Saint-Emilion | Cheval Blanc, Ausone : tempête dans un classement

Saint-Emilion ? Une terre renommée dans le monde entier, un classement revu tous les 10 ans… quand il n’est pas contesté ou annulé. Le nouveau chapitre de ces soubresauts est écrit par les Château Cheval Blanc et Ausone.

C’est en 1955 qu’apparaît, pour la première fois, le classement des vins de Saint-Emilion. Crée par le syndicat viticole des vins de Saint-Emilion, il se donne pour mission de valoriser les grands crus classés de cette appellation bordelaise. Révisé tous les dix ans par l’Institut National de l’Origine et de la qualité (INAO), entité ralliée au ministère de l’Agriculture, il connaît une évolution perpétuelle qui pousse les viticulteurs toujours plus loin dans leur quête de l’excellence. Si ce classement est suivi de près par les amateurs et les professionnels, ses enjeux font depuis 10 ans l’objet de disputes et de contestations. Explications.

Des critères en constante évolution

Ce classement permet aux vins d’A.O.C. Saint-Émilion Grand Cru d’être distingués de trois titres différents : Grand Cru Classé, 1er Grand Cru Classé et 1er Grand Cru Classé A ou B. La sélection est régie par des critères stricts et un cahier des charges contrôlé, défini et validé par arrêté de l’INAO.  Si ces derniers évoluent constamment, certaines caractéristiques sont récurrentes. A savoir, la qualité et la constance des vins appréciées par dégustation des échantillons, l’étude de la notoriété de l’exploitation, la caractérisation de l’exploitation et sa conduite, aussi bien viticole qu’œnologique. Selon les années, l’influence de ces critères sur la note finale attribuée varie. Depuis 2018, le cahier des charges a évolué, un volet environnemental a été ajouté, prévoyant l’obligation d’une certification environnementale pour tous les viticulteurs au 1er janvier 2023, dernier délai. Le classement historique s’adapte donc aux nouveaux enjeux sociétaux.

Une classification contestée

Cependant, ce palmarès qui met en lumière l’élite des vins de l’appellation n’est pas épargné de contestations internes.  En effet, en 2012, des démêlés judiciaires avaient suivi sa publication. Des châteaux déclassés avaient pointé du doigt des critères injustes, mettant en valeurs des éléments qu’ils jugeaient secondaires, comme la présence d’un personnel multilingue, au détriment de la qualité des vins. La légitimité et l’impartialité du jury avait aussi été mises en question. Les propriétaires déclassés avaient donc attaqué en justice l’INAO afin de faire annuler ce classement. Après des années de procédures, si la justice a finalement validé le classement de 2012, celui-ci fait encore débat. Certaines règles ont donc été revues dans la perspective du classement de 2022. L’influence des différents critères a été revue, assurant à la dégustation 50% du poids de la note finale (contre 30% en 2012), tandis que le jury ne sera composé que de personnalités extérieures aux vignobles bordelais afin d’écarter tout soupçon de connivence.

Un nouveau coup de tonnerre

En dépit de ces ajustements, le futur classement fait déjà l’objet d’un nouveau séisme : deux acteurs majeurs de Saint-Emilion, Château Cheval Blanc (groupe LVMH), et Château Ausone (famille Vauthier), ont en effet pris la décision de ne pas se porter candidats, afin de témoigner de leur désaccord avec les modalités définies par l’INAO, en dépit de leur révision. Précisons que ces deux vignobles, historiquement au sommet de l’appellation en tant que premiers crus classés « A », avaient été rejoints en 2012 par deux autres propriétés, les château Angélus et Pavie.

Malgré le séisme provoqué par une telle nouvelle, les domaines sont toujours plus nombreux à prétendre à cette classification témoignant de son importance, en termes de notoriété et d’impact économique. Afin de répondre aux critères imposés, les propriétés de la rive droite ne cessent de se réinventer, d’investir dans des équipements toujours plus sophistiqués, de soigner la culture des vignes et les méthodes de vinification, de signer des vins toujours plus savoureux, complexes, persistants et taillés pour une longue garde. Et ce, dans l’espoir de décrocher ce saint Graal du bordelais qui fait des émules dans le monde entier.

Affaire à suivre, donc…

Retrouvez les grands crus classés de Saint-Emilion en vente sur iDealwine

Retrouvez les vins de Bordeaux en vente sur iDealwine

Voir les vins en vente sur iDealwine

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Nouveautés Vieux millésimes | Prodiges d’autrefois

Chez iDealwine, prodiges d’autrefois riment avec trésors d’aujourd’hui…Découvrez notre sélection de millésimes matures, prêts à être dégustés !

5 000$ pour un hamburger et une bouteille de Petrus !

Le chef français du Fleur de Lys, le restaurant de l’hôtel Mandalay Bay à Las Vegas, a vu les choses ...

Que boira l’équipe d’iDealwine à Pâques ?

Confinés ou non, Pâques approche à grands pas ! Notre équipe vous propose ses accords mets & vins pour célébrer malgré tout cette fête comme il se doit... en cuisine ...