Bouzeron, une appellation à découvrir d’urgence !


Bouzeron est une appellation “village” (sur un peu plus de 50 ha) qui est l’une des cinq appellations de la côte Chalonnaise, la plus proche des prestigieux noms de la Côte-d’Or. Elle mérite toute l’attention des amateurs à la recherche d’un vin de beau rapport qualité-prix !

Créée par le décret d’appellation du 17 février 1998, cette appellation communale remplace l’ancienne appellation régionale Bourgogne Aligoté Bouzeron. Il n’y que deux communes de production : Bouzeron et Chassey-le-Camp. A noter que l’appellation est entièrement dédiée au cépage qui a fait sa notoriété, l’aligoté et ne produit donc que des vins blancs. Dans les autres régions de Bourgogne, l’aligoté ne peut apparaître que dans l’appellation “Bourgogne-Aligoté”.

Le Bouzeron est exclusivement cultivé en haut de coteaux sur des terrains composés de marne blanche à dominante calcaire, ce qui, lié à une taille dite en gobelet, permet de maîtriser au mieux les rendements et de proposer un vin typique et attaché à son terroir particulier. Les bas de coteaux sont utilisés pour cultiver le chardonnay et le pinot noir, dont les vins sont commercialisés sous l’AOC “Bourgogne Côte Chalonnaise”.

L’aligoté (6% de l’encépagement bourguignon) est un plant très ancien en Bourgogne. Ce cépage blanc assez vigoureux porte des raisins un peu plus gros et plus nombreux que ceux du chardonnay. L’aligoté cultivé à Bouzeron est dit doré : lorsque les raisins mûrissent, leur peau plus fine que le traditionnel aligoté du reste de la Bourgogne, prend une teinte dorée et surtout permet un équilibre dans le mûrissement entre l’alcool et l’acidité.

Quels accords sur un aligoté ?

Le nez de l’aligoté évoque l’acacia et les fleurs blanches et en bouche des notes de miel se mêlent à des touches citronnées. Ce vin possède généralement une belle vivacité gourmande. Ces caractéristiques en font déjà un très agréable vin d’apéritif (gougères) car son aromatique discrète ne fatigue pas le palais avant le repas. A table il convient généralement aux huîtres dont la saveur iodée se marie bien aux notes citronnées de l’aligoté. Il s’associe également très bien au tarama et aux crustacés cuisinés simplement. Beaux accords mets et vins possibles aussi avec un jambon persillé, des quiches ou des salades composées. Il accompagne également parfaitement la plupart des chèvres, plutôt frais que très affinés.

Retrouvez dans la vente 100% blancs de Bourgogne (en ligne jusqu’au 21/02/2017) le Bouzeron du domaine Aubert et Pamela de Villaine :

Le Bouzeron du domaine est issu de vignes d’aligoté situées sur les meilleurs coteaux de l’appellation. Depuis les débuts, en 1973, Aubert et Pamela de Villaine ont sélectionné, dans les très vieilles vignes, où elles étaient de tradition, des variétés dites « dorées » qui, par opposition aux types dits « verts », donnent de plus petits rendements et des vins aromatiques plus fins.

Ce Bouzeron est un vin vif et fruité comme le veut le cépage, mais il présente aussi une finesse et une « rondeur » qui tiennent au caractère original du terroir.

Dans sa jeunesse, il faut apprécier ses qualités de fraîcheur et de « fruit », puis, avec le temps, il prend du « gras », de l’ampleur et peut se garder une dizaine d’années.

A la dégustation

Œil : d’un beau jaune doré assez clair.

Nez : nez très plaisant sur des notes de fruits blancs (pêche), de fleurs blanches sauvages avec des touches de citron confit.

Bouche : Attaque très nette, matière pure, du fruit, avec une sensation de raisin mûr. Jolie tension fine, avec de la délicatesse.

Conseils de dégustation

On peut le servir en apéritif ou le mettre à table avec des fruits de mer, des poissons blancs ou des huîtres. Accord possible également avec des fromages, en particulier des chèvres (plutôt frais).

Servir à 12°

Garde

A consommer sur les cinq prochaines années.

Accédez à la vente en cours sur les vins blancs de Bourgogne

Tags:

  • Voir les commentaires (1)

  • Domaine Chanzy russe

    Votre article décrit très bien l’appellation Bouzeron! C’est toujours agréable de lire un article sur une appellation qui est familière!
    Merci beaucoup, à plus tard!

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Foire aux vins iDealwine – Le vin du jour : Marsannay 2009, Domaine Bruno Clair

La saga des vins du jour pendant la Foire aux vins iDealwine a fait jusqu’ici la part belle aux vins rouges. Place aujourd’hui à un bon vin blanc de Bourgogne ...

Le domaine Faiveley s’offre une parcelle de Musigny Grand Cru

Selon l’information rapportée par le Wine Spectator, Erwan Faiveley poursuit la politique ambitieuse de son domaine en se portant acquéreur d’une parcelle de dix ares au sein de l’un des ...

Dégustation : la totale du Clos des Fées d’Hervé Bizeul à Paris

Le 18 mai, Hervé Bizeul, le propriétaire du domaine du Clos des Fées (Roussillon) présentait l’ensemble de ses vins à Paris. Une occasion unique de (re)découvrir une gamme qui ne ...