Le saviez-vous : Champagne millésimé ou pas : quelle différence ?

. C’est cette dernière caractéristique qui distingue fortement la Champagne des autres régions viticoles françaises.

Les champagnes non millésimés représentent l’écrasante majorité des ventes, près de 95%. Cette façon de procéder s’explique probablement aussi par la position très septentrionale du vignoble, situation qui ne lui assure pas une maturité optimale des raisins chaque année. D’où l’intérêt de marier les millésimes pour “lisser” les effets millésime et gommer la verdeur de certaines années spécialement peu riches en sucres.

Mais certaines années particulièrement propices peuvent faire l’objet de cuvées millésimées, que ce soit un assemblage de crus ou même parfois un champagne issu d’un cru unique. Un champagne millésimé est donc théoriquement meilleur qu’un brut sans année (à condition de comparer entre producteurs d’un niveau qualitatif équivalent), mais cette position reste théorique, car certains équilibres obtenus en assemblant différents millésimes complémentaires peuvent s’avérer supérieurs à celui d’une année donnée.

Sans doute aussi parce que le prix d’un champagne millésimé est régulièrement supérieur de 30 ou 40% et que la tentation est grande pour certains vignerons peu scrupuleux de millésimer certaines années qui ne le mériteraient pas vraiment… Il n’en reste pas moins évident que les plus grands champagnes sont ceux issus de grandes années et de grands crus, comme dans tous les vignobles !

Pour mémoire les (vraies !) meilleures années récentes sont, dans l’ordre chronologique : 1995, 1996 (superbe !), 2002 (sans doute du niveau de 1996), 2005 (et sans doute 2008). Un petit cran en dessous : 1998, 2000, 2004, 2006, 2007 (surtout pour le chardonnay).

Accéder à l’Offre iDéale spécial Champagne en cours sur iDealwine

En savoir plus sur la vinification des vins effervescents

Consultez les notes de millésimes

Tags:

  • Voir les commentaires (2)

  • cosatti

    Il existe bien une différence entre le champagne normal et le réellement millesimé.

    Amitiés d’abord.

    Claude Rives

  • Thibaud Lapacherie

    Il existe en effet une différence, mais le millésimé n’est pas systématiquement meilleur ! J’en ai déjà fait l’expérience ! C’est un bel outil de communication pour certaines maisons…

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Souris, volatile, brett, oxydation… caractéristiques ou défauts de certains vins ?

Oxydation, acidité volatile, bretts, gaz, goût de souris : caractéristiques ou défauts ? Sans entrer dans le débat pro-anti vins nature, décryptons ces termes.

Le merlot, un cépage enchanteur

Le cépage roi du Bordelais joue de rondeur et de suavité sur les rives de la Garonne mais pas uniquement ...

Millésime Bio 2010 à Montpellier

Le salon des vins issus de l’agriculture biologique se tenait à Montpellier le week-end des 23 et 24 janvier derniers.

Partage(s)