Belle enchère : les vins du domaine Jacques-Frédéric Mugnier poursuivent leur envolée

Mugnier-encheres-iDealwineLa tendance n’est pas vraiment récente mais elle s’accentue : implanté sur de magnifiques parcelles (Musigny, Chambolle-Musigny Les Amoureuses, Bonnes-Mares…) le domaine Jacques-Frédéric Mugnier est également le propriétaire du Clos de la Maréchale, un monopole de Nuits Saint-Georges. Les cours poursuivent une belle envolée, que les derniers résultats dans les enchères iDealwine viennent confirmer.

 Fondé en 1863 par Frédéric Mugnier, fabricant de liqueurs à Dijon, ce domaine de Chambolle-Musigny comprenait au début du XXème siècle une vingtaine d’hectares de vignes, situées au cœur des appellations Chambolle et Nuits-Saint-Georges. Les vins étaient à cette époque vendus sous l’étiquette Château de Chambolle-Musigny, et ce jusqu’à la création des AOC. Le domaine est exploité jusqu’en 1949 par les descendants de la famille.

Entre 1950 et 1978, Jacques-Frédéric Mugnier, arrière-petit-fils du fondateur, met en fermage chez un grand négociant local l’ensemble du vignoble. Il reprend ensuite l’exploitation directe de certaines vignes de Chambolle à compter de 1978. Mais ce sera son fils, Frédéric, (responsable du domaine depuis 1985) qui récupèrera en 2004 la partie du domaine encore en fermage, le fameux Clos de la Maréchale à Nuits-Saint-Georges. Le domaine Mugnier passe alors d’un coup de 4 à 14 hectares. Un hectare de Nuits Saint-Georges, également issu du Clos de la Maréchale est de nouveau consacré – depuis le millésime 2005 – à la production de vin blanc, mais dans des volumes confidentiels.

Au domaine Jacques-Frédéric Mugnier le travail est extrêmement soigné, tant à la vigne qu’en cave. Le domaine est exploité en culture raisonnée, sans utilisation de pesticides. Ses vins au style très pur et particulièrement délicat représentent pour de nombreux amateurs l’archétype d’un très grand pinot noir de Bourgogne. Afin d’éviter de marquer trop fortement les vins, ceux-ci sont partiellement élevés en fûts neufs (20%) qui ont bénéficié d’une chauffe légère.

Le musigny Grand Cru et le chambolle-musigny 1er cru Les Amoureuses sont les deux vins emblématiques et les plus recherchés du domaine. Le premier, le musigny, n’est désormais plus commercialisé en même temps que l’ensemble des vins du millésime, mais vieillit à l’ombre des caves du domaine. Pas étonnant, de ce fait, que la demande se cristallise sur les rares bouteilles disponibles aux enchères. Lors des dernières adjudications enregistrées sur la plateforme d’iDealwine, le musigny 2009 a été adjugé 1423€, un prix en hausse de 22% sur sa cote iDealwine. Le 2007 atteint 876€(+25%), le 2006 827€ et le 2004 608€ (+25%). Ces flacons ont été acquis par des amateurs français, danois, hollandais et… chinois.

Autre grand cru du domaine Mugnier, le bonnes-mares est issu d’une parcelle étroite de 36 ares seulement, exploitée en hauteur de coteau, avec des vignes qui approchent les cinquante ans. Une grande rareté qui affole elle aussi les enchères : dans le millésime 2012, le vin a été adjugé 584€ la bouteille, en hausse de 41% sur sa cote iDealwine.

Parmi les trésors du domaine, on trouve également quelques vignes très anciennes à Chambolle-Musigny, plantées pour la plupart au milieu des années 1950 sur le fameux climat Les Amoureuses, et classées en premier cru. Outre le prestige du nom, ce d’une intensité aromatique exceptionnelle et d’une longévité extraordinaire déchaine lui aussi les ardeurs des enchérisseurs. Dans le millésime 2004 il a récemment été adjugé 462€ (+31%) à un client chinois.

A Chambolle, un des vins du domaine mérite aussi toute l’attention des amateurs. Il s’agit de la minuscule parcelle des Fuées, située à la proximité immédiate de l’appellation Bonnes-Mares, sur un terroir plus minéral, plus « sérieux » que celui que des Chambolle traditionnels. Un vin qui s’échange actuellement autour de 150€, soit un prix très inférieurs à ceux que l’on constate sur les Amoureuses, ou sur le grand cru de Bonnes-Mares.

Plus abordable également – tout du moins pour l’instant -, le nuits-saint-georges Clos de la Maréchale, désormais revenu dans le giron de la famille, voit lui aussi ses cours progresser. Il  franchit désormais le seuil des 100€ dans les ventes aux enchères. Le 2005 s’est vendu 116€ fin janvier sur iDealwine (+14%), et le 28 février, un flacon étampé 2006 a été adjugé 103€ à un amateur de Singapour (+34%). Un vin strict, austère dans sa jeunesse, et à attendre de longues années en caves. Mais un vin à suivre de près, car le domaine dans son ensemble figure désormais dans le spectre de recherche des amateurs du monde entier.

Consulter les derniers rapports des ventes aux enchères

En savoir plus sur le domaine J-F Mugnier

Voir les vins du domaine Mugnier en vente actuellement

Consulter les ventes de vins de Bourgogne sur iDealwine

Rechercher le prix d’un vin

En savoir plus sur la revente de votre cave avec iDealwine

Demander une estimation en vue de vente

A lire également dans le Blog iDealwine :

Belle enchère : 36 723€ pour une caisse assortie 2010 du domaine de la Romanée-Conti

Enchères record pour le chambolle-musigny Les Amoureuses 1978 du domaine Roumier

17 146€ pour une bouteille de romanée-conti 2000, nouveau record des enchères iDealwine

Grands crus de Bourgogne : l’envolée des cours se poursuit

Nos 5 conseils pour « investir » dans le vin

Quelles conditions pour qu’un vin soit un vin de garde ?

Belles enchères : records en série sur les vins du domaine Leroy

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Recette de la semaine – Pâtes à la façon du moulinier d’Alain Ducasse

Alain Ducasse a « inventé » cette recette de pâtes que l’on cuit un peu comme un risotto. Un régal délicieusement parfumé et joliment coloré que l’on accompagnera d’un vin blanc un ...

Pave VPF bourgogne

Vente à prix fixe spéciale : le meilleur de la Bourgogne en rouge et blanc

Toute la finesse des grands pinots, toute la délicatesse de chardonnays de légende : voilà le programme alléchant de cette vente à prix fixe spéciale Bourgogne. Avec, en prime, une ...

Amendement sur la loi Evin : vers un durcissement de la législation ?

Dans la nuit du 17 au 18 mars, un amendement au projet de loi de santé publique visant à durcir la loi Evin a été adopté en commission des Affaires ...