Domaine Henri Milan : un vigneron qui voit la vie en rose

 

iDealwine vous emmène cette semaine à la découverte du domaine Henri Milan, joyau de la Provence et profondément anticonformiste dans l’âme.

La première chose qui frappe lors d’une visite du domaine Milan (que nous recommandons par ailleurs), c’est l’omniprésence du rose : sur les panneaux menant au domaine, sur la porte d’entrée, sur les caisses de vins, et même au chai. Un clin d’œil d’Henri Milan à la couleur des lies du vin.

C’est en 1956 que son père, Robert Milan, achète cette propriété dépourvue de vignes, située à 2 kilomètres de Saint-Rémy-de-Provence. C’est l’époque où le vin rapporte de l’argent facilement, où le contexte incite à faire « cracher la vigne ».

Ce n’est qu’à la fin des années 1980 que le domaine prend véritablement son essor, et pour cause : Robert souhaite vendre le vignoble, mais son fils Henri l’en dissuade. Du haut de ses 24 ans, il prétend reprendre le domaine et produire de grands vins « naturels ». Dès 1988, il se met donc au bio et abandonne les produits chimiques. Sa rencontre en 1996 avec Claude Bourguignon lui permet de mieux découvrir le potentiel de son terroir. Au début des années 2000, il se lance dans les vinifications sans soufre. Un parcours avant-gardiste donc, loin des sentiers battus. Auparavant estampillés « Baux-de-Provence », les vins d’Henri Milan sont aujourd’hui commercialisés comme de « simples » Vins de France, par refus de se soumettre à la « standardisation de l’INAO », obsolète selon lui. Il faut dire qu’un autre domaine est parvenu à se hisser dans le monde des grands vins à quelques kilomètres de là tout en renonçant à l’appellation : il s’agit tout simplement de… Trévallon.

C’est en effet un vigneron épris de liberté auquel nous avons affaire. Prétendant à la mairie de Saint-Rémy, il perd les élections de justesse (23 voix de moins que le candidat PS au second tour) et continue aujourd’hui son combat dans l’opposition… sans étiquette, comme à son habitude. Un combat qui lui prend beaucoup de temps, et le conduit à laisser progressivement la gestion du domaine à sa fidèle équipe, composée entre autres de ses enfants. Sa fille Emmanuelle occupe les fonctions d’œnologue, tandis que son fils aîné Théophile parcourt les routes en gérant la partie commerciale. Mais l’œil avisé d’Henri n’est jamais loin, surtout au moment des vendanges.

Comme nous le confie Sébastien Xavier, le maître de chai, le terroir du domaine Milan est avant tout un grand terroir pour les vins blancs. Composé de marnes bleues sur éboulis calcaires, il dispose en outre d’un microclimat relativement frais (notamment les nuits d’été), grâce à son emplacement au pied du massif des Alpilles. Tous les éléments sont réunis pour obtenir des vins frais, loin de la lourdeur qui peut frapper les vins de la région. Les vins rouges sont donc parfois plus longs à peaufiner. Les parcelles du « Clos Milan » s’apparentent plus à celles de Châteauneuf-du-Pape, avec ses sols de sables et de graves qui apportent plus de chaleur et de potentiel de garde.

Le domaine couvre aujourd’hui 15 hectares, et il est certifié en bio depuis 2002. Sous l’influence de sa fille Emmanuelle, Henri Milan expérimente la biodynamie, via certains préparats (ex : prêle) et le maintien d’un écosystème associant de nombreux arbres et des animaux à proximité.

Mais le grand dernier combat du domaine, c’est le « sans soufre ajouté ». Sa cuvée Papillon a élargi son public et son aura, notamment à Paris et dans de grands restaurants comme le Noma (Copenhague) où Henri Milan est présent.

Le reste des cuvées nécessite encore le recours au soufre, mais toujours avant la mise en bouteille, et jamais pendant la vinification. Ainsi le vin le plus sulfité atteint-il au maximum 15 à 20mg/L (libre), ce qui reste infiniment faible par rapport au taux maximum autorisé par le cahier des charges bio. Un pari risqué qui lui a valu des critiques… mais l’audace fait partie de l’ADN du domaine.

Les raisins sont récoltés en vendanges entières et Henri Milan pratique la complantation : des cépages différents sont plantés sur les mêmes parcelles, et sont récoltés puis vinifiés ensemble. A travers le vignoble, on trouve une grande diversité de variétés selon les parcelles : grenache blanc, rolle, roussane, chardonnay, muscat petit grains pour les blancs, grenache noir, syrah, cabernet sauvignon, cinsault, mourvèdre et même merlot (!) pour les rouges. Au chai, aucun collage ou de filtration n’a lieu, et les barriques sont anciennes pour leur grande majorité. De manière générale, les raisins sont récoltés assez tôt, car Henri Milan recherche avant tout la fraîcheur pour ses vins. Les plus vieilles vignes du domaine ont une bonne quarantaine d’années, et le domaine Milan produit chaque année entre 60 000 et 70 000 bouteilles.

Retrouvez les cuvées d’Henri Milan en vente actuellement :

Les vins rouges

  • Baux de Provence Clos Milan : c’est un grand rouge complexe, riche, et incroyablement long en bouche signé par une figure qualitative du vignoble provençal qui s’est affranchi de tout système d’appellation.
  • Vin de France S & X : un vin de table de France de très belle facture ! Ce 100% grenache au bon potentiel de garde détonne par son intensité et sa gourmandise.
  • Vin de France Papillon Sans Soufre : une cuvée sans soufre qui se distingue par sa fraîcheur et son fruité intense. Tout en gourmandise !
  • Vin de France Clos Milan : un vin de France de très longue garde qui mêle avec élégance fraîcheur, tanins et finesse. Une très belle réussite d’un vigneron phare et atypique des Baux-de-Provence.
  • Vin de France Théophile Milan Haru : un beau fruit, une belle vivacité…Voici un vin naturel qui trouvera grâce à vos yeux, à table lors de moments conviviaux.
  • Vin de France Reynard Rebels : vin généreux et aromatique dont le nom « Rebels » rappelle que le domaine Milan a sauvé des raisins destinés à la coopérative.
  • Vin de France Le Jardin : une cuvée de merlot élaborée dans l’esprit d’un grand pomerol…
  • Vin de France Cuvée Elliott : Elliott ? C’est le dernier né de la famille Milan ! Un vin fruité et élégant, en l’honneur du nouveau venu…
  • Vin de France Kumo : le 100% grenache du domaine vous promet une belle gourmandise, à marier avec une belle viande, pour sûr !

Les vins blancs

Les vins rosés 

  • Vin de France Papillon : des cépages oubliés, du soufre non ajouté, une robe et des arômes d’une grande intensité… voilà toute l’originalité de ce rosé naturel provençal. Chapeau !
  • Vin de France Ma Terre : référence directe au terroir dont il est issu, ce rosé original et complexe est doté d’une jolie matière qui lui permet d’être conservé 3 à 5 ans.
  • Vin de France Haru : doux mélange de fleurs blanches et de fruits rouges, le rosé « haru » prédit l’arrivée du printemps, comme le signifie son nom japonais.

Les vins oranges

  • Vin de France Luna & Gaia : un vin orange signé par une figure provençale de la mouvance « nature ». De la matière, une finale saline, beaucoup d’arômes… une petite pépite en somme.

Henri Milan, ce qu’en disent les guides :

La Revue du vin de France (une étoile sur trois)
« Des vins en pleine forme, qui ne laissent jamais indifférents. Peu de vignerons parviennent à capter une vitalité si pure du fruit en Provence ».

Bettane & Desseauve (une étoile sur trois)
« Installé depuis 1956 sur l’aire d’appellation des Baux de Provence, il en est sorti en 2007 pour poursuivre sa voie selon la philosophie d’Henri, homme de conviction et explorateur d’une interprétation de la vinification avec le moins d’intrants possible ».

Consultez tous les vins d’Henri Milan en vente actuellement

Tous les vins en vente sur iDealwine

Tags:

  • Voir les commentaires (2)

  • Eric C.

    Une petite typo à corriger sur le « 15 à 20g/L » 🙂

    • iDealwine

      Effectivement, merci pour votre vigilance !

      La rédaction iDealwine

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Un point sur les tendances estivales du marché des enchères de vin

Chers amateurs, même si vous avez passé une partie du mois d’août sur votre serviette de plage/bateau/avion, vous n’avez pour ...

Le Professeur Khayat lauréat des Trophées du vin 2012 de la Revue du vin de France

Le professeur David Khayat, célèbre cancérologue et amateur du vin notoire, vient d’être désigné “homme de l’année 2012” dans le cadre des trophées annuels du vin de la Revue du ...

Chateau de Villeneuve Saumu

Le château de Villeneuve, domaine historique du Saumurois

De longue date, le château de Villeneuve est une référence dans le Saumurois. Ses vins bio, frais, épurés et bien fruités séduisent les amateurs que nous sommes, et ce, d'autant ...