Saumur, Vouvray, Montlouis : les différentes expressions du chenin dans la Loire

Saumur La Bourgogne en est sans doute le meilleur exemple : un même cépage peut offrir des expressions très différentes en fonction des terroirs et plus précisément des sols où il pousse. Dans la Loire aussi, les blancs de chenin n’ont pas le même profil à Saumur, à Vouvray ou à Montlouis.

 

Lors de la dégustation des vins de notre Vente Privée de Loire par le comité iDealwine, nous avons tous été frappés par les différences marquées entre deux vins blancs, pourtant du même millésime (2011) et issus tous les deux du même cépage (chenin) : le Saumur “Insolite” du domaine des Roches Neuves de Thierry Germain et le Vouvray “Les Argiles” du domaine François Chidaine. C’est surtout par leur structure en bouche que ces deux vins diffèrent. “Insolite” est un vin totalement cristallin, évoquant de l’eau de roche, à la structure tendue et tranchante comme une lame de rasoir, alors que “Les Argiles”, bien que structuré par une belle acidité intégrée à la matière, se montre un peu plus “large” en offrant une perception de densité et d’ampleur supérieures, mais sans aucune sensation de lourdeur ou de sucrosité. Une différence marquée qui ne doit pas grand-chose aux styles et aux façons de faire des deux vignerons. L’un comme l’autre travaillent en biodynamie depuis longtemps et tous les deux apprécient les blancs construits sur la tension et la finesse plus que sur la recherche de puissance. La différence gustative entre ces deux vins a donc des causes plus liées à leurs terroirs et à leurs sols.

De fait, la grande majorité des grands saumurs blancs (par exemple ceux des frères Foucault au Clos Rougeard ou ceux d’Antoine Foucault au domaine du Collier), qu’ils soient élaborés avec un élevage un peu appuyé (Clos Rougeard) ou non, comme ceux de Thierry Germain, se caractérisent toujours par un côté très sec et extrêmement tranchant. Un dégustateur expérimenté reconnaîtra dans cette sensation tactile en bouche la marque de sols très calcaires comme c’est le cas sur les meilleurs terroirs de Saumur (autour des coteaux de Brézé) où les sols sont minces et les racines des vignes très proches de la roche mère, le célèbre tuffeau ligérien dont la pierre très claire a servi à la construction des châteaux de la Loire et qui abrite également les boyaux sans fin des magnifiques caves de la région. Et on retrouve ces sensations tactiles sur tous les blancs issus de sols très calcaires, par exemple comme la plupart des chablis ou comme les sancerres des terroirs de Chavignol.

Les sols de vouvray recouvrent une roche évidemment calcaire comme souvent dans la Loire, mais ils sont plus épais et souvent assez argileux (d’où le nom de la cuvée de François Chidaine). Avec le sous-sol calcaire, on garde cette tension minérale, mais l’argile des sols lui donne un côté plus enrobé, moins tranchant, plus facilement séduisant probablement aussi pour des dégustateurs moins expérimentés ou peu habitués au chenin. Et, à quelques nuances près, les terroirs de Montlouis sont plus proches par la composition de leurs sols de ceux de Vouvray que de ceux de Saumur, comme par exemple ceux de la parcelle des Bournais de François Chidaine où l’argile est, là encore, très présente, d’où le côté toujours assez “rond” de cette cuvée, rondeur qu’il ne faut pas confondre, une fois encore, avec de la sucrosité. Ici cette rondeur s’apparente un peu à la sensation veloutée que peuvent apporter des tannins “fourrés” dans un vin rouge, alors que sur les blancs très calcaires de Saumur la sensation s’apparenterait plus aux tannins un peu aigus de certains vins rouges.

Et maintenant, le mieux est que vous fassiez vous-même la comparaison en goûtant les saumurs, le vouvray et les montlouis actuellement en vente sur iDealwine !

Accédez à la Vente Privée de vins de Loire

Consultez le lexique des mots du vin

En savoir plus sur la vinification

Consultez les ventes de vin

Recherchez le prix d’un vin

 

A lire également dans le Blog iDealwine :

Déguster sans complexe : pourquoi dit-on d’un vin qu’il est équilibré ?

Déguster sans complexe : pourquoi dit-on d’un vin qu’il est fermé ?

Déguster sans complexe: pourquoi dit-on qu’un vin est tannique ?

Dégustation : pour en finir avec les complexes

Pourquoi le vin rouge… est-il rouge ?

Les idées reçues à combattre sur les accords mets et vins

Pourquoi les vins sucrés sont-ils … sucrés ?

Le Jargon des dégustateurs – Madame Brochu au pays des Jargonautes

UN MAL, DES MOTS : l’art de parler du vin

Savoir parler du vin quand on n’y connaît rien

 

Consultez le lexique des mots du vin

En savoir plus sur la vinification

Consultez les ventes de vin

Recherchez le prix d’un vin

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Appellations, accords mets et vins, tout savoir sur les vins de Savoie

Grâce à son attractivité touristique, été comme hiver, la Savoie détient le record du vignoble qui vend la plus grosse part de sa production sur place (plus de 70%). Mais ...

Accords : les fromages de caractère supportent-ils le vin ? (et vice-versa)

Dans la vie, mieux vaut avoir du caractère. Le bon de préférence. Pour les fromages, c'est la même chose : un tempérament bien trempé, poli par un bon affinage ne ...

Le Château Haut-Marbuzet, « le plus sensuel des vins de Bordeaux »

Cru Bourgeois basé à Saint-Estèphe, le Château Haut-Marbuzet a acquis une grande renommée grâce à la qualité de ses vins unanimement saluée par les critiques, à commencer par Robert Parker, ...

Partage(s)