Château Canadel : à Bandol, un domaine récent et prometteur

chateau-canadel

iDealwine est quotidiennement à l’affût pour travailler en direct avec de nouveaux domaines de talent, et Château Canadel en fait partie. Au bord de la Méditerranée, il élabore depuis 2014 de magnifiques bandols : certains prêts à boire dès leur jeunesse, d’autres taillés pour la garde.

L’histoire du château Canadel remonte à l’époque romaine. On y trouvait une villa équipée d’un pressoir à huile… et de cuves à vin. Entre le XVème et le XXème siècle, Canadel change trois fois de propriétaire, et c’est en 2007 que Jacques et Caroline de Chateauvieux tombent amoureux de ce « paradis sur terre ». Ils décident de produire du vin et d’y implanter leur famille de retour de la Réunion. Objectif atteint : en 2009, les rennes du domaine sont confiés à leur fille, Laure, et à son mari Vianney. Tous deux issus de l’école d’agronomie de Beauvais, ils peaufinent minutieusement leur lancement… pour produire leur première bouteille en 2014.

Face au terroir de Canadel, on trouve l’imposant massif du Gros Cerveau. Cette barre rocheuse influe jusqu’à créer un microclimat, puisqu’il préserve Canadel des brumes matinales et dévie les pluies violentes pouvant venir de l’Est. Le vignoble du château s’étend sur 15 hectares et s’organise en restanques, des terrasses soutenues par de hauts murs en pierres sèches, utiles pour empêcher l’érosion et le ruissellement provoqués par les précipitations. Dans le même temps, l’exposition au Sud permet à ces murs de pierres de restituer pendant la nuit la chaleur emmagasinée dans la journée. L’organisation du vignoble est donc solidement construite autour de la recherche d’une harmonie avec la nature.

Dans un tel cadre, il est tout à fait cohérent que Laure et Vianney cherchent aussi à favoriser la vie des sols. Engrais et traitements de synthèse ont été abandonnés pour révéler le meilleur du terroir de Canadel, et les opérations manuelles sont systématiquement privilégiées aux passages en tracteur. Le Château Canadel, actuellement en conversion vers l’agriculture biologique, s’inspire également dans sa démarche des préceptes de la biodynamie.

Au chai, les raisins tombent par gravité dans des cuves traditionnelles en béton thermorégulées, dans lesquelles ils sont vinifiés 2 à 3 semaines avant d’être élevés en foudres de chêne. Chaque terroir est vendangé à la bonne maturité et vinifié à part pour conserver les subtilités de chacun. Pour couronner le tout, le chai à foudres, semi enterré, bénéficie d’une hygrométrie naturelle par le sol.

Retrouvez les cuvées de château Canadel en vente actuellement :

Bandol Altum 2014 (rouge):

Comme son nom l’indique, c’est la cuvée haut de gamme du domaine. Altum est issue à 95% des vieilles vignes de mourvèdre, situées sur les plus hautes restanques de Canadel à 250 m d’altitude. Voilà un vin de caractère, puissant et charmeur, produit en quantité limitée. Apte à la garde, il faudra savoir l’attendre pour en découvrir les meilleurs arômes.

Bandol 2014 (rouge):

Assemblage de mourvèdre (65%), de cinsault (25%) et de grenache (5%), ce bandol est fruité et épicé. Il est élevé pendant 18 mois en foudres de 30 à 80 hl, et les tanins sont véritablement affinés. Il sera parfait sur une moussaka par exemple.

Bandol 2015 (rosé):

Le rosé de château Canadel est élaboré à base de mourvèdre (60%), de cinsault (35%) et de grenache (5%). Le pressurage direct est choisi pour les deux premiers, tandis que le grenache macère 24h avant d’être pressé. L’ensemble est élevé 6 mois en cuve béton, pour un résultat ample et élégant en bouche. Son bouquet d’arômes exotiques et épicés en fera le meilleur partenaire des salades d’été et des viandes blanches aux herbes.

Ce qu’en disent les guides :

* La Revue du vin de France :

« Pour un coup d’essai, c’est un coup de maître ! En effet, 2014 est le premier millésime que Vianney Benoist vinifie au château Canadel. Une propriété acquise en 2007 par ses beaux-parents, Jacques et Caroline de Chateauvieux. Un patronyme bien connu dans le monde maritime (société Bourbon) mais aussi dans celui du vin : Christian, un ancien de Bollinger et des Caves Legrand, et Henri, qui a importé un temps des vins argentins. Vianney Benoist a pour sa part un profil plus classique : il a obtenu son diplôme national d’œnologue à Montpellier, suivi des cours à l’Enita à Bordeaux, et parachève sa formation à bonne école sur le tas en vinifiant aux domaines Ott en 2013. Avec son épouse Laure, elle-même agronome, et ses beaux-parents, ils peuvent désormais élever du vin en famille ! »

Consultez tous les vins de château Canadel disponibles actuellement

Tous les vins de Provence en vente sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le blog d’iDealwine :

Le domaine du Coulet, l’excellence de Cornas en biodynamie

Clos Poggiale : une carte postale de la Corse

Yves Leccia et le domaine d’E Croce : parmi les plus beaux vins de Corse

Domaine Henri Milan : un vigneron qui voit la vie en rose

Domaine de la Janasse : à Châteauneuf-du-Pape, une histoire de famille

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Domaine Weinbach en Alsace : trio de choc pour vins chics

Colette, Catherine et Laurence Faller. Trio de choc pour vins chics. Considérant que "le meilleur est juste assez bon", les trois femmes se sont engagées dans une quête de la ...

Primeurs 2013 : le verdict des grands dégustateurs

Si Robert Parker n’a pas encore publié ses notes, d’autres dégustateurs se sont d’ores et déjà prononcés sur le millésime 2013 à Bordeaux. Une tendance se dégage : 2013 est ...

VP 229

Grandes maisons et petits producteurs : la Champagne à son sommet !

En Champagne, si vous ne faites confiance qu’aux grandes marques, Bollinger, Ruinart et Ayala vous tendent les bras. Vous préférez les champagnes artisanaux de vignerons ? Tarlant et Charlot sont ...