ophélie, qu’y a-t-il de bon ?

« Des vins d’Alsace d’abord ! J’ai appris le vin dans cette région. J’adore la Bourgogne aussi, le sud de la Vallée du Rhône, la Champagne (j’ai vécu deux ans à Reims !) ». Prochaine étape ? « Le Bordelais, que je connais moins bien. » Et tes prochaines vacances, ce sera quel vignoble ? « Sans doute le Languedoc, avec un petit crochet par Carcassonne, pour le prochain Vinocamp en mars. » Histoire de se retrouver entre amis du vin et du web ? « Oui c’est exactement cela. Je ne pense pas personnellement avoir un rôle « d’influence ou de prescription » à jouer ; c’est aux lecteurs de décider. Mon but avec mon blog, c’est de sensibiliser au vin, de le faire découvrir à ceux qui ne le connaissent pas bien. »

« Je milite pour les « vins fantaisie » : il n’y a pas que des vins chers, le vin n’est pas un produit de rêve, c’est un produit qu’on achète pour le boire. C’est aussi notre patrimoine. Mais qu’il faut appréhender de façon simple. »

Et avec des Palmito, tu bois quoi alors ? « Du beaujolais, c’est bon le beaujolais. »

* Ne rigolez pas, j’en connais au moins deux que ça intéresse. Pour leur gouverne, Miss GlouGlou conseille un corbières ou un rouge du sud, avec des notes cacaotées.

Les tribulations vinicoles de Miss GlouGlou : http://missglouglou.blog.lemonde.fr/

Retrouvez nos derniers portraits :

Portrait : Michel Bettane, Wine Man

Bourgogne Live : la Bourgogne comme si vous y étiez !

Portrait d’une blogueuse : Miss Vicky Wine

Portrait : Thierry Desseauve, confessions (d’un gamin du siècle)

BRÈVES DE COMPTOIR avec Jean-Marie Guffens-Heynen, magicien du chardonnay

A lire également :

Vinocamp : quand les acteurs du vin se retrouvent pour parler… vin et web

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Bandol | Domaine de la Tour du Bon, confidentiel et passionnant

Agnès Henry, à la tête du domaine familial depuis 1989, poursuit avec obstination sa quête de vins identitaires, singuliers, passionnants. A découvrir absolument.

4

Dégustation des bordeaux 2011 : les coups de cœur d’iDealwine !

Lundi 3 février a eu lieu à Paris, la dégustation de présentation du millésime 2011 de l’Union des Grands Crus de Bordeaux. iDealwine a envoyé deux explorateurs à la recherche ...

Vol de raisin : 850 pieds de viognier vendangés en une nuit chez Guigal

Insolite. En arrivant dans leur parcelle de Condrieu le matin du 11 septembre, les vendangeurs de Guigal ont constaté qu’un tiers de la parcelle avait été vendangé dans la nuit ...