Marché : les vins du Rhône assument leur stratégie de montée en gamme

coteaux hermitage

Inter Rhône vise clairement une  « premiumisation » de ses vins, en direction du milieu et haut de gamme. Fière du potentiel de ses terroirs et de ses appellations, c’est un processus fondamental selon elle pour garantir le futur du vignoble.

L’interprofession des vins AOC de la vallée du Rhône, dans ses dernières conférences de presse (le 24 mars à Tain-l’Hermitage et le 31 mars à Avignon), a confirmé sa stratégie de montée en gamme pour les années à venir. On l’observait déjà à l’œuvre sur l’appellation Cairanne, passée au statut de « cru du Rhône » en se restructurant et en votant un cahier des charges plus qualitatif. Mais c’est toute la vallée du Rhône qui se trouve à un tournant. Aujourd’hui, les côtes-du-rhône d’entrée de gamme côtoient d’autres grands noms dont les flacons s’arrachent à des prix toujours plus fous … Il fallait donc opter pour une stratégie claire et forte.

C’est chose faite puisque Philippe Pellaton, le vice-président d’Inter Rhône pour la viticulture, a déclaré : « nous avons choisi une stratégie de valeur, par une montée en gamme de l’ensemble de nos appellations ». Une opinion partagée par Michel Chapoutier, président d’Inter Rhône depuis novembre 2014, qui reconnaît que cette stratégie laissera de côté les consommateurs souhaitant des vins d’appellations rhodaniennes à bas prix… ces derniers devront se réorienter vers le segment des IGP (anciens « vins de pays »). Pour les vins d’AOC, cette stratégie est le seul moyen de pérenniser l’outil de production, qui a « trop subi de tensions du fait de son vieillissement ou des accidents climatiques ».

Le vignoble de la vallée du Rhône a la chance d’être « à la mode » selon M. Chapoutier. En témoigne la récente évolution des prix, en pleine harmonie avec cette nouvelle stratégie de la région. Certes, les ventes en 2015 ont reculé de 3,4% en France et de 4,1% à l’exportation. Mais les prix de ces vins d’appellation ont progressé de 5,3% ; tout en cohérence, donc. « Cette petite baisse volumique, on l’assume, c’est un choix : on est de plus en plus premium ». Et Arnaud Pignol, le délégué général de l’interprofession, d’ajouter : « nous sommes dans un déplacement du positionnement économique plutôt vertueux pour la filière ». Ce progrès des prix se constate aussi dans les enchères iDealwine, comme en témoigne notre indice WineDex® Rhône.

Cette montée en gamme du Rhône devrait s’accompagner d’une réorientation des marchés. Les pays comme l’Allemagne ou les pays nordiques, réputés à bas prix, laissent progressivement place à de nouveaux marchés plus valorisants pour « le cœur et le haut de gamme ». L’interprofession mise sur une attitude offensive vers le grand export», en particulier un marché américain « prioritaire » et prometteur : les ventes en 2015 y ont augmenté aussi bien en volume (+2,3%) qu’en valeur (+5,7%).  L’Asie figure également dans les écrans radars : les exportations des AOC du Rhône y sont en pleine croissance, grâce au Japon et surtout à la Chine (+11,8% en volume, +15,1% en valeur). L’objectif, à terme, est de faire passer de 30 à 50% la part globale des volumes de vins exportés… entraînant une meilleure rémunération sur les prix.

Voici donc des perspectives vertueuses pour la filière, peu étonnantes compte tenu des efforts en qualité de la plupart des vignerons, y compris sur l’entrée de gamme… et tout effort mérite récompense. En outre, le millésime 2015 s’annonce exceptionnel et « atypique » selon M. Chapoutier, puisqu’on y trouve « les qualités des années chaudes et les qualités des années fraîches ». Espérons juste que cette stratégie ne s’accompagnera pas d’une augmentation générale des prix des belles cuvées, une tendance observée ces dernières années à Bordeaux, puis en Bourgogne…

Vous n’êtes cependant pas obligés d’atteindre les 2015 : notre nouvelle vente à prix fixe vous propose le meilleur du Nord de la Vallée du Rhône. Condrieu, Saint-Joseph, Saint-Péray, Cornas…  vous craquerez forcément 🙂 .

Consultez la vente Rhône Nord en achat direct

Consultez le WineDex® Rhône

Recherchez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le blog d’iDealwine :

Achat direct : une sélection vertigineuse en provenance du Rhône Nord

Cairanne entre dans le club des crus des Côtes-du-Rhône

Quels accords sur les vins du sud de la vallée du Rhône ?

Henri Bonneau (1938-2016) : une légende de Châteauneuf-du-Pape

Domaine de L’Oratoire Saint-Martin : des rouges et des blancs au sommet à Cairanne

Beaucastel, Les Cailloux, L’Oratoire Saint-Martin : Châteauneuf, Cairanne et Vacqueyras au top !

Les 13 cépages à Châteauneuf, mythes ou réalité ?

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Palmares

Un palmarès des 100 vins les plus recherchés aux enchères sur iDealwine

Le service qui permet de programmer des alertes sur les vins présents dans les ventes aux enchères offre un outil d’analyse intéressant : quels sont en effet les vins plébiscités ...

OI-235

Domaines de Villaine, Jacqueson, La Ferté et Château de Chamirey : les bons coûts de la côte Chalonnaise

Entre les noms connus de la Bourgogne et les jolis vins des appellations moins médiatisées, les prix ont tendance à faire le grand écart. Mais dans le verre la nuance ...

Henri Bonneau

Henri Bonneau (1938-2016) : une légende de Châteauneuf-du-Pape

Avec Jacques Reynaud, disparu en 1997, Henri Bonneau, qui nous a quittés le 21 mars, était l’autre figure légendaire de Châteauneuf-du-Pape. Une légende construite avant tout sur la qualité de ...