Famille-Mortet


Le domaine s’est fait connaître par ses pinots puissants et colorés, un style moderne qui avait ses fans mais qui s’éloignait sans doute un peu de la tradition bourguignonne. Depuis qu’il a repris les rênes de la propriété, le jeune Arnaud Mortet a fait évoluer les vins vers plus de finesse et de délicatesse, les amenant au sommet de l’appellation Gevrey-Chambertin.

Un domaine créé en 1956

Charles, le grand-père d’Arnaud Mortet (aujourd’hui à la tête du domaine), a créé le domaine en 1956 avec un seul hectare de vignes. Au départ, comme cela se faisait traditionnellement en Bourgogne, il vend l’essentiel de sa production au négoce. En 1978, Denis rejoint son père avec Laurence, son épouse. Il a 22 ans et elle 20 ans. Ils développent peu à peu la commercialisation en bouteille. En 1993, Denis prend la succession de son père et crée le Domaine Denis Mortet. Parti de 4,5 hectares – à Gevrey-Chambertin, Chambolle-Musigny et Vougeot – le domaine s’agrandit régulièrement. D’abord avec de nombreux premiers crus puis, en 1999 avec l’acquisition de la parcelle de grand cru Chambertin. Actuellement, le domaine compte 11,2 hectares. En 2000, Arnaud rejoint son père. Depuis 2005, il dirige le domaine avec sa mère Laurence.

Le village de Gevrey-Chambertin, cœur battant de Denis Mortet

Le cœur du domaine Denis Mortet bat essentiellement sur le vignoble de Gevrey-Chambertin. Un vignoble au nom mondialement connu qui forme une large bande qui s’étire des portes de Dijon à Nuits-Saint-Georges. Adossé à la Combe de Lavaux, le village a porté le nom de Gevrey-en-Montagne jusqu’en 1847, date à laquelle il devint Gevrey-Chambertin par une ordonnance royale et les deux noms seront désormais reliés par un trait d’union. Gevrey-Chambertin fut la première des communes bourguignonnes à unir son nom à celui de son terroir le plus prestigieux. Les premières traces de vignes remontent à l’an 630 avec le plus ancien clos bourguignon créé par les moines de l’abbaye de Bèze, le “Clos de Bèze” qui n’a jamais changé de nom depuis. Gevrey-Chambertin reste historiquement le tout premier des vignobles de Bourgogne : le plus grand avec 434 hectares de vignes en production, le plus titré en Grands Crus (9 sur 23) et en Premiers Crus (26 climats classés). Il ne produit que du vin rouge exclusivement issu, bien sûr, du cépage pinot noir.

Les parcelles de Denis Mortet

Les gevreys “villages” du Domaine Denis Mortet proviennent pour l’essentiel de deux parcelles très bien placées. La première s’appelle “En Motrot”.  Il s’agit d’un minuscule climat de 72 ares, dont le nom signifie “petite motte”. Il est situé entre l’église et le château de Gevrey-Chambertin, dans la foulée du Clos Saint-Jacques et au sortir de la Combe Lavaux. Les terres sont caillouteuses, profondes et compactes. La seconde parcelle a pour nom “Au Vellé” ce qui signifie “Au village”. Situé tout près de l’église et du château de Gevrey-Chambertin, ce climat – autrefois une carrière d’argile – est en coteau accentué et exposé plein est. En bas, les terres sont profondes avec un peu de cailloux et d’argiles. En haut, elles sont moins riches et truffées de cailloux plus fins. Parfois, on trouve un peu de sables. Sans doute l’un des plus grands climats des AOC Villages. En Motrot donne la structure, la matière et un parfum épicé. En Vellé apporte la fraîcheur et la souplesse. L’assemblage des deux climats forme un vin aussi solide que fruité.

Viticulture et vinification

Respect des sols et de la vigne, maturité très surveillée des grappes, tapis roulants faits sur mesure pour un triple tri des raisins à réception de la vendange. Pour Arnaud, gommer ensuite ce travail de haute couture et masquer l’identité de chaque climat serait pur sacrilège. Il préfère parler d’infusion plutôt que d’extraction. En 2008, grâce à un égrappoir spécialement conçu pour le domaine, il a vinifié pour la première fois en baies entières tout en égrappant à 100 % ! À la fin des fermentations alcooliques, il restait des grains entiers qu’il a mangés comme des cerises à l’eau-de-vie. Comment ne pas faire des vins fruités avec une telle matière ? Remontages fréquents mais peu de pigeages : en 2000, Denis avait freiné sur cette pratique pour affiner le style de ses vins. Arnaud a continué dans cette voie-là.

Ce qu’en pensent les guides :

Guide Bettane + Desseauve (Guide 2020) – 5***** Étoiles :

« Arnaud Mortet continue l’œuvre de son père, symbole d’une modernité bourguignonne qui aimait la maturité du raisin soutenue par un boisé très étudié. Arnaud affine les extractions et l’élevage, avec des vins toujours gourmands, très frais, avec des tannins aériens. Il ne revendique pas de démarche bio ni des rendements minuscules. En 2014 deux nouveaux grands crus ont enrichi la gamme : 35 ares de Bonnes-Mares et une parcelle de Mazis-Chambertin portent désormais la surface du domaine à 12,5 hectares, dont la production est ardemment convoitée par tous les marchés mondiaux. Encore cette année, le chambertin écrasait de sa magnificence la dégustation syndicale mais il n’était pas le seul. La plupart des vins du domaine se positionnent au meilleur niveau de leur climat respectif ce qui justifie une progression vers la note maximale de ce guide. »

Revue du Vin de France – 2**Étoiles :

« Dans les années 1990, Denis Mortet a bousculé les standards bourguignons en produisant des vins modernes qui ont donné au pinot des densités et des teintes alors inhabituelles. Arnaud Mortet, son fils, brillant vinificateur, a rejoint le domaine au début des années 2000 et en a pris la charge six ans plus tard, au décès de son père. Il affirme petit à petit sa patte pour aller vers des vins moins soutenus (mais plus frais et gracieux) grâce à des vinifications plus douces. Si les élevages sont moins marqués que par le passé, ils peuvent encore progresser pour mener les vins vers davantage de raffinement. »

Les vins du domaine Mortet :

Fixin 2018 (rouge) : Les notes de fruits rouges et noirs de ce fixin accompagnera délicatement vos plats de viande en sauce.

Bourgogne Cuvée De Noble Souche 2018 (rouge) : Vif dans sa jeunesse, les fruits frais dominent le caractère de ce bourgogne frais et facile à boire, après quelques années de garde. Une pure gourmandise !

Gevrey-Chambertin Mes Cinq Terroirs 2018 (rouge) : Fruit d’un assemblage de cinq parcelles de Gevrey-Chambertin, cette jolie cuvée se caractérise par sa grande complexité, sa profondeur et son superbe potentiel de garde.

Gevrey-Chambertin 2010 (rouge) : Un magnifique Pinot qui dévoile des arômes de cerise et de poivre.

Gevrey-Chambertin 1er Cru Les Champonnets 2017 & 2018 (rouge) : Un magnifique 1er cru de Gevrey produit par l’un des domaines mythiques de Bourgogne : incontournable

Gevrey-Chambertin 1er Cru Les Champeaux 2016 & 2018 (rouge) : Exceptionnel gevrey-chambertin qui dévoile de puissants arômes de fruits rouges murs. Vin de garde.

Gevrey-Chambertin 1er Cru Lavaux Saint Jacques 2016 (rouge) : Un chef d’oeuvre d’élégance et de finesse, à la concentration et à l’équilibre irréprochables. A goûter absolument.

Chambolle-Musigny 1er Cru Aux Beaux Bruns 2018 (rouge) : Un vin haute-couture dans la pure tradition de l’appellation, chic, délicat et rempli d’arômes de petits fruits rouges soulignés d’une belle finale de tanins gourmands.

Clos De Vougeot Grand Cru 2014 (rouge) : Produit avec une régularité exceptionnelle ce clos-vougeot est un vin racé, dense, complexe et de très bonne garde.

Bonnes-Mares Grand Cru 2014 & 2018 (rouge) : Un bonnes-mares fin, équilibré, qui se révélera en majesté après quelques années, et mérite la compagnie d’un beau gibier à plumes.

Retrouvez les vins du domaine Mortet en vente sur iDealwine

Consultez les ventes de vin sur iDealwine

Laisser un commentaire