Du carmenère dans le vin de Château Brane-Cantenac

Pour la première fois de son histoire, le premier vin du Château Brane-Cantenac (Margaux) comprendra une petite part de carmenère, un cépage reconnu dans l’appellation mais encore rarissime à Bordeaux.

Bien que presque jamais utilisé à Bordeaux, le carmenère est le sixième des cépages acceptés par les décrets de l’appellation. Au 19e siècle, il était extrêmement répandu dans le Bordelais et c’était même le cépage le plus utilisé pour produire le claret, ce vin peu coloré très apprécié des Britanniques, il a un peu plus de cent ans, et qui était presque un synonyme de Bordeaux dans le langage des amateurs en Grande-Bretagne. Mais sa difficulté à mûrir et sa sensibilité aux maladies ont conduit la grande majorité des domaines bordelais à l’abandonner.

Henri Lurton a déclaré au site britannique decanter.com que pendant longtemps Brane-Cantenac a mis un peu de carmenère dans son second vin, jusqu’au milieu des années 1990. Mais cette habitude a été abandonnée, tant ce cépage avait du mal à pleinement mûrir.

C’est un jeune stagiaire chilien, qui, apprenant que Brane-Cantenac avait abandonné ce cépage très répandu au… Chili, a incité le domaine à replanter ce cépage qui a besoin de chaleur et de soleil, sur les terroirs les plus adaptés, sur le plateau de Brane, juste devant le château. Un demi-hectare a donc été planté en 2007 et, encouragés par les conditions climatiques du millésime 2011, parfaites pour le carmenère, les responsables du château ont décidé d’inclure le jus de cette nouvelle parcelle dans le grand vin. « Nous avons récolté le carmenère trois semaines après nos dernières parcelles de cabernet » précise Henri Lurton. L’assemblage final ne contient que 0,5% de ce cépage, mais selon Christophe Capdeville, le maître de chai, cela donne beaucoup de “pep’s” et de personnalité au vin. « Conduit avec soin, ce cépage donne beaucoup de couleur et enrichit la palette aromatique avec des touches de fruits exotiques qui viennent compléter les habituelles touches de fruits noirs. Il ajoute également une sensation de douceur en bouche. Avec le réchauffement climatique, il devient essentiel à Margaux de développer ce cépage. »

Une évolution à suivre à Brane-Cantenac bien sûr, mais sans doute aussi dans d’autres domaines de l’appellation.

(Source Decanter.com)

Le prix du château Brane Cantenac dans les ventes aux enchères :

Vin Cote

iDealwine

Château Brane Cantenac 2005 49 €
Château Brane Cantenac 2000 64 €
Château Brane Cantenac 1996 44 €
Château Brane Cantenac 1990 50 €
Château Brane Cantenac 1989 58 €

Consultez les ventes de vins de Bordeaux sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

A lire également :

Vendanges : le Château Brane Cantenac passe au tri optique

De nouveaux cépages à Bordeaux

Décryptage : le cépage carmenère

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

RVF, Bettane & Desseauve : quelles nouveautés dans les guides 2015 ?

Chaque année, la tradition est respectée : au moment où les raisins entrent dans les cuves, les guides de la RVF et de Bettane & Desseauve proposent également leur dernier ...

Millésime 2016 : pas de montrachet ou presque …

Du fait d’un sévère gel ce printemps, six des plus prestigieux domaines de l’appellation Montrachet ne produiront qu’une seule cuvée commune, en microquantités, et qui ne sera probablement jamais commercialisée.

Bourgogne Chevalier Montrachet

Enchères : grands crus de Bourgogne à l’honneur

Bordeaux et Bourgogne se partagent une nouvelle fois la part du lion dans cette vente inédite. Aux côtés de flacons ...

Partage(s)