L’appellation Quarts-de-Chaume classée Grand Cru de Loire

. Une consécration et une exigence d’excellence.

Situé sur la commune de Rochefort-sur-Loire dans le Maine-et-Loire l’appellation Quarts-de-Chaume s’étend sur 43 ha de vignes qui produisent le vin le plus prestigieux d’Anjou. Le Quarts-de-Chaume est un vin liquoreux issu exclusivement de chenin blanc, élaboré à l’aide de raisins botrytisés (attaqués par la célèbre “pourriture noble”, comme à Sauternes) et récoltés en surmaturité.

AOC depuis 1936, cette appellation vient de se voir accorder le statut de Grand Cru par le comité national de l’Inao, le 28 septembre dernier.

Grâce à cette promotion, Quarts-de-Chaume devrait pouvoir accroître sa notoriété. « La mention Grand Cru va situer Quarts-de-Chaume dans les grandes bouteilles de France » commentait Claude Papin, Président du syndicat de l’appellation.

A noter également que l’AOC Coteaux-du-Layon Chaume, (appellation limitrophe de Quarts-de-Chaume) a obtenu quant à elle la mention 1er Cru. Il faudra dire dorénavant : Coteaux-du-Layon 1er Cru Chaume.

Remarquons à ce sujet que le débat était historiquement houleux entre les deux appellations. Les producteurs de Quarts-de-Chaume ont toujours jalousement protégé le prestige et l’individualité de leur appellation. En effet, par deux fois, les viticulteurs de Quarts-de-Chaume s’étaient opposés à deux décrets de 2003 et 2007, instituant l’AOC Chaume comme premier cru des Coteaux-du-Layon, au motif de voir leur notoriété amoindrie par la promotion en premier cru de leurs voisins. Ces deux décrets ont annulés par le Conseil d’Etat en 2005 et 2009.

L’INAO en créant une « hiérarchie dans le prestige » a certainement apaisé les tensions existantes entre les deux appellations Cette décision permet « d’assurer une stabilité dans le vignoble en dégageant la particularité de chaque AOC » précise Jean Louis Buer, le directeur de l’INAO.

Consultez les ventes de vins du Val de Loire

En savoir plus sur les vins de Loire

En savoir plus sur la vinification des vins liquoreux

Tags:

  • Voir les commentaires (1)

  • zaz

    N’est-ce pas la première fois qu’une appellation, même peu étendue, est classée intégralement “grand cru” ? Les bons comme les moyens ?
    Et tiens, si l’on classait tous les Banyuls “Grand cru” ? où l’on sait qu’il y a du très bon et du tout venant, ne serait-ce pas la même chose en “Quart de Chaume” ?

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Comprendre le classement 2022 de Saint-Emilion, enfin dévoilé

Figeac hissé auprès de Pavie parmi les plus grands, départ d’Angélus… Un point sur le nouveau classement de cette fameuse appellation du Libournais.

Saint-Emilion : les terroirs en fusion… et en question à l’issue du nouveau classement

Le nouveau classement de Saint-Emilion, contrairement au précédent, n’a pas encore créé de grandes polémiques. Néanmoins plusieurs professionnels s’interrogent sur certains choix, dont, entre autres, la tolérance de la commission ...

Sociando-Mallet

Foire aux vins : 4 millésimes de Sociando-Mallet, la bonne affaire bordelaise

Depuis bien longtemps maintenant, Sociando-Mallet est reconnu comme digne d’un troisième cru classé alors qu’il s’agit d’un “simple” cru bourgeois. Aux prix auxquels nous vous proposons quatre millésimes (2005, 2006, ...