2019, un millésime français prometteur

2019 un millésime prometteur vendange iDealwine vin France

Au fil des décennies, les années en 9 nous laissent penser qu’elles portent chance. Cette nouvelle récolte s’avère prometteuse comme le déclarent les différentes interprofessions viticoles et les vignerons avec qui nous échangeons. Faisons ensemble un premier point avant de connaître la qualité des crus qui sortiront d’ici quelques mois.

Rappelez-vous, chers lecteurs, les différents aléas climatiques qui ont marqué l’années. Gel et canicule ont largement contribué à une baisse de volume de 14% par rapport à 2018. En France, quand certaines régions ont été victimes d’une trop forte humidité engendrant coulure (chute des fleurs et des jeunes baies) et millerandage (petites baies de tailles inégales), d’autres ont au contraire subi la canicule des mois de juin et de juillet de plein fouet. Résultats ? Des grappes brûlées et une production largement réduite. Aujourd’hui, l’heure est au bilan des vendanges et au pronostics gustatifs des futurs vins. Faisons un petit tour de nos régions pour comprendre ce qu’elles nous promettent.

Bourgogne

Les raisins s’annoncent plus facile à vinifier qu’en 2018. Leur niveau d’acidité élevé contraste avec 2018 et les moûts ne requièrent donc pas d’acidification comme l’an dernier. Si le volume des blancs récoltés est peu volumineux, les moûts révèlent un taux de sucre élevé parfaitement équilibré par une grande acidité qui assure alors une certaine fraîcheur. Les rouges aussi dévoilent une acidité prononcée que certains domaines envisagent d’enrober d’une belle structure tannique.

Voir les vins de Bourgogne en vente sur iDealwine

Bordeaux

Plutôt bon, le millésime 2019 s’insère dans un contexte économique peu évident. Après un mois de juillet sec et caniculaire au stress hydrique important, le mois d’août s’est avéré salutaire. Quelques précipitations bienvenues suivies d’autres pluies en septembre (22/09) ont permis aux raisins qui perdaient trop d’eau de se regonfler et de baisser le degré alcoolique. Les rayons de soleil qui ont suivi ont assuré un bon état sanitaire des vignes.

Dans le sauternais, les vendanges sont loin d’être finies. Mais les conditions météorologiques sont bonnes et assurent une bonne récolte. Voilà pourquoi certains châteaux (Château Guiraud), qui n’ont pas produit de 2018 par soucis de qualité, se réjouissent.

Voir les vins de Bordeaux en vente sur iDealwine

Vallée du Rhône

La pénurie d’eau enregistrée dans la région aussi laissait présager une récolte assez faible composée de petites baies concentrées. Toutefois, nous pouvons nous réjouir car leur équilibre entre degré alcoolique et acidité est mieux maîtrisé qu’en 2018. Cette acidité est d’ailleurs plus marquée sur les blancs et les rosés. On chuchote d’ailleurs que, cette année, les blancs seront meilleurs que les rouges.

Voir les vins de la vallée du Rhône en vente sur iDealwine

Champagne

Si comme partout ailleurs les débuts de l’année furent un peu compliqués, la Champagne a connu un été idéal (journées chaudes et ensoleillées, nuits fraîches avant les vendanges) permettant d’obtenir de belles maturités. Ce millésime s’annonce aussi bon qualitativement que quantitativement.

Voir les vins de Champagne en vente sur iDealwine

Beaujolais

Le Beaujolais révèle une grande hétérogénéité entre les zones qui ont été frappées différemment par le gel, le vent et la grêle. Mais si les quantités récoltées sont modestes, la qualité est excellente. Le bon état sanitaire des vignes a pu offrir une bonne richesse des sucres et une acidité qui assure la conservation de la fraîcheur emblématique du gamay. Tout va bien, donc, nous continuerons à savourer les gamays gourmands et gouleyants que nous aimons temps 😉

Voir les vins du Beaujolais en vente sur iDealwine

Provence

C’est la Provence qui a lancé le top départ des vendanges en France. Ici aussi de fortes disparités sont enregistrées et causées par un grand manque d’eau. Les baies sont donc petites et certaines montrent des degrés alcooliques et des acidités élevées ainsi que des maturités variables. Malgré cela, et dans l’ensemble, les vignes ont su prouver leur résistance au stress hydrique important, dévoilant un beau feuillage bien vert !

Voir les vins de Provence en vente sur iDealwine

Vallée de la Loire

La vallée de la Loire n’a pas été épargnée par les aléas climatiques non plus. Fortement touchée par le gel au printemps et par la canicule en juin, la région enregistre de nombreuses parcelles touchées par le phénomène de « grillure » et présageait des rendements plus faibles. Les raisins étaient donc attendus plus riches en sucre. Heureusement, ici aussi, l’état sanitaire des vignes était excellent assurant ainsi un millésime engageant !

Voir les vins de Loire en vente sur iDealwine

Alsace

En Alsace comme dans la Loire, les rendements ont diminué par rapport à 2018, sans pour autant rogner sur la qualité. Marqué par quelques précipitation, l’été a ensuite subi la sécheresse qui a causé un stress hydrique important. Les raisins se montrent toutefois aromatiques et promettent des vins savoureux.

Voir les vins d’Alsace en vente sur iDealwine

Languedoc-Roussillon

Cette année, les vendanges ont quelques peu tardé et été différées d’une dizaine de jours par rapport à 2018. Comme partout ailleurs, le gel du mois d’avril, la canicule de juin et la sécheresse estivale ne sont pas étrangers aux plus faibles rendements enregistrés. Heureusement, la qualité n’a pas été impactée. Quoique plus petits, les raisins sont plus concentrés et, par leur parfaite maturité, promettent de signer de grands vins de garde.

Voir les vins du Languedoc et du Roussillon en vente sur iDealwine

Maintenant, chers amateurs, il va falloir vous montrer patients afin de savoir ce que les vins donneront. En attendant, vous pouvez toujours consulter les notes iDealwine des millésimes et fondre pour certains vins en vente sur iDealwine !

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Les vins français fortement concurrencés au Royaume-Uni

Selon la dernière étude FranceAgriMer, la part de marché des vins français se maintient en Allemagne, aux Etats-Unis et en Chine, mais affiche un net recul en volume au Royaume-Uni. ...

Belles enchères : 4081€ pour un chambertin 1971 du domaine Armand Rousseau

Un lot comportant trois bouteilles de chambertin 1971 signées Rousseau a été adjugé 12 240€ le 12 avril dernier sur iDealwine. Cette envolée témoigne une fois de plus de la ...

Achat direct : plus de 1 000 cuvées à partir de 8€, un choix immense !

Ca y est, la grande vente mensuelle d’iDealwine est ouverte ! Et on peut déjà vous dire qu’elle est assez hallucinante … Délibérément branchée sur le haut de gamme, elle ...