Bouteille Château Figeac Primeurs 2024

Comme chaque année, l’équipe iDealwine se fait votre fidèle reporter des primeurs de Bordeaux. Commençons cette série en vous présentant les caractéristiques du millésime, tant par ses conditions météo que ses caractéristiques organoleptiques générales, même si nous vous relaterons par la suite les dégustations de vins plus précisément, appellation par appellation.

Vous le savez, iDealwine propose depuis quelques années des Primeurs de Bordeaux, via son site dédié (voir ci-dessous). Alors que débutait la semaine officielle de dégustation des vins issus de la vendange 2023, nous vous livrons déjà les premières informations dont nous disposons sur le millésime.

Pour en savoir plus sur le fonctionnement des Primeurs, n’hésitez pas à lire notre article très complet !

Tous les articles primeurs sur le millésime 2023

  1. Primeurs 2023 | Sauternes et Barsac : analyse du millésime et coups de cœur
  2. Primeurs 2023 | Le Médoc : analyse du millésime et coups de cœur
  3. Primeurs 2023 | La rive droite : analyse du millésime et coups de cœur à Saint-Emilion, Pomerol…

Commençons par un petit résumé du millésime d’un point de vue météorologique, que nous vous livrons en nous appuyant sur la note très précieuse de l’Institut des Sciences de la Vigne et du Vin de l’Université de Bordeaux, et de son auteur, le Professeur Axel Marchal.

Météo du millésime 2023 : une année fraîche et relativement clémente

Tout a commencé par un hiver relativement frais, peu ensoleillé et ce, particulièrement au mois de mars, ce qui est une bonne nouvelle pour la vigne, puisque ces températures ont évité un débourrement trop précoce et donc permis d’éviter les dégâts du gel dans la plupart des parcelles.

Au printemps, des périodes douces et plus fraîches se sont succédé et l’humidité a été élevée, favorisant le développement du mildiou. Ce dernier s’est montré particulièrement virulent et a engendré des dégâts parfois dévastateurs chez certains vignerons, notamment sur les merlots. Cette donnée explique les grandes disparités de volumes de production selon les propriétés. Quoi qu’il en soit, cette pression du mildiou a obligé les vignerons à être extrêmement présents dans les vignes. Le mois de mai a quant à lui été chaud et ensoleillé, permettant une bonne floraison, rapide et homogène.

L’été a été assez chaud mais peu ensoleillé, ponctué de plusieurs épisodes d’orages, ce qui a entrainé une longue période de véraison. Puis, à partir de la 2e quinzaine d’août, démarre une canicule qui stoppe enfin la croissance de la vigne et permet un bon mûrissement des raisins. La vigne souffre parfois de la sécheresse avec des phénomènes de flétrissements qui sont restés rares, essentiellement sur des jeunes vignes ou les sols les plus filtrants et plutôt les merlots que les cabernets-sauvignons, ces derniers étant peu sujets au stress hydrique.

  • Un temps idéal pour les vendanges

Les vendanges ont débuté le 12 août dans le sauternais, l’essentiel a été ramassé au cours de la deuxième quinzaine du mois d’août et la récolte s’est achevée début septembre. A partir de la mi-septembre, l’alternance de périodes humides et sèches a favorisé l’apparition du fameux botrytis cinerea sur de très beaux raisins, mûrs et sains. Le temps chaud et sec entraîne une concentration rapide qui permet une récolte elle aussi rapide, et assez concentrée, de fin septembre à mi-octobre. Soit un calendrier de vendanges relativement précoces pour le Sauternais.

La cueillette des merlots a commencé la première semaine de septembre puis les cabernets ont suivi, avec une vague avant un épisode pluvieux autour du 20 septembre et d’autres au contraire après cet épisode. Une très belle arrière-saison permet de terminer les vendanges dans d’excellentes conditions. La météo, idéale, pendant la période des vendanges a permis un large choix de dates, reposant uniquement sur des critères analytiques et gustatifs et non contraints par la météo comme ce peut être parfois le cas.

Château Pedesclaux - Vignes - iDealwine

2023 : un millésime de grands vins blancs secs et liquoreux

La météo, plutôt fraîche et peu ensoleillée sur une grande partie de l’année explique en grande partie la très belle qualité des vins blancs pour ce millésime 2023. En effet, ces conditions ont permis de conserver une bonne acidité – même si cette dernière, très élevée au départ, a partiellement diminué avec la belle fin de saison – et un grand potentiel aromatique, deux éléments primordiaux à la réussite des vins blancs de Bordeaux, autant pour les secs que pour les liquoreux. Les raisins sont ainsi un peu moins sucrés et plus acides qu’en 2022 et présentent toutes les caractéristiques physiques d’un très grand millésime.

Dans le détail, les sauvignons blancs se montrent aromatiques, frais, sapides et offrent de belles matières charnues. Les sémillons livrent quant à eux leurs subtils arômes de fleurs blanches et leur moelleux.

Dans le sauternais, le rendement moyen est de 12,5hL/ha, en légère baisse par rapport à 2022 (14,5Hl/ha), bien que la situation soit relativement hétérogène en la matière. Les vendanges, relativement précoces dans la région, participent là aussi à la belle fraîcheur des vins. Les sauternes se montrent ainsi aromatiques, puissants, frais et équilibrés

2023 : un millésime hétérogène pour les rouges, avec de très belles réussites

La belle fin de saison, sèche et ensoleillée a permis aux baies d’atteindre une belle maturité, y compris pour les cabernet-sauvignon qui peuvent parfois en manquer. Les teneurs en anthocyanes sont également très élevées, comparables à celles du millésime 2020. Les raisins ne présentent aucun caractère végétal, en attestent les teneurs négligeables et inférieures au seuil de perception en methoxypyrazines (la molécule responsable des arômes de poivron vert). Les cabernets ont atteint une maturité proche de la perfection dans beaucoup de cas, offrant des arômes floraux et de fruits noirs et surtout de belles trames tanniques élégantes, de bonnes densités, de la profondeur, un style assez droit et racé. La bonne maturité permet donc d’éviter le caractère végétal parfois associé à ce cépage. Ainsi, dans beaucoup de propriétés, la part du cabernet a légèrement augmenté cette année dans l’assemblage.

La récolte des merlots est relativement faible ou du moins, de quantité variable selon les cas, puisque ce cépage a été atteint au tout premier chef par les attaques de mildiou. Les merlots sont globalement généreux, croquants, juteux et bien fruités, mais sans tomber dans les arômes de fruits confiturés ou de fruits à l’eau de vie, signes de surmaturité.

Ambre Angélique et Raphaël Primeurs 2024

Le millésime 2023 à Bordeaux : quelle qualité globale ?

Comme toujours, la diversité des terroirs du Bordelais, des sols, des vignes, ajoutées à aux différents choix humains opérés par les vignerons engendrent une grande diversité de qualité et surtout de profils des vins. Cette année, les terroirs à dominante calcaire ont bien joué leur rôle de drainage, particulièrement durant les périodes d’humidité. Par ailleurs, ils ont contribué à construire l’acidité des vin, leur garantissant ainsi de belles perspectives de garde.

Globalement, les vins sont légèrement moins alcoolisés qu’en 2022, avec des niveaux très raisonnables pour ces dernières années. Ils présentent comme pour les blancs de bons niveaux d’acidité. Ils ont sans doute moins de chair que certains millésimes (se distinguant particulièrement en la matière), mais cela n’est pas pour nous déplaire. Très loin de la dilution, les vins se rapprochent dévoilent un très bel équilibre et des matières assez digestes.

En somme, vous l’aurez compris, le millésime 2023 s’annonce très bien à Bordeaux, excellent en blanc sec et liquoreux et bon en rouge avec certaines très belles réussites selon la qualité des terroirs et des domaines, dans un style classiquement bordelais mais très équilibré par la fraîcheur, laissant pleinement les différents terroirs s’exprimer. Les maître-mots de ce millésime sont donc équilibre et fraîcheur.

Dans les prochains articles consacrés aux Primeurs, nous verrons en détail les caractéristiques des vins par appellation ainsi que nos plus gros coups de cœur. Restez connectés !

Laisser un commentaire