Un concours de sommeliers en Chine

Sur une initiative de la Sopexa (la société française pour l’expansion des ventes de produits agricoles), le premier concours national des sommeliers chinois pour les vins français s’est achevé le 16 septembre.

C’est nouveau : le premier concours du meilleur sommelier chinois pour les vins français a été organisé en plusieurs étapes à travers les grandes villes du pays. Après une présélection nationale effectuée entre une soixantaine de sommeliers, les douze meilleurs se sont affrontés au cours d’une finale qui comportait quatre épreuves. Au programme, une dégustation à l’aveugle de six vins français, le service d’un champagne et d’un vin, les accords mets et vins, et une question sur leur connaissance du vin.

C’est une jeune femme de 26 ans, Li Meiyu qui a remporté ce concours, après une formation de deux ans en France.

Ce concours arrive à un moment où la Chine fait de plus en plus parler d’elle sur le marché des vins. En effet, la consommation de vins dans ce pays ne cesse d’augmenter, et les experts de Vinexpo tablent même sur un pic à 1 milliard  de bouteilles pour 2012. C’est dans ce contexte de forte croissance que se tient ce concours. L’objectif affiché est de soutenir cette tendance en mettant en avant la qualité des vins français.

Le métier de sommelier reste assez nouveau en Chine, et les participants à ce concours étaient âgés de 29 ans en moyenne. En effet, les grands restaurants chinois font plutôt appel à des sommeliers étrangers pour la plupart. L’avantage toutefois des intervenants chinois, c’est leur connaissance des accords mets et vins avec les plats chinois. C’est peut-être une génération de pionnier pour un métier à l’avenir certain dans ce nouvel eldorado du vin.

A lire également :

Sommelier ou œnologue, quelle différence ? (31/01/2009)

En savoir plus sur l’art de la dégustation du vin

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Une appli pour choisir son restaurant en fonction de la carte des vins

C’est une expérience amère que chaque amateur de vins aimerait ne plus jamais avoir à revivre : sélectionner un restaurant pour sa carte, et découvrir sur place que les vins ...

Chinese billionaire Lam Kok (L) and his spouse pose for a photograph on December 20, 2013, in front of the Chateau de La Riviere, in La Riviere. The deal which was concluded on December 19 for Chinese billionaire Lam Kok to buy a Bordeaux vineyard, le Château de La Rivière, turned to tragedy today after the helicopter which the billionaire and the vineyard's French former owner James Gregoire were using to fly over the property crashed into the Dordogne river. This photograph was taken less than an hour before the crash. The French former owner of the vineyard James Gregoire, the new Chinese buyer Lam Kok, and Lam Kok's 12-year-old son are still missing. AFP PHOTO / MEHDI FEDOUACH

Drame à Fronsac lors de la cession du Château La Rivière

Quelques heures seulement après la conférence de presse au cours de laquelle les clés du Château de La Rivière lui avait été officiellement remises, l’acquéreur chinois Lam Kok du Château ...

Le meilleur de la vallée du Rhône

Les grands noms du Rhône sont réunis ! Chave, Jamet, Clape, Vernay, Bonneau, Chapoutier, Guigal... Et aussi quelques nouveautés à découvrir d'urgence !