Maillard père & fils | Entre héritage et transmission en Côte de Beaune

La famille Maillard est dans la viticulture en Bourgogne depuis 1766. En 1952, Daniel Maillard, le père de Pascal, décide de ne se consacrer qu’à ce métier et concentre ses forces à faire grandir le domaine et à élever des cuvées dans le respect du terroir et des sols. Un choix judicieux quand on voit le résultat aujourd’hui…

Le père de Pascal a créé le domaine Maillard en 1952. Natif de Ladoix-Serrigny, un village qui se situe entre les grands rouges de Côte de Nuits et les délicieux blancs de Côte de Beaune, Daniel Maillard est en effet originaire d’une famille viticultrice en Bourgogne depuis 1766, ses ancêtres faisaient également beaucoup de polyculture en alliant le travail de la vigne, des champs et des animaux. Daniel, lui, choisit de se consacrer au travail de la vigne, à ce moment, l’exploitation ne représente que 2 hectares. A force de travail et de temps, le domaine grandit, certains champs classés en appellations sont plantés en vignes, jusqu’aux 19 hectares qui composent actuellement le domaine Maillard père & fils. Des enfants ? Il y en a deux : Alain, qui a pris sa retraite en 2015, et Pascal qui tient aujourd’hui les rênes du domaine implanté à Chorey-les-Beaune. Jules, le fils de 17 ans de ce dernier, étudie actuellement à l’école de viticulture de Beaune, autant vous dire que l’avenir est prometteur ! Pascal est arrivé au domaine en 1988 après avoir appris sur les mêmes bancs que son fils, et avoir effectué des stages dans différents domaines de Bourgogne. Jules, qui marque la 12ème génération du domaine familial, est de plus en plus présent au domaine. « Avez-vous vu que nous produisons du beaune blanc ? Un jour, alors qu’il n’a que 13 ans et que cette vigne de Beaune est arrachée, il me convainc non sans difficultés de replanter cette vigne en chardonnay, alors que son arrière-grand-père avait fait le choix du pinot noir. Je m’en souviens comme si c’était hier : le 17 mars 2016, jour d’anniversaire de son aïeul, la vigne est replantée en blanc. Ce vin est tout simplement merveilleux, un véritable bouquet de fleurs blanches, une expression aromatique et une longueur en bouche exceptionnelles où la signature du terroir se mêle à l’empreinte de la nouvelle génération… »

Les 19 hectares de vignes sont partagés sur les communes d’Aloxe-Corton, de Pommard, Beaune, Ladoix-Serrigny, Chorey-les-Beaune, Meursault, Volnay, Savigny-lès-Beaune… En plus de Pascal et de son fils qui donne des coups de main quotidiennement, ce sont 6 personnes qui sont là à l’année, 5 pour les travaux de vignes et de cave, et une pour le bureau. Aux vignes, le travail est effectué afin d’espacer au plus la végétation, de permettre au vent d’y passer afin d’éviter un entassement de la récolte et du feuillage. Pascal Maillard travaille dans un esprit bio, mais sans encore avoir de certification. Il ne fait des traitements dans ses vignes que lorsque ceci est absolument nécessaire. « Est-ce que vous croyez que l’on traite par plaisir ? Une journée de 13 heures sur un tracteur, la fatigue à la fin de la journée, l’argent que cela coûte, … non ! Nous nous sommes toujours intéressés à ces questions environnementales afin de réduire les quantités de produits, d’en choisir des moins polluants, qui agissent seulement sur la plante ». La Bourgogne est une région parfois humide, ce qui fait que les maladies attaquent la vigne plus aisément qu’ailleurs. C’est ainsi que par l’espacement des pieds (de 90 cm), par la technique de taille qui permet à la vigne d’être plus évasive ou par l’ébourgeonnage, les pieds sont moins fournis, donc plus sains et moins propices au pourrissement. Le travail est réglé avec le calendrier lunaire. Les vendanges sont réalisées de façon manuelle, les plus belles grappes sont collectées dans des petites caisses de 40 litres (depuis le millésime 2016) afin de garantir la qualité des baies jusqu’à leur arrivée en cuverie. Pascal Maillard tient à garder des méthodes traditionnelles tout au cours de la vinification et de l’élevage. Une fois passés sur la table de tri, les raisins sont égrappés selon les parcelles (les rouges en partie, les blancs jamais). Les blancs sont pressés dans un pressoir pneumatique et placés directement dans des fûts pour la fermentation alcoolique. Les rouges sont placés en cuve pendant une durée de 12 à 15 jours pour la vinification, avec un à deux pigeages par jour. L’élevage se fait dans des cuves de 228 litres pour les rouges (avec une proportion de 25 à 50% de fûts neufs), et de 350 litres pour les blancs (cette fois-ci, c’est 25% de fûts neufs) pour une durée de 12 mois. Toutes les levures sont bien entendu indigènes.

Si vous avez un jour la chance d’aller déguster à Chorey-les-Beaune chez les Maillard, vous poserez votre verre sur la si belle margelle du puits qui fait office de table de dégustation. Ce bel ensemble en pierre marque tous les visiteurs qui y passent. Au moment de faire quelques travaux, dans cette belle salle, la question se posait de savoir s’il fallait recouvrir le puits. « Non ! Je me suis dit que j’allais m’en servir comme table de dégustation ! Je l’ai fait faire par un artisan du coin, vous pouvez y voir trois blasons qui représentent les outils des vignerons : la serpe, le sécateur… »

 

Découvrir tous les vins du domaine Maillard père & fils en vente sur iDealwine

Chorey-les-Beaune (rouge) : C’est sur le chemin de Beaune à la côte de nuits que vous trouvez le village de Chorey-les-Beaune, autant vous dire que ce pinot noir a tout pour lui !

Savigny-lès-Beaune (rouge) : Très belle initiation au caractère d’un très beau pinot noir bourguignon.

Pommard La Chanière (rouge) : Belle illustration du terroir de Pommard, ce vin se savoure dans ses dix premières années.

Aloxe-Corton (rouge) : Généreux et profond, la trame minérale de cet aloxe-corton vous séduira par sa capacité à offrir allonge et complexité.

Beaune 1er cru Les Grèves (rouge) : Retrouvez en ce vin la puissance et la charpente qui ont bâti la réputation de son appellation.

Aloxe-Corton 1er Cru Les Petites Lollières(rouge) : C’est un panier de fruit que ce 1er cru d’Aloxe-Corton ! Un délice en bouche.

Corton grand cru (rouge) : Les grands crus sont plutôt blancs en Côte de Beaune, que diriez-vous de goûter à ce pinot noir aux notes grillées ?

Corton grand cru Renardes (rouge) : Doté d’une belle capacité de garde, ce grand cru mythique de la Côte de Beaune fera des merveilles autour d’un gibier.

 

Chorey-les-Beaune (blanc) : Une cuvée à la fois ronde et minérale, produite à partir des vignes du village de la famille Maillard.  

Beaune Blanc « Cuvée Jules » (blanc) : Jules ? C’est le fils de 17 ans de Pascal Maillard. Un vin qui reflète à la fois l’attache au terroir et la transmission à la nouvelle génération.

Corton grand cru (blanc) : Un vin mythique qui dégage un bouquet floral avec de légères touches minérales.

Meursault (blanc) : Gros coup de cœur pour ce meursault complexe et savoureux taillé pour la garde et pour accompagner des mets gastronomiques.

 

Ce qu’en disent les Guides

Le domaine Maillard n’a pas reçu d’étoiles de la part de la Revue du vin de France, mais celui-ci partage tout de même son espérance de lui en décerner une dans quelques temps : « Encore quelques réglages dans les extractions, dans les réductions, et le domaine doit accéder à l’étoile. »

Bettane & Desseauve accordent une étoile au domaine : « Créé en 1756, le domaine Maillard est aujourd’hui exploité par Pascal qui pratique une viticulture raisonnée, sur 19 hectares répartis sur 7 villages de la Côte de Beaune. Persuadé que tout se joue à la vigne, il s’est doté d’une table de tri pour affiner ce qui rentre au chai. Considéré comme un bon classique du secteur, il est surtout connu pour ses chorey-les-beaune que l’on trouve sur toutes les tables des restaurants bourguignons à des prix abordables. Le savigny et le ladoix méritent également le détour. Les vins du domaine sont plutôt classiques et représentatifs de leurs appellations avec de bons équilibres et de la fraîcheur. L’idéal pour l’amateur qui souhaite approcher la Bourgogne. »

Découvrez tous nos vins sur iDealwine.com

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Champagne : bulles de fête et cuvées de rêves sur iDealwine !

Les premiers frimas annoncent l’arrivée prochaine des fêtes de fin d’année et, avec elles, le bonheur de partager en famille ou avec ses amis la magie des bulles de champagne. ...

Ventes aux enchères de vin 2015 : iDealwine confirme sa première place

La semaine dernière, le Conseil des Ventes Volontaires aux enchères a présenté à la presse le rapport d’activité 2015. Et devinez quoi ? iDealwine reste – et de très loin ...

Tapis rouge Vinexpo

Vinexpo 2017 : le monde du vin avait rendez-vous à Bordeaux

Vinexpo a refermé ses portes sur un beau succès. L’équipe d’iDealwine, représentée par Cyrille Jomand, Angélique de Lencquesaing et Raphaël ...