Languedoc : notre guide des vins

languedoc2jpgIGP, appellation Languedoc, crus, terrasses du Larzac… Mais au fait, comment ça marche les appellations en Languedoc ? A l’occasion de la promotion du Pic-Saint-Loup en AOC, nous avons imaginé ce petit guide pour partager avec vous ce que nous savons de cette belle région.

Le Languedoc a fait sa mue, porté par deux générations de vignerons talentueux. Les fidèles d’iDealwine le savent, tant les vins de cette région sont plébiscités – y compris au sein de notre équipe aussi ! -. Les vignerons languedociens sont parvenus à se définir une vraie identité commune, mais aussi des personnalités propres à chaque appellation ou secteur. Le Languedoc et le Roussillon sont désormais considérés comme des régions viticoles distinctes bien qu’il demeure des traits communs. Au sein du Languedoc, la hiérarchie des terroirs s’est progressivement affinée … à tel point que la confusion s’est quelque peu installée dans la tête du consommateur. D’où viennent les languedocs puissants, les plus souples, les fruités etc ? Quels sont les cépages utilisés ? Quels sont les vins qui ont un potentiel de garde ? Nous tenterons ici d’y voir plus clair en nous focalisant sur quelques-uns des domaines que nous aimons tout particulièrement.

Les cépages du Languedoc

Le mot « cépages » en Languedoc, s’écrit au pluriel. Les cahiers des charges des appellations en autorisent de nombreux, et quand ils ne l’autorisent pas, les vignerons n’hésitent pas à déclasser leurs vins en IGP pour produire le vin qu’ils souhaitent. Car c’est aussi ça le Languedoc, une région patchwork où on s’affranchit des règles pour créer des vins de caractère.

Tout d’abord, le Languedoc produit 75% de vins rouges. Le cépage le plus planté est la syrah, cépage ultra populaire de la vallée du Rhône, mais pas toujours adapté au climat de la région. Même si la magnifique cuvée Syrah Léone du domaine Peyre-Rose nous ferait mentir… Sont plantés ensuite par ordre d’importance les cépages que l’on retrouve dans la vallée du Rhône (principalement grenache noir, mais aussi cinsault et mourvèdre), aux côtés du carignan, cépage languedocien par excellence, et des cépages bordelais (merlot principalement, cabernet sauvignon et parfois cabernet franc).

Le premier cépage blanc est un cépage extérieur est n’est autre que le chardonnay (passé de 1000 à 14 000 hectares en 20 ans). Viennent ensuite le muscat, le sauvignon, le viognier, le grenache (blanc et gris), le vermentino etc.

Les appellations du Languedoc

Outre les vins sans indication géographique dont la proportion diminue d’année en année, on dénombre cinq types d’appellations, du moins sélectif au plus qualitatif : IGP d’Oc, appellation régionale Languedoc, appellation régionale avec dénomination (Languedoc-Montpeyroux), l’AOC-sous régionale et les crus. Là où ça se complique : un vin peut faire partie de l’appellation régionale avec dénomination (par exemple Languedoc-Terrasses du Larzac) ou de l’AOC-sous régional  Terrasses du Larzac, car ce dernier est plus restrictif géographiquement ou en termes de cahier des charges. Au total, le vignoble languedocien comporte 23 Appellations d’Origine Contrôlée et 13 dénominations régionales, sur une surface totale de 70 000 hectares.

L’IGP d’OC

Cette catégorie représente près de 75% de la production Languedocienne. Elle recouvre l’ensemble des vins ne rentrant pas dans le cadre d’une AOC (soit hors des limites géographiques soit ne souhaitant pas respecter le cahier des charges). L’IGP Pays d’Oc peut être remplacé par une IGP départementale (IGP de l’Hérault, IGP de l’Aude) ou locale (IGP Vallée du Paradis, Côtes de Thau etc.).  Il s’agit généralement de vins de consommation courante… Même si l’un des meilleurs vins du Languedoc, La Grange des Pères,  a décidé de déclasser ses vins en IGP.

L’appellation régionale : Languedoc

Elle a fait son apparition en 2007 et concerne l’ensemble des vins n’étant pas concernés par les différentes AOC. Elle remplace l’appellation « Coteaux du Languedoc » que l’on trouve encore sur bon nombre d’étiquettes.

L’appellation régionale avec indication de dénomination

Il s’agit de douze secteurs identifiés que l’on peut retrouver accolés à l’appellation Languedoc : Quartoze, Pézenas, Grès de Montpellier, Pic-Saint-Loup, Sommières, Cabrières, Saint-Saturnin, Montpeyroux, Saint-Georges-d’Orques, La Méjanelle, Saint-Drézéry, Saint-Christol.

Focus sur  quatre d’entre elles, où l’on retrouve les pépites languedociennes :

  • Languedoc-Pézenas : Située sur la rive droite de l’Hérault, entre le massif central et Pézenas, son terroir très chaud couvre 15 villages. Certains vignerons travaillent ici remarquablement et parviennent paradoxalement à obtenir des vins d’une grande distinction. Citons entre autre le domaine des Aurelles (récemment promu 3 étoiles par le guide 2017 de la RVF).
  • Languedoc-Grès de Montpellier: Ce vaste secteur est proche de la Méditerranée dans les alentours de Montpellier. il englobe des petits crus qui ont leurs propres appellations (Méjanelle etc.). La qualité des vins est ici très hétérogène. Mais c’est sur ce secteur que sont produits les vins absolument remarquables du domaine Peyre-Rose.peyre-rose
  • Languedoc-Montpeyroux : Ce secteur est en réalité une enclave de l’appellation Terrasses du Larzac, que certains vignerons continuent de revendiquer. On trouve ici des domaines remarquables tels que le domaine d’Aupilhac ou le domaine Alain Chabanon.

Les appellations sous-régionales

On dénombre 12 AOC sous-régionales : Cabardès (on y trouve des rouges et des rosés réalisés à partir des cépages atlantiques comme le merlot ou le cabernet  et les cépages méditerrannéens), Malepère (au moins 50% de merlot), Limoux (blancs ou effervescents), Picpoul-de-Pinet, Saint-Chinian (voir plus bas), Minervois (voir plus bas), Fitou (les vins sont profonds et structurés mais de qualité hétérogène cependant certains vignerons y produisent des vins de plus en plus intéressants comme le domaine des Milles Vignes ou le Champ des Soeurs), Corbières  (voir plus bas), Terrasses du Larzac (voir plus bas), les muscats (vins doux à base de muscat comme Muscat de Frontignan etc.) , Clairette du Languedoc (blancs à base de clairette) et la dernière-venue l’AOC Pic-Saint-Loup.

La plupart des crus promeut l’assemblage de 2 à 3 cépages pour satisfaire aux exigences du cahier des charges. Certains vignerons produisent des cuvées mono-cépage en IGP et des cuvées d’assemblage en cru.

  • Saint-Chinian: C’est une appellation qui comprend deux zones bien distinctes. Au sud la partie calcaire avec quelques-uns des domaines les plus célèbres de l’appellation (Canet-Valette et Mas Champart), de l’autre la partie composée principalement de schistes.
  • Saint-Chinian-Berlou et Saint Chinian-Roquebrun On ne produit ici que du rouge sur les deux secteurs situés sur la partie de schistes de Saint-Chinian. Sur le secteur de Berlou, on trouve une forte proportion de carignan alors qu’on trouve principalement des vins syrah-grenache-mourvèdre (70% minimum) dans les vins de Roquebrun.
  • Minervois : L’appellation conjugue des terroirs de pleines assez chauds et des terroirs de causses plus frais. On retrouve beaucoup de syrah dans les assemblages qui donnent des vins parfois lourds dans les terroirs chauds. Le carignan s’exprime ici très bien et donne des vins de caractères mais fruités. Jean-Baptiste Sénat fait partie de la jeune génération du Minervois qui tend à moderniser l’appellation.
  • Faugères : L’appellation produit principalement du rouge (elle peut produire également du blanc depuis 2004). Les rouges sont élégants et vieillissent bien. Ils sont majoritairement composés de syrah (sur les terroirs de schistes), de mourvèdre et de carignan. Citons ici l’excellent domaine Léon Barral et le domaine Jean-Michel Alquier.
  • Corbières : C’est une appellation immense de près de 16 000 hectares découpées en près de 10 secteurs. Quelques vignerons se démarquent cependant comme le domaine du Champ des Soeurs. Depuis peu, de très beaux blancs sont produits sur les terroirs d’altitude.
  • Pic-Saint-Loup : L’AOC vient de voir le jour, reste à savoir quelle sera son contour. Le terroir est ici l’un des plus froids du Languedoc et s’articule autour du célèbre Pic-Saint-Loup. On y trouve de nombreux terroirs calcaires et la syrah, très présente dans le secteur donne des vins remarquablement équilibré, ce qui n’est pas toujours le cas ailleurs. Les vins que vous pouvez trouver sur le marché seront donc sous appellation Languedoc-Pic-Saint-Loup et à l’avenir dès le millésime 2016 sous l’AOC. Parmi ceux que l’on aime particulièrement, citons les vins de l’excellent domaine Clos Marie ou encore l’Ermitage du Pic-Saint-Loup.

 

Les crus

Au sein des appellations sous-régionales, certains secteurs ont été jugés particulièrement qualitatifs et désignés comme crus. On en dénombre quatre. Mais plusieurs terroirs devraient être hissés à ce rang dans les prochaines années. Un cru comprend au maximum 10 villages alors que les appellations sous-régionales sont plus vastes :

  • Minervois -La Livinièreconcentre des  vignerons de talent dans un style rond et gourmand. Citons ici le Clos Centeilles.
  • Corbières-Boutenac : C’est le cru de référence à l’intérieur de l’appellation Corbières. Sur seulement 165 hectares, elle regroupe une vingtaine de vignerons qui travaillent un superbe terroir calcaire où l’on trouve de magnifiques carignans… Citons ici la cuvée La Forge de Gérard Bertrand et le domaine Ledogar.
  • La Clape : située sur l’île éponyme de Méditerranée, on y produit à 80% des rouges structurés. Citons ici le château de la Négly et ses cuvées confidentielles (Clos des Truffiers etc.).
  • Terrasses du Larzac : Située dans la vallée de l’Hérault, l’appellation s’étale sur plusieurs secteurs bien distincts généralement en altitude et sur des sols qui varient du calcaire aux marnes, jusqu’aux galets roulés. Trois cépages au moins doivent rentrer dans l’assemblage (généralement syrah, grenache, carignan). On y trouve également du mourvèdre contrairement à de nombreuses appellations du Languedoc. C’est de cette appellation que nous viennent les plus grands noms du Languedoc : Montcalmès sur la rive gauche de l’Hérault, Mas Jullien près de Jonquières, domaine de la Pèira.

A cela s’ajoute deux grands domaines languedociens : Mas de Daumas Gassac (dont l’assemblage ne comporte que des cépages atlantiques), ou La Grange des Pères, peut-être l’un des plus grands vins de la région. Là encore, et bien que ce vin témoigne avec brio de son terroir, la présence d’une partie cabernet dans l’assemblage l’empêche de produire en AOC. Sans oublier le domaine des Terrasses d’Elise ou encore le domaine Gavin Crisfield en IGP pour des raisons similaires, sans doute moins connus mais dont les vins rivalisent avec les meilleurs crus.grange-des-peres

Voir les ventes de vin du Languedoc en vente sur iDealwine

Voir les ventes de vin sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le blog d’iDealwine :

Achats directs : les vendanges d’iDealwine

L’impact du soleil sur les arômes et le gout du vin

Quelles conditions pour qu’un vin soit un vin de garde ?

Conseils d’achat : quelle appellation choisir selon le style de vin que j’aime ?

Une belle découverte en languedoc : le domaine de la terrasse d’elise

La languedoc : un vignoble en plein essor

Le domaine des Aurelles : ou l’élégance dans le Languedoc

Le Champs des sœurs : un domaine atypique à Fitou

Peyre-Rose : un domaine au destin exceptionnel

Le Clos Marie, un vent de fraicheur dans le Languedoc

Le Mas Champart, l’excellence dans la discrétion à Saint-Chinian

Languedoc : Alain Chabanon, discret mais talentueux

  • Voir les commentaires (1)

  • Sériot

    Le domaine Ledogar est en appellation Corbières-Boutenac plutôt que Minervois -La Livinière. sauf homonymie qui m’aurait échappée.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Indices WineDex d’iDealwine : vers un ralentissement sur les prix des grands crus de Bourgogne ?

Les indices WineDex d’iDealwine ont enregistré une progression symbolique de 0,11% en mai, ce qui porte à 4,60% la performance depuis le début de l’année 2016. Un mois de mai ...

Vœux 2016 iDealwine

Les 10 résolutions d’iDealwine pour 2016

Comme à chaque début d’année, il est temps de prendre ses bonnes résolutions et iDealwine ne s’est pas soustrait à l’exercice ! Les voilà, donc, nos 10 résolutions pour l’année ...

Saint-Emilion : les terroirs en fusion… et en question à l’issue du nouveau classement

Le nouveau classement de Saint-Emilion, contrairement au précédent, n’a pas encore créé de grandes polémiques. Néanmoins plusieurs professionnels s’interrogent sur certains choix, dont, entre autres, la tolérance de la commission ...