Palmarès Bordeaux | Les plus belles enchères du 1er semestre 2021

Notre tour des enchères de ce premier semestre 2021 ne pouvait se terminer sans un œil attentif sur la région bordelaise, qui est sans cesse au coude à coude avec la Bourgogne. Comme toujours, ce sont les grands rouges matures (du Médoc, de Pomerol, de Saint Emilion et des Graves) qui constituent ce TOP 20 des flacons les mieux vendus (en prix équivalent bouteille). La tendance que nous observions déjà l’année dernière, véritable progression des vins de Pomerol, est encore d’actualité tout comme le statut du Château d’Yquem, porte-étendard des blancs liquoreux. Zoom.

Cette analyse se fonde sur le TOP 20 des plus beaux flacons bordelais vendus au cours des six premiers mois de cette année 2021, en considérant le prix unitaire d’adjudication en équivalent bouteille (taxes et frais acheteur inclus). Pour établir cette analyse des TOP flacons, et afin qu’elle reflète au mieux la variété des vins présentés à la vente, nous n’avons retenu qu’un seul vin par domaine, le plus cher.

Les 20 flacons les plus chers de ce début d’année s’étalent de 4 421€ (prix d’adjudication TTC équivalent bouteille) pour une bouteille de petrus 2000 à 675€ pour un double-magnum de château-clinet 1989 (prix d’adjudication TTC équivalent bouteille). La moyenne de ce palmarès est donc de 1 619€.

Le règne des grands rouges matures

Bordeaux est bien sûr LA région où règnent les grands rouges matures, c’est donc tout naturellement ce que l’on observe dans ce rapport des enchères du premier semestre de l’année. Parmi ce classement des 20 plus beaux flacons vendus, 17 sont bien rouges, à l’exception de deux blancs liquoreux et d’un blanc sec. Les vins rouges, en plus d’être en surabondance par rapport à leurs voisins, peuplent également le podium de ce palmarès avec une bouteille de petrus 2000 (#1, adjugée à 4 421€), une bouteille de château-le-pin 2018 (#2, 3 193€) et une bouteille de château-lafite-rothschild 1982 (#3, 3 070€).

Rouges et matures, puisque huit des 20 lots présentés ont plus d’un demi-siècle, le plus vieux marquant le début de la Première Guerre mondiale, une bouteille de château-haut-brion 1914. La présence fréquente de vieux flacons aux enchères s’explique notamment par les larges quantités produites par certains châteaux. Notons également la présence de millésimes du siècle : 1945, 1947, 1982, 1989 et 1990, des mythes à avoir dans sa cave pour les déguster un jour.

Pomerol continue sa course

Avez-vous lu le baromètre 2021 (qui revient sur les tendances observées sur la totalité des enchères de l’année 2020) ? Nous observions déjà la très belle progression des vins de Pomerol, confirmée par ce TOP flacons. En effet, les deux premiers vins du podium sont issus de ce vignoble réputé pour sa rareté (785 hectares en tout), complétés par le 8ème lot, deux bouteilles de château-latour-à-pomerol 1959, le 10ème flacon, une bouteille de château-lafleur 2015, et le 20ème, un double-magnum de château-clinet 1989.

Toujours dans le Libournais, nous pouvons noter la présence des quatre premiers grands crus classés A de Saint-Emilion lors du classement de 2012 : Château Angélus, Château Ausone, Château Cheval Blanc et Château Pavie. Carton plein… Mais pour combien de temps ? Puisque les châteaux Cheval Blanc et Ausone ont décidé de ne pas se représenter en 2022.

Le Médoc représente également à lui seul six places de ce palmarès, notamment avec la troisième tenue par le Château Lafite Rothschild, une bouteille millésimée 1982 et adjugée 3 070€.

Dans les Graves, les cuvées battent des records d’âge et de rareté : 1914 pour la bouteille de château-haut-brion adjugée 1 910€ et 1947 pour celle de mission-haut-brion adjugée 2 333€.

Yquem, porte-étendard des blancs liquoreux

Le premier blanc qui apparait dans ce palmarès est bien entendu le fameux Château d’Yquem, véritable porte-étendard de la région et qui produit un nectar liquoreux capable d’affronter le temps sans sourciller. C’est ainsi qu’en 9ème place de ce TOP Flacons, une bouteille de 1950 a été adjugée à 1 474€. Ce type de vin se valorise en effet dans les millésimes très matures, 1950 ayant été noté 17/20 par iDealwine, une année caractérisée par des nectars particulièrement riches et onctueux.

La 17ème place est également colorée de blanc et aspergée de sucre : un assortiment de six bouteilles de château-gilette (deux bouteilles de 1983, deux de 1989 et deux de 1990) a été adjugé pour un prix équivalent bouteille de 921€.

Rang Couleur Description du lot  Prix adjudication TTC équivalent bouteille
1 Rouge 1 bouteille Petrus 2000 4 421 €
2 Rouge 1 bouteille Château Le Pin 2018 3 193 €
3 Rouge 1 bouteille Château Lafite Rothschild 1982 3 070 €
4 Rouge 1 bouteille Château La Mission Haut-Brion 1947 2 333 €
5 Rouge 1 bouteille Château Haut Brion 1914 1 910 €
6 Rouge 1 magnum Château Mouton Rothschild 2000 1 903 €
7 Rouge 1 bouteille Château Latour 1929 1 722 €
8 Rouge 2 bouteilles Château Latour à Pomerol 1959 1 535 €
9 Blanc Liquoreux 1 bouteille Château d’Yquem 1950 1 474 €
10 Rouge 1 bouteille Château Lafleur 2015 1 386 €
11 Rouge 2 bouteilles Château Margaux 2015 1 203 €
12 Rouge 1 bouteille Château Ausone 2010 1 105 €
13 Rouge 2 bouteilles Château Cheval Blanc 1990 1 075 €
14 Rouge 1 bouteille Château Ducru Beaucaillou 1945 982 €
15 Rouge 1 bouteille Château Pavie 1945 982 €
16 Blanc 1 bouteille Château Laville Haut-Brion 1948 982 €
17 Blanc Liquoreux 1 bouteille Château Gilette – Crême de tête assortiment 2 bt 1983, 2 bt 1989, 2 bt 1990 921 €
18 Rouge 1 bouteille Château Montrose 1990 749 €
19 Rouge 1 bouteille Château Angélus 2005 749 €
20 Rouge 1 double-magnum Château Clinet 1989 675 €

 

 

Consultez les autres palmarès du 1er semestre 2021

Palmarès | Retour sur les plus belles enchères du 1er semestre 2021

Palmarès Rhône | Les plus belles enchères du 1er semestre 2021

Palmarès Jura-Savoie | Les plus belles enchères du 1er semestre 2021

Palmarès Bourgogne | Les plus belles enchères du 1er semestre 2021

Palmarès Champagne | Les plus belles enchères du 1er semestre 2021

Palmarès Provence-Corse | Les plus belles enchères du 1er semestre 2021

Palmarès Beaujolais | Les plus belles enchères du 1er semestre 2021

Palmarès Sud-Ouest | Les plus belles enchères du 1er semestre 2021

Palmarès vins étrangers | Les plus belles enchères du 1er semestre 2021

Palmarès Languedoc-Roussillon | Les plus belles enchères du 1er semestre 2021

Palmarès Alsace | Les plus belles enchères du 1er semestre 2021

Palmarès Loire | Les plus belles enchères du 1er semestre 2021

  • Voir les commentaires (1)

  • frederic dubois

    toujours parfait

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Beaux résultats d’enchères sur les bordeaux 2005, les grands crus de Bourgogne et quelques raretés

Les résultats des dernières enchères on-line ont consacré la réussite des grands crus bordelais de 2005 (et pas seulement). Dans le même temps la Bourgogne était le théâtre de belles ...

visuel_la_belle_enchere

Diaporama : les 20 enchères phares du trimestre

Bordeaux, Bourgogne, Rhône, vins étrangers ou alcools rares : retour, en photo sur les belles enchères enregistrées en vente on-line sur iDealwine au cours du 1er trimestre.

Record de prix pour un Château d’Yquem 1811

75000£, soit 85000€ : tel est le montant déboursé par un amateur français pour acquérir une bouteille de château d'Yquem 1811, un record.