apprendre / comment parler vin

Profession : dégustateur

Lorsque j'explique ce que je fais de mes journées, j'entends régulièrement : "la chance, c'est le métier que j'aurais toujours aimé faire" ou variante "et tu appelles ça un travail ?"... Et bien qu'on se le dise, le métier de dégustateur est un vrai job à part entière qui demande entraînement et endurance, concentration, rigueur, psychologie et impartialité.

Continuer la lectureProfession : dégustateur

Arômes primaires, secondaires, tertiaires : savez-vous les reconnaître ?

On peut dénombrer plus de cinq cents arômes différents dans un vin, jusqu’à 700 selon certains ! S'entend sous le terme "arômes" les sensations perçues par le nez (à la distinction des saveurs, perçues par la bouche).

Continuer la lectureArômes primaires, secondaires, tertiaires : savez-vous les reconnaître ?

Le Jargon des dégustateurs – Madame Brochu au pays des Jargonautes

Vous l'avez sans doute remarqué, les professionnels du vin, qu'ils soient vignerons ou journalistes, usent de vocables parfois incompréhensibles pour qui n'est pas du sérail, mais qui en imposent. Arrogance ? Je ne crois pas. Disons plutôt code langagier comme il peut en exister dans n'importe quelle profession.

Continuer la lectureLe Jargon des dégustateurs – Madame Brochu au pays des Jargonautes

UN MAL, DES MOTS : l’art de parler du vin

Il suffit de nommer les choses pour qu'elles existent. Soyons précis et usons des bons termes. La dégustation n'échappe pas à la règle : dans cet exercice délicat et totalement subjectif, on ne peut exprimer - et transmettre - avec justesse ce que l'on ressent qu'à l'aide d'un vocabulaire approprié, varié, peu importe son degré de technicité.

Continuer la lectureUN MAL, DES MOTS : l’art de parler du vin
  • Auteur/autrice de la publication :

Le saviez-vous : d’où vient le terme « piquette » ?

La piquette, terme aujourd'hui gentiment dédaigneux et péjoratif pour désigner un vin de piètre qualité, était à l'origine un produit destiné à la distillation et nullement à la consommation. En fin de fermentation, le vigneron passait de l'eau sur ses marcs ou ses moûts fermentés pour extraire le restant d'alcool. Cela donnait un vin dilué assez mauvais. Par glissement sémantique, ce jus a laissé son nom au degré zéro de la viticulture. Consultez la liste des vins – et non de la piquette !- en vente actuellement sur iDealwine. Consultez le lexique de…

Continuer la lectureLe saviez-vous : d’où vient le terme « piquette » ?
  • Auteur/autrice de la publication :

Sommelier ou œnologue, quelle différence ?

L'un parle du vin, l'autre le fait. Le sommelier officie le plus souvent dans un restaurant ; il est en charge du service du vin (mise à température, carafage, accords) et conseille les clients sur leurs choix. Mais en amont du service, il assure aussi la sélection et le stockage des vins de l'établissement pour lequel il officie. Outre ses connaissances, il est censé être suffisamment psychologue pour guider le consommateur dans ses choix tout en respectant ses goûts et ses envies. L'oenologue en revanche travaille en amont ; sa formation scientifique et…

Continuer la lectureSommelier ou œnologue, quelle différence ?
  • Auteur/autrice de la publication :

Vocabulaire : passons aux mots (délirants) du vin

Souvent, quand il est question d’ablutions, il arrive que la goutte fasse déborder le verre. Alors évidemment, côté sémantique, ça dérape aussi. Voici le premier volet de notre revue de détail des expressions loufoques et éminemment indispensables sur le sujet. Quelques répliques bien senties pour riposter habilement en cas de perte de contrôle… Etre rond comme une queue de pelle : c’est le grand classique, l’expression que tout le monde connaît. Avec ses variantes : comme une barrique, une bille, un boulon… Mais saviez-vous qu’au 17e, "être rond" s’employait dans le sens figuratif d’être rassasié ?…

Continuer la lectureVocabulaire : passons aux mots (délirants) du vin
  • Auteur/autrice de la publication :

Vocabulaire : suite de notre saga sur les (drôles de) mots du vin

iDealwine lit entre les lignes et décrypte les – gros – mots du vin. Un vocabulaire truffé d'embûches que les connaisseurs s'ingénient à brocarder mais que le commun des mortels a parfois du mal à interpréter. Pour remettre les pendules à l'heure, voici de quoi pavoiser. Le BA-ba de l'amateur, c'est parti ! Sécaillage : En hiver, on procède à l'entretien des vignes. Il est alors nécessaire de changer tous les piquets et de remplacer les fils cassés, puis de les retendre. Ces opérations d'entretien s'appellent le sécaillage (ou carassonnage). Ne dites pas…

Continuer la lectureVocabulaire : suite de notre saga sur les (drôles de) mots du vin
  • Auteur/autrice de la publication :

Ermitage ou Hermitage : la leçon d’orthographe et d’étymologie

Le passé historique de l'Hermitage est riche. Les Romains appréciaient déjà ces vins sous le nom de "vins de Vienne" puis ils prirent le nom de "vins du coteau de Saint-Christophe", en raison de la présence d'une chapelle dédiée à ce saint homme. Il semble que c'est au 17ème siècle que le nom d'Hermitage apparut, en souvenir du chevalier Gaspard de Stérimberg qui, au retour des croisades et las de guerroyer, aurait vécu en ermite sur cette colline cédée par Anne de Castille, reine d'Espagne. Il y aurait réimplanté un vignoble qui, depuis,…

Continuer la lectureErmitage ou Hermitage : la leçon d’orthographe et d’étymologie
  • Auteur/autrice de la publication :

Le saviez-vous ? Vocabulaire : les (gros) mots du vin

N’ayons pas peur des mots ! En un mot comme en cent, le vocabulaire du vin est compliqué, parfois même un peu abscons. Bidule, plaquomusophile, agassin… tous ces mots ne vous disent rien ? Pour vous guider dans ces champs sémantiques, voici quelques définitions – en vrac – qui vous seront certainement fort utiles lors de vos prochains dîners en ville. A méditer sans modération. Bidule : ce machin en plastique sert à boucher le champagne tout juste mis en bouteille pour son vieillissement sur lattes. Il sera ôté au moment du dégorgement…

Continuer la lectureLe saviez-vous ? Vocabulaire : les (gros) mots du vin
  • Auteur/autrice de la publication :

Boire à Tire-La Rigault : la suite…

Faisant suite à l’article paru dans notre Newsletter n° 246, l’un des plus érudits de nos lecteurs (les citations sur la vigne et le vin... c’est lui !) nous a apporté quelques compléments d’information sur l’origine de cette expression mystérieuse, dont le Larousse donne d’ailleurs l’orthographe suivante : Tire-Larigot. Tire-Larigot : Expression familière pour boire beaucoup, sans arrêt, en grande quantité. On lui prête trois origines: Religieuse, selon un texte du XIIIe siècle, l'archevêque de Rouens Odon Rigault fit don à la ville d'une cloche de grandeur démesurée, à laquelle la reconnaissance des…

Continuer la lectureBoire à Tire-La Rigault : la suite…