Château Poujeaux | Générosité, structure et élégance sur la rive médocaine

1- Chateau Poujeaux Moulis vin iDealwine Bordeaux

Cap vers Moulis-en-Médoc, un territoire viticole enclavé entre les prestigieux Médoc et Saint-Julien. C’est sur une coupe de graves que reposent les 60 hectares de vignes du château familial Poujeaux. A sa tête, Christophe Labenne qui nous éclaire sur ce que nous pouvons dignement qualifier de fleuron de l’appellation.

Echanger avec Christophe Labenne permet de se faire une véritable idée de l’identité de Château Poujeaux qui, avec ses voisins Chasse-Spleen et Maucaillou, détient la moitié de la surface viticole de cette appellation « confidentielle » (630 hectares). Petit-fils des anciens propriétaires, il travaille entre les murs depuis novembre 1999 et est en cela un témoin précieux de la gestion du domaine avant et après son acquisition par la famille Cuvelier. Originaire du nord de la France, cette dernière avait choisi d’investir dans le foncier viticole bordelais en rachetant notamment le clos Fourtet (1er Cru Classé de Saint-Emilion) en 2001 aux Lurton.

2- Chateau Poujeaux Moulis vin iDealwine Bordeaux

La famille Cuvelier et le château Poujeaux, c’est avant tout une histoire humaine. Respectueuse de son histoire et de son passé, elle a préservé son âme en reprenant l’affaire avec douceur.  Son changement de main ne s’est donc pas fait dans la révolution mais dans la volonté de la mener à son plus haut niveau et d’affirmer définitivement son ADN. Grâce aux Cuvelier et aux conseils de l’œnologue Stéphane Derenoncourt, les trente-cinq salariés façonnent un vin qui méritait quelques ajustements. Des excès à gommer, des tanins à affiner. Quant aux vignes, elles font depuis l’objet d’un soin accru à travers une conduite respectueuse du vivant et la maîtrise des rendements. Si la richesse du Médoc est de pouvoir produire à profusion des crus de très belle facture, celle du château Poujeaux est de viser les 50 hectolitres par hectares (l’appellation autorise 57 hl/ ha). N’oublions pas non plus que des investissements techniques ont été entrepris. La réception des vendanges est désormais plus moderne et les baies sont aussi bien triées manuellement que mécaniquement.

Mais la propriété ne s’arrête pas en si bon chemin. Des ambitions, elle en a. A commencer par se montrer à la hauteur et maintenir son positionnement. Simples en apparence, elles sont loin d’être évidentes. Notamment dans cette aire où le nombre de propriétés est tout simplement hallucinant et à l’heure où le bordeaux bashing sévit injustement au sein de cette région réputée pour ses valeurs sûres taillées pour la garde. Château Poujeaux ne se travestit pas. Château Poujeaux reste lui-même. Château Poujeaux continue malgré cela, et vaille que vaille, à tirer le meilleur profit de ce que la nature veut bien donner, millésime après millésime, à travers des vins aimables, généreux, élégants, structurés et souples que l’on apprécie d’autant plus que leurs prix demeurent raisonnables.

4- Chateau Poujeaux Moulis vin iDealwine Bordeaux

La clé d’une telle réussite ? La part belle donnée au cabernet-sauvignon et au merlot, deux cépages que l’on retrouve ordinairement sur la rive droite. Quand le premier apporte sa tension et son énergie, le second, lui, offre son charme et sa rondeur. Un équilibre subtil savamment complété de petit verdot qui structure le vin et de cabernet-sauvignon qui le complexifie.

Château Poujeaux, ce qu’en disent les guides

La Revue du vin de France – 1* sur 3

Marque emblématique de l’appellation, Poujeaux dispose d’un magnifique potentiel qu’il exploite à nouveau grâce, entre autres, aux conseils de Stéphane Derenoncourt. Sous la houlette des Cuvelier (Clos Fourtet), Poujeaux s’est remis dans la course à l’excellence, produisant des vins fort attrayants, soyeux et qui vieillissent souvent très bien. Les derniers millésimes sont au niveau.

Les vins : 2015 commence un début d’évolution, avec une bouche tendre et des tanins fins. On peut commencer à le boire. 2016 se montre un peu plus nerveux, avec une bouche de jolie droiture. Il est davantage construit sur la finesse que la puissance. 2017 est plutôt tendre, en demi-puissance, avec un côté déjà très rond et accessible.

Bettane + Desseauve 2020 – 2* sur 5

Propriété de la famille Cuvelier depuis 2008 (qui possède également clos Fourtet, à Saint-Emilion), ce vignoble de graves profondes du plateau de Grand Poujeaux jouit de formidables terroirs mais aussi d’installations optimales. Conseillé par Stéphane Derenoncourt, on obtient l’un des meilleurs moulis qui soient, à la fois riche et de grande suavité.

Retrouvez les vins de Château Poujeaux en vente sur iDealwine

Depuis la reprise du château Poujeaux par la famille Cuvelier, les vins ont indéniablement gagné en finesse. Le cabernet-sauvignon compose majoritairement l’assemblage qu’il représente et est complété de merlot et de petit verdot. Ces cépages puisent leurs lettres de noblesses dans des sols profonds de graves typiques de la région et de cette appellation « confidentielle » de Moulis-en-Médoc. Cultivés avec soin, ils sont ensuite très sévèrement triés avant la vinification. Cette dernière se caractérise par une fermentation des baies entières en cuve inox, bois et béton. La température est strictement contrôlée afin de préserver la fraîcheur des fruits. Des extractions sont effectuées par le biais de remontage et la cuvaison dure une vingtaine de jours environ. Enfin, le vin est élevé sous bois pendant un an. La proportion de bois neuf avoisine les 30%. L’autre part concerne des barriques usagées d’un ou deux vins. La dégustation nous dévoile un vin doté d’une robe grenat assez profonde et traversée de reflet violets. De celle-ci s’échappe un bouquet intensément parfumé, riche en notes de violette, de cassis, de tabac et de pierre à fusil. Quant à la bouche, elle nous marque par ses tanins veloutés, sa belle trame minérale, son élégance et, surtout, sa grande persistance.

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

coteaux hermitage

Marché : les vins du Rhône assument leur stratégie de montée en gamme

Inter Rhône vise clairement une « premiumisation » de ses vins, en direction du milieu et haut de gamme. Fière du potentiel de ses terroirs et de ses appellations, c’est ...

Château Rauzan-Ségla (2e cru classé), la finesse ultime de Margaux

Ce deuxième cru classé de Margaux parmi les plus réputés a su affirmer son style tout en finesse et fraîcheur. Zoom sur cette icône.

Charly Thévenet, la forte tête de Régnié

  Chez les Thévenet, on est vignerons depuis quatre générations. Le domaine familial se situe à Villiers-Morgon, en plein cœur ...