Château Margaux dans les ventes aux enchères : analyse d’un succès

Château Margaux figure aujourd’hui en bonne position de challenger de Lafite Rothschild sur le marché chinois. Depuis quelques semaines, les cours s’envolent. Décryptage d’un succès.

Château Margaux figure incontestablement au rang des mythes bordelais. Ses vins ont toujours été recherchés sur de beaux millésimes tels que 1983, 1986, 1990, 1996. Sur le millésimes 2000 et pour la deuxième fois, à 10 ans d’intervalle, Robert Parker a attribué 100/100 à Château Margaux. Cette note maximale a-t-elle été le seul déclencheur d’une hausse des cours ? Toujours est-il que le seigneur de Margaux s’est ensuite positionné, aux côtés de Château Latour, comme le plus cher des premiers crus classés. Jusqu’à la flambée des prix sur Château Lafite, enregistrée depuis 2008, qui laissé loin derrière tous ses concurrents du Médoc.

Toutefois, sur le marché des enchères de vin, les effets de la crise financière ont lourdement impacté la cote des vins de Château Margaux. Les vins étaient plus difficiles à vendre, les prix ont chuté de 20% en moyenne au cours de l’année 2009. Les vendeurs rechignant à vendre à la baisse leurs flacons, ceux-ci se sont d’ailleurs fait plus rares sur le marché.

L’année 2010 est venue rectifier cette situation : la progression moyenne des prix de Château Margaux s’est élevée l’année dernière à 19%. A l’exception du millésime 2005 (-12% à 695€), les beaux millésimes s’affichent dans le vert, avec une mention spéciale pour le 2000 (+51% à 839€). 1990 aussi affiche une belle progression (+24% à 733€).

Quelles perspectives pour les vins de Château Margaux en 2011 ?

Chaque année, nous analysons les principales marques de Bordeaux, leur évolution sur le marché des enchères. L’occasion de livrer nos pronostics et conseils pour l’année à venir. Voici ce que nous indiquons au sujet des vins de Château Margaux :

« Les efforts commerciaux entrepris par Château Margaux envers le marché asiatique (nomination d’un « Ambassadeur » de Château Margaux à Hong Kong, vente aux enchères sur place de flacons en provenance directe du domaine) devraient progressivement porter leurs fruits. Rechercher les millésimes encore achetables en dessous de 400€. »

On notera à cet égard que, dans le document d’analyse du marché publié un an plus tôt, nous conseillions de rechercher les millésimes récents encore achetables au dessous de… 200€. Ce niveau de prix a, depuis été largement dépassé !

La cote des vins de Château Margaux

  Cote à fin 2009 Cote à fin 2010 Résultats
  % sur un an % sur un an récents
Château Margaux 1982 589 € 676 € 714 €
-20,41% 14,77%  
Château Margaux 1985 236 € 262 € 337 €
-22,62% 11,02%  
Château Margaux 1986 291 € 394 € 484 €
-20,49% 35,40%  
Château Margaux 1989 229 € 273 € 300 €
-17,33% 19,21%  
Château Margaux 1990 590 € 733 € 855 €
-20,49% 24,24%  
Château Margaux 1995 250 € 362 € 420 €
-20,63% 44,80%  
Château Margaux 1996 399 € 480 € 508 €
-23,27% 20,30%  
Château Margaux 2000 555 € 839 €
-19,45% 51,17%  
Château Margaux 2003 437 € 497 € 545 €
-20,55% 13,73%  
Château Margaux 2005 790 € 694 €
  -15,60% -12,15%  

Retrouvez l’intégralité de cette analyse dans le document :

Ventes aux enchères de vins : analyse 2010 et perspectives 2011

A commander sur iDealwine.

En savoir plus sur Château Margaux

Propriété d’Edouard III d’Angleterre, de la famille d’Albret puis des Montferrand, le domaine conserve une vocation militaire jusqu’en 1802, date à laquelle le marquis de La Clonilla fait raser la forteresse et bâtit la demeure que l’on peut voir aujourd’hui. Jusqu’au début des années 60, les vins étaient souvent excellents, parfois grandioses. A ce titre, le mythique 1900 fait partie des nectars les plus renommés du siècle. Entre 1963 et 1977, la propriété connaît une période difficile, sans investissement, où la qualité du vin s’en ressent. Avec l’arrivée de la famille Mentzelopoulos, et grâce aux talents d’Emile Peynaud, les vins ont retrouvé leur niveau de 1er grand cru classé. 1978 marque le début d’une succession de millésimes grandioses. Le château Margaux possède un vignoble d’un seul tenant, qui repose en grande partie sur un sol graveleux, parfois argileux, comportant une forte proportion de calcaire. Les vins se caractérisent par une robe foncée et des arômes envoûtants et complexes de cassis, cerise et violette. Les millésimes récents bénéficient d’un formidable potentiel de garde. Fait rarissime dans le Médoc, le domaine produit aussi un superbe vin blanc fruité et puissant : Pavillon Blanc de Château Margaux.

Recherchez la cote des vins de Château Margaux

Consultez les ventes de Château Margaux en cours

Vendez vos bouteilles de Château Margaux : demandez une estimation

Tags:

  • Voir les commentaires (1)

  • Jac

    Dans le sillage de Lafite, Margaux n’est pas en seconde place ajourd’hui, mais ca devrait changer. Ca fait un peu plus d’un an que Latour s’est envolé. Mouton le fait depuis cet été. Haut Brion ratrappe son retard depuis 3 mois. Margaux serait le prochain à décoller !

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Revue d’enchères | Bordeaux reste la région la plus représentée aux enchères en 2018

En 2018, les régions traditionnelles restent des valeurs. Bordeaux, la Bourgogne et la vallée du Rhône rassemblent toujours à elles seules 80% des volumes échangés.

Analyse-resultats-vente-Hospices-de-Beaune-BFM-une

Analyse des résultats de la vente des Hospices de Beaune Interview d’Angélique de Lencquesaing sur BFM Business

Retrouvez l’analyse d’Angélique sur les tendances qui se dégagent de la vente, et, plus généralement, de son impact sur le prix des grands vins de Bourgogne.

windex-logo-blog-fevrier-13

Indices WineDex iDealwine : stables en février, +3,02% depuis début 2013

Après un début d’année sur les chapeaux de roue, le mois de février s’est montré plus calme sur le front des ventes aux enchères de vin. Si le prix des ...