Le Mas Champart, l’excellence dans la discrétion à Saint-Chinian

Mas-ChampartVoilà un domaine Languedocien très discret et qui, pourtant, mérite le détour. Bien noté par les critiques (2* à la RVF et 3* chez Bettane & Desseauve), il propose des cuvées de Saint-Chinian tendues et précises qui vieillissent admirablement. Incontournable !

Le Mas Champart, au sud de Saint-Chinian, s’étend sur 25 ha dont 16 ha en vignes, en une vingtaine de parcelles dont l’altitude varie entre 210 et 300 m. Douze hectares sont vinifiés à la propriété, les quatre autres restent destinés à la cave de Saint-Chinian.
Dans le cadre d’un “retour à la terre”, Isabelle et Mathieu Champart ont commencé en 1976 à constituer un petit vignoble par l’achat progressif de vieilles vignes et de terroirs à l’abandon.
Peu à peu le vignoble est remis en état, les parcelles les plus intéressantes de carignan et de grenache sont préservées et 11 ha sont replantés. Les raisins sont portés à la cave coopérative du village jusqu’en 1988.
Les Champart vinifient leurs premiers vins en 1988 dans une cave proche du domaine tout en laissant une partie du vignoble en cave coopérative pour assurer un revenu minimal.

vignesmaschampart-1024x421Au fil du temps, le travail a évolué et tend à privilégier la complexité et la finesse dans les vins. En amont, les soins apportés au vignoble favorisent l’équilibre et la maturité des raisins, mais aussi la préservation des paysages viticoles avec toutes leurs particularités.
La géologie extrêmement complexe du chaînon de Saint-Chinian se retrouve dans les terroirs du domaine où de multiples failles ont mis en contact des couches géologiques variées produisant une mosaïque de terroirs (argilo-calcaires, marneux ou purement calcaires) sur lesquels les cépages se révèlent de façon différente suivant les sols.
Le travail du sol est intégral partout où la mécanisation est possible et le vignoble est traité en lutte (très) raisonnée en utilisant au maximum des produits biologiques.
Les vendanges sont manuelles, un tri est fait à la vigne si nécessaire. Elles s’étalent le plus souvent sur un mois, compte tenu de la diversité des terroirs et des cépages.
Pour les vins rouges, les raisins ont des peaux assez épaisses, ils sont donc ramassés à bonne maturité phénolique, éraflés, légèrement foulés et encuvés par gravité. La fermentation démarre sans levurage et les cuvaisons durent de deux à six semaines suivant les vins et les terroirs. Les extractions sont de plus en plus douces pour n’extraire que les meilleurs tanins.
Les vins à boire jeunes sont élevés en cuves sur lies fines, les autres cuvées sont en majeure partie mises en fûts peu après le pressurage et sont élevées sur lies en demi-muids et en barriques pendant 12 à 18 mois. A la fin de l’élevage, les cuvées ne sont en général pas collées. Les mises en bouteilles sont faites par le domaine avec filtration modérée ou sans filtration pour les rouges qui passent deux hivers en élevage.

 

Ce qu’en disent les guides

Guide RVF des meilleurs vins de France (**)

Vignerons aussi discrets que chevronnés, Isabelle et Matthieu Champart élaborent une gamme lumineuse qui porte l’empreinte des grands terroirs argilo-calcaires du sud de l’appellation Saint-Chinian. Des vins d’intuition, denses, tendus et structurés, qui puisent dans la garrigue calcaire un supplément de finesse minérale. En rouge, leurs fleurons sont Causse du Bousquet (55 % syrah), principale cuvée du domaine, qui a toujours l’avantage du moelleux, du velouté fin et profond ; et le plus corsé Clos de la Simonette (70 % mourvèdre), qui associe intensité aromatique, finesse et élégance, apte au vieillissement et requérant trois ou quatre ans pour s’épanouir. Les autres déclinaisons de terroirs en AOP Saint-Chinian et en IGP Pays d’Oc sont plus simples mais aussi rigoureuses, avec un élevage précis en demi-muid. Le blanc se distingue par une combinaison subtile de fraîcheur et de maturité du fruit. Les prix sont très raisonnables.

Les vins : il y a une réelle cohérence dans ces 2012 : des vins droits, nets, parfois un peu sévères mais possédant tous une indéniable profondeur de fruit. Assemblage de terret et de grenache gris, l’IGP Pays d’Oc blanc propose une matière sobre et intense, des notes de camphre et de guimauve, une structure qui appelle la nourriture. Lactique, chaleureux, en largeur plus qu’en longueur, le saint-chinian blanc s’avère plus convenu. Juteux et décidé, l’IGP Pays d’Oc rouge propose sans détour une pimpante saveur herbacée. Le saint-chinian Côte d’Arbo 2012 partage ce profil croquant et précis, d’une belle tonicité. Harmonieusement construit, Causse du Bousquet est pour l’heure serré par son élevage. Dense, profond, le Clos de la Simonette domine sereinement la gamme ; sa précision aromatique (poivre noir et romarin…) comme sa tension contenue forcent le respect.

 

Guide Bettane + Desseauve (***)

Isabelle et Mathieu Champart ont créé leur domaine de toutes pièces en 1976. Cette Parisienne et ce Champenois ont sorti de la coopération leurs beaux terroirs au sud de Saint-Chinian. Les terroirs argilo-calcaires, très différents des schistes du nord, donnent des vins plus profonds, moins floraux, mais en lien avec le minéral.

Les vins : Le domaine, très discret, offre une version épurée de l’appellation, avec des vins tendus et très précis, peu démonstratifs en vins jeunes, contrairement aux terroirs de schistes. L’apparente simplicité de ces vins de l’ombre n’a d’égale que la longueur et la complexité des finales. Plus on les goûte et plus on les aime.

 

Retrouvez les vins du Mas Champart en vente sur iDealwine

 

Consultez les ventes de vin sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Nouveau record aux Hospices de Beaune : 12,36 M€ récoltés

Dimanche 19 novembre se tenait la 157e vente aux enchères caritatives des Hospices de Beaune. Une vente qui a atteint le niveau record de 13,5 millions d'euros récoltés reflète la frénésie ...

Chinois-vin

Entre le sauternes et les Chinois, une possible idylle ?

Et si les Chinois venaient sauver le Sauternes de la crise ? C’est en tous cas ce que suggère le nouveau propriétaire du château Rayne-Vigneau. Et il faut bien reconnaître ...

La Saint-Vincent Tournante des producteurs de Côte de Nuits 2011 à Corgoloin

Les viticulteurs de l’appellation Côte de Nuits villages organisent la traditionnelle Saint-Vincent Tournante à Corgoloin les 29 et 30 janvier.