Pleins feux sur le domaine Lucien Boillot en Bourgogne

Est-ce par passion du pinot noir que Lucien Boillot a quitté Volnay pour Gevrey en 1950 ? Son fils Pierre produit des nectars élégants qui valent le détour : volnay 1er cru les Angles, nuits-saint-georges 1er cru Les Pruliers, volnay 1er cru les Caillerets… Ce domaine est un joli pont entre la Côte de Beaune et la Côte de Nuits, à découvrir de toute urgence.

Quitter Volnay pour Gevrey

C’est à Gevrey-Chambertin que nous vous donnons rendez-vous, le village de Côte de Nuits où Lucien Boillot – qui a donné son nom à ce domaine -, a décidé de partir en 1950. Il est originaire d’une longue lignée de vignerons de Volnay en Côte de Beaune, depuis 1850, date à laquelle les premières vignes ont été acquises sur le fameux village. Volnay a cette particularité d’être un village planté à 100% de rouge, c’est certainement cette passion pour le pinot noir qui a charmé Lucien, et l’a conduit à s’aventurer en Côte de Nuits et particulièrement à Gevrey. 100 ans après, en 1950, le domaine commence à acquérir des parcelles dans la Côte de Nuits puis prend un véritable essor dans les années 1980. Rapidement, les deux fils de Lucien, Pierre et Louis, reviennent travailler à ses côtés, puis Louis décide d’aller monter son affaire à Chambolle-Musigny et laisse Pierre seul aux manettes. Ce dernier continue d’acquérir de nouvelles parcelles, comme celle de Puligny-Montrachet 1er cru Les Perrières en 2006.

Passion pinot noir

Aujourd’hui l’exploitation de 7ha est composée de vignes héritées en Côte de Beaune (2,80 ha) et de vignes achetées en Côte de Nuits (4,30 ha) sur 16 appellations différentes : Gevrey-Chambertin, Nuits-Saint-Georges, Pommard, Volnay, Puligny-Montrachet… Toutes les vignes sont en propriété. Le pinot noir représente près de 95% du raisin produit, complété de chardonnay et de pinot gris.

Entre tradition et raison

L’âge moyen des vignes est très élevé (plus de 55 ans), ce qui explique la profondeur de l’ensemble des vins. Les sols sont labourés pour éviter toute utilisation de désherbants chimiques mais également pour les aérer et favoriser la vie microbienne. Les traitements sont limités au maximum, le domaine travaille aujourd’hui en lutte raisonnée avec certaines méthodes inspirées de l’agriculture biologique.  

Les vendanges sont réalisées manuellement et tous les raisins sont en général égrappés à 100% et vinifiés dans les caves de Gevrey-Chambertin. Les fermentations sont douces, issues des levures indigènes, à 21-25°C en moyenne, en limitant l’extraction. L’élevage s’effectue en fût de chêne à environ 30% de fûts neufs pendant 16 à 18 mois suivant les années. La mise en bouteille est opérée au domaine sans filtration ni collage.

Les vins du domaine Lucien Boillot en vente

Le résultat ? Des vins authentiques, précis, à la fois élégants et dans un style délicat.

Gevrey Chambertin Village (rouge) : Faites fi des préjugés sur les vins de Gevrey-Chambertin considérés comme puissants (à juste titre, ceci-dit), celui-ci révèle un beau fruit qui se savoure volontiers au cours des cinq premières années.

Gevrey Chambertin “Les Evocelles” (rouge) : Si cette cuvée provient d’un climat classé en appellation ” villages “, il semble toutefois concurrencer quelques premiers crus voisins à bien des égards.

Gevrey Chambertin 1er cru “La Perrière” (rouge) : Gourmand et fruité, ce premier cru de Gevrey-Chambertin permet d’envisager des accords gastronomiques avec des mets braisés. Une parcelle séparée du grand cru Mazis-Chambertin par une simple route.

Gevrey Chambertin 1er cru “Les Cherbaudes” (rouge) : Ce premier cru de Gevrey est relativement confidentiel et issu d’un sol très profond. Conservez ce vin 10 à 15 ans en cave : son caractère bien affirmé accompagnera à merveille des plats de viande rôtie.

Nuits-Saint-Georges 1er cru “Les Prûliers” (rouge) : Ce nuits-saint-georges 1er cru séduit par son bouquet complexe et sa bouche ferme, riche, concentrée et fraîche. L’on dit que le nom de ce lieu-dit viendrait des cerisiers qui y poussaient à l’époque romaine, vous pourrez en tous cas y apprécié le fruité élégant.

Volnay Village (rouge) : Ce pinot noir arrive à maturité très tôt en raison de son climat. C’est un vin plutôt féminin qui a une place particulière dans la gamme du domaine, Volnay étant le village d’origine des Boillot. 

Volnay 1er cru “Les Brouillards” (rouge) : Un vin intense et élégant qui sera idéal pour sublimer une belle viande rouge. IL est issu d’un joli terroir de Volnay, tout contre l’appellation voisine Pommard.

Volnay 1er cru “Les Caillerets” (rouge) : Issu de l’un des premiers crus les plus prestigieux de Volnay, cette cuvée se montrera savoureuse dans sa jeunesse mais pourra être attendue 5 à 8 ans pour révéler tout son potentiel.

Volnay 1er Cru Clos des Angles (rouge) : Ce 1er cru bourguignon à la belle intensité et à l’irrésistible texture veloutée est issu d’une parcelle au carrefour de trois routes, d’où son nom.          

Pommard Village (rouge) : Un pommard intense et corsé qui illustre à merveille le talent du domaine Boillot. Cette parcelle de 13 ares est en fait un lieu-dit classé en premier cru, baptisé Les Combes.

Pommard 1er cru “Les Croix Noires” (rouge) : Un pommard 1er cru signé par le domaine Lucien Boillot & Fils, à la structure tannique ferme qui évoluera joliment avec le temps.

Pommard 1er cru “Les Frémiers” (rouge) : Un vin dont le nom est à la hauteur de son intensité. A savourer autour de viandes rouges de caractère, par exemple. 

Tous les vins du domaine Lucien Boillot en vente

Tous les vins de Bourgogne en vente

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Réforme des appellations : mode d’emploi des futures étiquettes

Une nouvelle hiérarchisation des appellations est en cours en France et se met progressivement en place. L’ancienne, qui comprenait les noms d’AOC, de VDQS, de Vins de Pays puis enfin ...

Domaine Vincent Dancer, de l’Alsace à Chassagne-Montrachet

Je voulais devenir ingénieur comme mon père. Un jour, il me dit « nous avons des vignes de famille autour de Chassagne-Montrachet ». J’y suis allé, et j’y suis resté.

La famille Barton célèbre 190 ans d’implantation dans le Médoc

Il y a quelques jours, la famille Barton a voulu marquer le coup en célébrant à sa manière, élégante, un joli anniversaire : l’acquisition, voici 190 ans, de 50 hectares ...