latour_et_1336923411

A Bordeaux, contrairement à la poésie de Baudelaire, tout n’est pas qu’ordre, beauté, luxe, calme et volupté… L’an dernier, château Latour a annoncé sa volonté de sortir du système de commercialisation en primeur à compter du millésime 2012. La place de Bordeaux n’a pas vraiment apprécié cette décision et un des gros acteurs de la place, Millesima, a décidé de boycotter Latour…

L’an dernier, juste après la semaine des primeurs sur le millésime 2011, le premier cru classé de Pauillac, par un courrier adressé aux négociants, a confirmé sa décision de sortir du système de commercialisation en primeur à compter du millésime 2012. La décision de Château Latour n’a pas véritablement surpris la place de Bordeaux. D’année en année, les volumes disponibles à l’achat en primeur se réduisaient comme peau de chagrin. Il devenait évident que le domaine, propriété de l’homme d’affaires François Pinault, affinait une stratégie alternative.

Selon la direction du château, le grand vin de Château Latour vieillira tranquillement dans ses chais 10 à 12 ans avant d’être commercialisé. Pour les Forts de Latour, le vrai-faux second vin, il faudra patienter sept ans. Quant au troisième vin (Pauillac de Château Latour), il est traditionnellement mis sur le marché quelques années après sa mise en bouteille et rien ne devrait changer. Les causes de cette décision ? Officiellement éviter que les flacons de ce vin réputé pour sa garde ne soient ouverts et dégustés trop jeunes. Officieusement, Latour entend conserver la majeure partie de la marge commerciale lors de la vente. Une logique qui peut être mise en œuvre à condition d’avoir les moyens (et la place !) de stocker 10 à 12 ans de production.

Cette décision n’amuse pas du tout les négociants bordelais. Un des plus importants, Millésima, vient d’ailleurs d’annoncer qu’il ne travaillerait plus avec Château Latour : « Nous finissons les stocks et puis c’est terminé ! » a déclaré Patrick Bernard, le PDG de Millesima. Cette décision se traduit clairement comme une forme de représailles. Patrick Bernard a ajouté : « 95% de nos achats se font en primeurs. Tous nos meilleurs clients sont des acheteurs en primeurs. Les grands bordeaux se vendent d’octobre à mars et juste après nous avons la chance d’avoir les primeurs, un système que nous devons respecter et qui est une chance. Faire ce que Latour a fait l’an dernier est de la folie. Notre décision nous semblait donc nécessaire. »

Qui va finalement gagner ce bras de fer entre Latour et les négociants bordelais ? Une affaire à suivre dans les mois à venir… Ce qui est sûr c’est que les autres grands crus classés qui auraient la tentation de suivre la même voie sont prévenus…

Voir les vins de Château Latour en vente actuellement

La cote de Château Latour sur iDealwine :

tableau cotes latour

En savoir plus sur les vins de Bordeaux

Consultez les ventes de vin sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

A lire également dans le Blog iDealwine :

Primeurs : Château Latour crée l’événement

Voir les vins en primeurs d’iDealwine

Laisser un commentaire