Un concours de sommeliers en Chine

Sur une initiative de la Sopexa (la société française pour l’expansion des ventes de produits agricoles), le premier concours national des sommeliers chinois pour les vins français s’est achevé le 16 septembre.

C’est nouveau : le premier concours du meilleur sommelier chinois pour les vins français a été organisé en plusieurs étapes à travers les grandes villes du pays. Après une présélection nationale effectuée entre une soixantaine de sommeliers, les douze meilleurs se sont affrontés au cours d’une finale qui comportait quatre épreuves. Au programme, une dégustation à l’aveugle de six vins français, le service d’un champagne et d’un vin, les accords mets et vins, et une question sur leur connaissance du vin.

C’est une jeune femme de 26 ans, Li Meiyu qui a remporté ce concours, après une formation de deux ans en France.

Ce concours arrive à un moment où la Chine fait de plus en plus parler d’elle sur le marché des vins. En effet, la consommation de vins dans ce pays ne cesse d’augmenter, et les experts de Vinexpo tablent même sur un pic à 1 milliard  de bouteilles pour 2012. C’est dans ce contexte de forte croissance que se tient ce concours. L’objectif affiché est de soutenir cette tendance en mettant en avant la qualité des vins français.

Le métier de sommelier reste assez nouveau en Chine, et les participants à ce concours étaient âgés de 29 ans en moyenne. En effet, les grands restaurants chinois font plutôt appel à des sommeliers étrangers pour la plupart. L’avantage toutefois des intervenants chinois, c’est leur connaissance des accords mets et vins avec les plats chinois. C’est peut-être une génération de pionnier pour un métier à l’avenir certain dans ce nouvel eldorado du vin.

A lire également :

Sommelier ou œnologue, quelle différence ? (31/01/2009)

En savoir plus sur l’art de la dégustation du vin

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Les investissements chinois dans le vignoble français ne faiblissent pas

Au premier semestre 2015, les investissements chinois en France représentaient déjà l’équivalent de ceux de l’ensemble de l’année 2014. Ils comprennent notamment de nombreux rachats de propriétés viticoles, pour l’essentiel ...

Lafite Rothschild made in China

Les domaines Barons de Rothschild (DBR), propriétaires – entre autres – du Château Lafite à Pauillac, s’implantent en Chine, dans ...

The Left Bank Bordeaux Cup 2013 : l’Edhec et l’Essec en lice pour la finale au Château Lafite Rothschild

Il y a quelques jours, les grandes écoles et universités françaises s’affrontaient pour la sélection France du concours « Left Bank Bordeaux Cup ». Les équipes de l’Edhec et de ...