Nos conseils pour bien choisir les vins que vous allez vendre

wine cellarVotre cave est bien garnie. Un peu trop bien même… Pour acheter de nouveaux vins, il serait sage d’en vendre quelques-uns. Oui, mais lesquels ?

Se séparer de ses bouteilles constitue, on le sait, un crève-cœur pour l’amateur. La première des règles, qui fera peut-être sourire les plus “professionnels” d’entre vous, mais qui est loin d’être systématiquement appliquée (même chez iDealwine on ne citera pas de nom mais on en connait qui la négligent…), c’est de posséder un livre de cave à jour. Pas besoin d’acheter un logiciel coûteux, il suffit de se construire un tableau basique avec un logiciel de type Excel. Chacun peut organiser ce tableau selon ses propres choix, l’essentiel est de pouvoir savoir à tout moment combien de bouteilles on a en cave et comment elles se répartissent par régions/appellations et par millésimes.

Face à votre livre de cave, il va falloir maintenant l’analyser, en toute objectivité. Car tous les grands amateurs de vins fonctionnent un peu de la même façon : émerveillés par un grand millésime ou par une appellation qu’ils viennent de découvrir, ils achètent par caisses de 12 de superbes vins qu’ils entassent dans leur cave avec le sentiment du devoir accompli ! L’embêtant, c’est que quelques années plus tard, ils se rendent compte qu’ils ont des centaines de bouteilles du millésime 2000 qu’ils devraient boire en un laps de temps relativement court, ou qu’ils débordent de rouges de Châteauneuf-du-Pape, le type même de vin qu’on n’ouvre pas tous les jours… Quel amateur n’a pas constaté que sa cave est remplie de très beaux vins à ouvrir le week-end ou avec des plats en rapport mais manquant cruellement de bouteilles à ouvrir sur la cuisine du quotidien ? Comme on ne peut tout de même pas ouvrir un Château Latour ou un musigny sur un poulet purée, ni garder ces superbes flacons sur des durées qui finissent par être un peu risquées, il n’y a plus qu’une solution raisonnable : en vendre une partie, et chez iDealwine, évidemment !

Résumons-nous : pour identifier les vins à vendre, regardez sur votre livre de cave les millésimes (mêmes très bons…) qui sont surabondants. De la même façon, faites la chasse aux vins trop nombreux dans les appellations produisant de grands vins qu’on ne peut pas ouvrir souvent. Par exemple si vous vous retrouvez à posséder 60 bouteilles de Gevrey-Chambertin 2005, n’hésitez pas : gardez en 3 par domaine et/ou premier cru et vendez les autres ! Avec le fruit de la vente, vous pourrez racheter soit le même vin (parce que vous l’adorez vraiment) mais dans un autre millésime plus récent, soit un vin plus facile à ouvrir sur la cuisine de tous les jours, un joli beaujolais par exemple, ou un côtes-du-rhône sympathique, d’autant que pour la vente d’une seule bouteille d’un premier cru de gevrey, vous pourrez vous offrir 6, voire 12 bouteilles d’un cru plus modeste !

N’hésitez pas, il vaut bien mieux se séparer de quelques bouteilles en trop que de les boire trop tard…

Demandez une estimation pour vendre votre cave

Consultez les ventes de vin

En savoir plus sur les indices vins d’iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

A lire également dans le Blog iDealwine :

iDealwine pour les nuls : vendre vos vins avec iDealwine

Pas encore inscrit pour participer aux ventes sur iDealwine ? Devenez membre du site, c’est gratuit !
Je m’inscris

Vous voulez en savoir plus sur les différents types de vente et les services d’information et de cotation proposés par iDealwine :
voir la Foire aux Questions

Tags:

  • Voir les commentaires (3)

  • guillais

    bonjour
    j aime beaucoup cette observation sur le comportement amateur( que je suis ) et qui se retrouve bien dans ces propos sur les accumulations etc..
    à bientôt pour mettre en vente ce « surplus »!
    e guillais

  • Claude C

    RE: Amateur, avec quelques milliers de bouteilles , quelle importance de savoir si ma cave contient 3201 ou 3223 bouteilles. Si l’amateur visite régulièrement sa cave, il connait (en général) , l’emplacement de ses bouteilles. Et, quelle bonne surprise de découvrir de temps à autres une ou des bouteilles oubliées
    Quel plaisir, dans un hobby à caractère privé, de n’avoir pas de catalogue

  • Dieudonne

    Vous oubliez une autre categorie de vins a vendre: ceux que l’on aime pas après les avoir goutés ! C’est pour cela qu’il faut toujours se méfier en vente des caisses de 11 ou 10 … Mais tout le monde n’a pas les mêmes goûts !

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Dégustation de champagnes à Paris

Nous étions il y a quelques jours à la dégustation de champagnes organisée par Terre de Vins à l’Hôtel du Collectionneur à Paris. 24 producteurs ont accepté de jouer le ...

Churchill champagne Pol Roger

Quel est votre point commun avec W. Churchill ?

Le plus célèbre des premiers ministres britanniques a peut-être un point commun avec vous si vous êtes œnophile… La sortie ...

Belles enchères : le domaine de la Romanée-Conti toujours au sommet le 15 juillet dernier

Si le vin le plus cher des enchères du premier semestre 2016 ne vient pas de Bourgogne, mais du Rhône puisqu’il s’agit d’un hermitage La Chapelle 1961, le domaine de ...

Partage(s)