Quels sont les cépages phares des régions viticoles de France ? (Partie 1)

Cépages et régions de France
Source : site internet Vinepair

A chaque région, ses cépages de prédilection. En voici une première approche, précieuse pour qui n’est pas encore au fait de toutes les subtilités du monde du vin. Première étape dans les vignobles du Nord de la France.

Chez iDealwine, nous savons à quel point il est difficile de se lancer dans la découverte du monde du vin et d’en cerner les différentes facettes. C’est pourquoi nous vous proposons de faire un point sur l’ordre de vos priorités. En effet, avant de vous plonger corps et âme dans l’apprentissage du jargon de la dégustation,  qui pourtant, vous semble essentiel pour briller lors d’un repas mondain ou juste entre amis, il est indispensable, et même NECESSAIRE de se pencher, dans un premier temps, sur les fondamentaux qui caractérisent les grandes régions viticoles de France. Afin de vous faciliter un peu la tâche, nous vous avons recensé, pour chacune d’entre elle, les cépages phares qui en font toutes leurs renommées, et leurs caractéristiques.

ATTENTION : Chaque région possède ses caractéristiques pédoclimatiques propres, qui correspondent aux conditions optimales de culture de certains cépages. Mais beaucoup d’entre eux présentent une certaine polyvalence et adaptabilité au terroir et à ses conditions de vie, c’est pourquoi l’association région/cépage réalisée ici n’est pas purement exclusive.

Alsace

Le vignoble alsacien est le seul vignoble de France à produire des vins dits de cépage, c’est-à-dire non assemblés, et ce à quelques exceptions près (l’edelzwicker est issu de l’assemblage de cépages blancs sans indication de pourcentage). Produisant surtout des vins blancs, allant du sec au doux, il recense sept cépages qui sont le fruit d’une diversité de terrains géologiques et de microclimats, à l’origine de la renommée vinicole de la région. Attention, cette notion de cépage fait débat : pour qui connait le domaine Deiss, son propriétaire, Jean-Michel Deiss, apôtre de la complantation, est un ardent défenseur du terroir comme lieu d’expression du vin, indépendamment des cépages utilisés.

Alsace
Source : site internet des vins d’Alsace

Le riesling : le « roi » alsacien

(cépage blanc à jus blanc)

Cépage ancestral de la vallée du Rhin, aussi bien implanté en Alsace qu’en Allemagne.

Arômes spécifiques au cépage :

En vins blancs secs : agrumes, fleurs blanches et arômes pétrolés.

En vins blancs doux : agrumes confits, abricots, fruits exotiques, fruits blancs, miel et épices douces.

Autres particularités organoleptiques des vins : vins blancs secs racés, caractérisés par une minéralité propre.

Appellations emblématiques : Alsace Riesling, Alsace Grand Cru, Alsace Sélection de Grains Nobles, Alsace Vendanges Tardives.

Grands domaines producteurs : Domaine Trimbach, Domaine Zind-Humbrecht, Domaine Josmeyer, Domaine Hugel, Domaine Boxler

Le gewurztraminer : la « star » alsacienne

(cépage rose à jus blanc)

Cépage également cultivé dans de nombreux autres pays viticoles.

Arômes spécifiques au cépage :

En vins blancs secs : grande typicité et forte intensité aromatique : fleurs blanches (rose, géranium, violette), fruits exotiques (litchi, ananas, mangue, fruit de la passion), épices (clou de girofle).

En vins blancs doux : arômes d’abricots confits et de miel.

Autres particularités organoleptiques des vins :

Vins blancs secs : ronds et opulents en bouche, à la robe dorée.

Vins blancs doux : vins capiteux, dont la douceur et l’onctuosité sont renforcées par une texture grasse.

Appellations emblématiques : Alsace Gewurztraminer, Alsace Grand Cru, Alsace Sélection de Grains Nobles, Alsace Vendanges Tardives.

Grands domaines producteurs : Domaine Weinbach, Domaine Muhlberger, Domaine Ernest Burn, Domaine Zind-Humbrecht.

Le pinot gris : le charpenté complexe

(cépage gris à jus blanc)

Cultivé à l’international, il donne également des vins rosés.

Arômes spécifiques au cépage :

En vins blancs secs : fruités  (abricot, pêche, pomme, poire),  notes de fruits secs, notes épicées et fumées.

En vins blancs doux : aromatiques (coing, abricot, pomme au four, pain d’épice) et généreux en bouche.

Autres particularités organoleptiques des vins : faible intensité aromatique mais très complexes, faible acidité.

Appellations emblématiques : Alsace Pinot Gris, Alsace Grand Cru, Alsace Sélection de Grains Nobles, Alsace Vendanges Tardives.

Grands domaines producteurs : Domaine Weinbach, Domaine René Muré, Maison Jaecklé, Domaine Schlumberger.

Le pinot blanc : le tendre et délicat

(cépage blanc à jus blanc)

Cépage cultivé dans d’autres pays producteurs viticoles.

Arômes spécifiques au cépage : arômes d’agrumes, de pomme fraîche, de fleurs et de fruits secs.

Autres particularités organoleptiques des vins : vins blancs tranquilles peu colorés, à l’acidité rafraichissante. Vins très équilibrés, lié à la présence de sucre résiduel qui apporte de la souplesse. A boire jeune. Donne également des vins blancs effervescents.

Appellations emblématiques : Alsace Pinot Blanc, Crémant d’Alsace.

Grands domaines producteurs : Domaine Alfred Meyer, Domaine Straub.

Le sylvaner : le léger et fruité

(cépage blanc à jus blanc)

Cépage produisant des vins alsaciens généralement d’entrée de gamme.

Arômes spécifiques au cépage : Notes florales, fruités (agrumes, pêche, abricot) et végétales (herbe fraiche).

Autres particularités organoleptiques des vins : Vins blancs secs à la robe jaune paille et aux reflets verts, faible en alcool, et avec une intensité aromatique plus discrète. En bouche, la fraîcheur de l’acidité s’accompagne d’une matière vive et légère.

Appellations emblématiques : Alsace Sylvaner.

Grands domaines producteurs : Domaine Paul Humbrecht, Domaines Schlumberger, Domaine Weinbach.

 

Jura

Autrefois appelé « le Bon Pays », le vignoble jurassien s’étend sur 100 kms le long de la bordure ouest du fossé bressan, et sur les premiers reliefs du Jura, répartis en six appellations. Bien que cette région viticole soit notamment connue pour ses vins jaunes très singuliers, vinifiés à partir de vendanges de Savagnin surmûries et élevés sous voile de levure dans des vieux fûts de chêne bourguignons pendant 6 ans minimum, elle propose aussi un large éventail de vins blancs, et quelques vins rouges, et ce à partir de seulement cinq cépages.

Jura

Le savagnin blanc : le seigneur des vins jaunes

(cépage blanc à jus blanc)

Il est le cousin du traminer alsacien.

Arômes spécifiques au cépage : vins jaunes : arômes très puissants de noix sèche, de grillé, de fruits secs, de pomme verte, de café, de curry et d’autres épices comme la cannelle, la muscade.

Autres particularités organoleptiques des vins : vins jaunes à robe très soutenue, allant du doré au ambré en fonction du vieillissement. Embouteillées dans des bouteilles de 62 cl, appelées « clavelins », ces vins offrent une aromatique exubérante, qui tient longuement en bouche, en association avec une texture grasse, ample et structurée.

Appellations emblématiques : Château-chalon, Arbois, Côtes-du-Jura, l’Etoile.

Grands domaines producteurs : Domaine Tissot, Château d’Arlay, Domaine du Grand Curoulet.

Le poulsard : le cépage vedette

(cépage rouge à jus blanc)

Cépage typique jurassien, il est à l’origine des « rubis » du Jura. Assemblé ou non, il produit également des vins rosés et du crémant-du-Jura.

Arômes spécifiques au cépage : vins rouges : arômes subtils de fruits rouges, mêlés à des notes de sous-bois, d’épices, de cuir et de bois humide.

Autres particularités organoleptiques des vins : vins rouges à la robe très clair, orangée voire rosée. Vins à l’acidité naturelle, leur conférant une certaine tonicité, associée à une structure tannique plus ou moins présente selon les cuvées. Bon potentiel de garde.

Appellations emblématiques : Arbois, Côtes-du-Jura

Grands domaines producteurs : Domaine Tissot.

Le trousseau : un cépage bien troussé

(cépage rouge à jus rouge)

Cépage très capricieux et peu productif, il est souvent assemblé au poulsard par souci de rendement.

Arômes spécifiques au cépage : vins rouges : arômes fruits noires et rouges mûrs (fraise, cerise, framboise, mûre), de sous-bois, d’épices et de fumé.

Autres particularités organoleptiques des vins : vins rouges colorés, charnus avec une structure tannique bien présente mais adoucie par les arômes fruitées.

Appellations emblématiques : Arbois, Côtes-du-Jura.

Grands domaines producteurs : Domaine Tissot.

 

Bourgogne

Inscrites au patrimoine de l’Unesco depuis 2015, les 1247 parcelles de vigne, aussi appelés climats, situées sur les versants de la Côte de Nuits et la Côte de Beaune, font la renommée mondiale actuelle du vignoble de Bourgogne, et ce grâce à l’extraordinaire diversité des sols et des cépages qu’on y trouve. Parmi les 50 vins les plus chers du monde, près de 40 sont issus de ce superbe vignoble.

Bourgogne

Le pinot noir : la « star » incontestable de Bourgogne

(cépage noir à jus rouge)

Cépage associé aux plus prestigieuses appellations bourguignonnes, à l’origine de vins les plus réputés dans le monde. 

Arômes spécifiques au cépage : arômes de fruits rouges (cerise), qui se complexifient dans les grandes appellations, pour laisser place à des notes fruités kirschées (cassis, fraise cuite), des arômes floraux (violette, rose, pivoine), épicés (poivre, cannelle) et boisés selon le degré d’élevage en fût (fumée, cacao, café torréfié).  Pour les grands pinots noirs qui ont atteint leur pleine maturité, les vins proposent un bouquet très raffiné, libérant des arômes subtils de gibier, cuir, épices ou sous-bois.

Autres particularités organoleptiques des vins : vins à la robe rouge rubis, plus ou moins clair. En bouche, ses vins proposent une structure tannique présente, mais bien fondue, afin de ne pas dénaturer leur texture légère et fruitée.

Appellations emblématiques : la quasi-totalité des AOC de Bourgogne.

Grands domaines producteurs : Domaine de la Romanée-Conti, Domaine Leroy, Domaine Henri Jayer (Vosne-Roamnée), Domaine Armand Rousseau (Chambertin), Domaine Joseph Drouhin (Musigny), Domaine Roumier (Bonnes-Mares), Domaine Mugnier (Musigny) Domaine de Vogüé (Musigny).

Le chardonnay : le malléable

(cépage blanc à jus blanc)

Cépage le plus planté dans le monde, grâce à sa capacité d’adaptation à tout type de climats et à tout type de sols.

Arômes spécifiques au cépage : arômes de fruits frais (citron, pamplemousse, pomme, poire), de fleurs et de végétal (acacia, tilleul, verveine), de fruits secs (noisette, amande) et de minéral.

Si vinification en barrique : notes beurrées et vanillées.

Pour les grands bourgognes : il est vendangé à maturité optimale, offrant un bouquet marqué par des notes de miel, de fruits secs et d’épices douces.

Autres particularités organoleptiques des vins : large palette de vins blancs, des plus abordables aux plus prestigieux. Il produit des vins jeunes couleur jaune pâle aux reflets verts, dont la teinte évolue avec l’âge vers des nuances dorées. Au nez, ses vins se caractérisent par une remarquable finesse et une surprenante complexité.

Appellations emblématiques : Chablis, Meursault, Puligny-Montrachet.

Grands domaines producteurs : Domaine André Ramonet (Montrachet), Domaine Coche-Dury (Corton-Charlemagne), Domaine Leflaive (Chevalier Montrachet), Domaine des Comtes Lafon (Meursault), Domaine d’Auvenay, Domaine Raveneau (Chablis), Domaine Dauvissat (Chablis).

L’aligoté : le pilier du crémant de Bourgogne

(cépage blanc à jus blanc)

Cépage blanc le plus planté en Bourgogne.

Arômes spécifiques au cépage : arômes d’agrumes (citron), de fruits verts (pomme), de fleurs blanches, avec des notes végétales et minérales.

Autres particularités organoleptiques des vins :

En vins blancs tranquilles : vins à robe pâle et aux reflets argentés, vins frais et légers en bouche, avec une puissante acidité.

En vins blancs effervescents : assemblé avec du chardonnay et du pinot noir, il apporte de l’acidité et de la fraîcheur.

Appellations emblématiques : Bourgogne-aligoté, Crémant de Bourgogne.

Grands domaines producteurs : Domaine A. et P. de Villaine.

 

Beaujolais

Même le plus novice des néophytes de vin a déjà entendu parler du Beaujolais via le beaujolais nouveau. Mais remettons les points sur les « i » : le beaujolais nouveau est le nom donné au vin primeur mondialement connu, mis en vente le troisième jeudi de novembre de l’année en cours. Mais sa production ne représente qu’un tiers de celle de l’ensemble du Beaujolais, dont l’aire d’appellation s’étend sur une grande partie de la plaine de Saône et du piémont des monts du Lyonnais.

Beaujolais

Le gamay : le cépage du Beaujolais par excellence

(cépage noir à jus blanc)

Unique cépage cultivé sur cette appellation.

Arômes spécifiques au cépage : arômes typiques : bonbon anglais ; arômes très fruités (fraise fraîche, groseille, cerise), parfois floraux et légèrement épicés.

Autres particularités organoleptiques des vins : vins de couleur rubis, agréables et facile à boire grâce à une certaine fraîcheur, légers, souples et fluides.

Appellations emblématiques : les dix crus du Beaujolais, Beaujolais, Beaujolais-villages, Touraine.

Grands domaines producteurs : Domaine Yvon Métras, Domaine Marcel Lapierre, Domaine Foillard, Château Thivin.

 

Champagne

Qui n’a jamais débouché et apprécié une bouteille de champagne lors des fêtes de fin d’année… ou pour toute autre occasion festiv , ou même sans vraie raison ? Et c’est à juste titre que ce nectar aux fines bulles est le plus souvent associé aux grandes occasions, pas seulement pour des questions de prix, mais pour la qualité du vin et pour le savoir-faire ancestral qui aboutit à sa production. Parmi les sept cépages autorisés en Champagne, ils sont seulement trois à monopoliser l’aire d’appellation et à constituer l’assemblage final, à parts plus ou moins égales, selon la typicité des terroirs champenois.

Champagne
Source : site internet de la Champagne

Le pinot meunier : le « Prince » du champagne

(cépage rouge à jus rouge)

Cépage rouge vinifié en blanc via la méthode champenoise.

Arômes spécifiques au cépage : arômes  fruités (pomme mûre, reine-claude, pêche, abricots et fruits secs).

Autres particularités organoleptiques des vins : assemblé avec du chardonnay et du pinot noir pour donner le champagne final. Le pinot meunier apporte de l’intensité, de la rondeur et de la souplesse. Le pinot noir, lui, donne du corps et de la puissance ; qui se mêle subtilement à la finesse et l’élégance du chardonnay.

Appellations emblématiques : Champagne

Grands domaines producteurs : Dom Pérignon, Krug, Bollinger, Taittinger, Ruinart, Perrier Jouët, Mumm, Pommery, Henriot, Pol Roger, Salon, Selosse

 

Loire

Connue essentiellement pour ses innombrables châteaux inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO, la Vallée de la Loire accueille également près de 80 appellations qui s’étalent le long des 1000 kms de fleuve. Produisant aussi bien des grands crus que des vins sans noble origine, cette région viticole possède un climat adapté à tous les cépages de France.

Loire

A l’ouest, on retrouve essentiellement le Pays Nantais avec :

Le melon de bourgogne : le vrai muscadet

(cépage blanc à jus blanc)

Egalement appelé Muscadet, c’est l’unique cépage autorisé sur ces appellations.

Arômes spécifiques au cépage : arômes fruités (citron, pamplemousse, pomme), iodés, minéraux et floraux. En vieillissant, apparition d’arômes de miel, de tilleul.

Autres particularités organoleptiques des vins : vins peu colorés, à la bouche souple, fraîche et légère. Elevé sur lies, la bouche peut être perlée avec un plus de rondeur.

Appellations emblématiques : Muscadet, Muscadet-côteaux-de-la-Loire, Muscadet-côtes-de-grand-lieu, Muscadet-sèvre-et-maine.

Grands domaines producteurs : Château Thebaut, Domaine Poiron Dabin.

Plus à l’est, on retrouve également :

Le chenin blanc : le polyvalent

(cépage blanc à jus blanc)

Cépage utilisé également pour l’élaboration de vins blancs doux et effervescents.

Arômes spécifiques au cépage :

Vins blancs secs : fleurs blanches (acacia, chèvrefeuille), végétal (foin coupé), et fruits (pomme verte, poire, abricot, noix, amande).

Vins blancs liquoreux : arômes de coing, de miel, de fruits jaunes mûres.

Autres particularités organoleptiques des vins : vins à la robe pâle, agrémentée de reflets verts, et qui évolue en nuances dorées si vinifié en fût. Acidité et amertume particulières, propres au cépage : sensation d’austérité.

Appellations emblématiques : Anjou, Savennières, Bonnezeaux, Coteaux-du-Layon, Crémant-de-Loire, Saumur, Montlouis-sur-Loire, Vouvray.

Grands domaines producteurs : Clos Rougeard, Clos Naudin, Clos de la Coulée de Serrant, Domaine Richard Leroy, La Taille aux Loups, François Chidaine.

Le cabernet franc : le « père » des cabernets

(cépage noir à jus rouge)

Père du cabernet-sauvignon, mais à la renommée nettement moins planétaire.

Arômes spécifiques au cépage : arôme typique du cépage à faible maturité : poivron. Fruits rouges (framboise, cerise, fraise, et noirs (cassis) ; floral (violette), végétal (sous-bois), épices et notes fumées et boisées.

Autres particularités organoleptiques des vins : vins rouges colorés couleur grenat intense, et vins rosés à la robe plus ou moins soutenue.  Vins frais grâce à une acidité marquée, des tanins dans les rouges pouvant être rêches. Les vins rosés sont très fruités, gourmands et légers en alcool.

Appellations emblématiques : Anjou, Saumur-Champigny, Cabernet d’Anjou, Rosé d’Anjou, Bourgueil, Chinon, Saint-Nicolas-de-Bourgueil.

Grands domaines producteurs : Domaine Les Perrières, Domaine Charles Joguet, Domaine René Couly, Domaine Nicolas Grosbois.

Le sauvignon : la polyvalence par excellence

(cépage blanc à jus blanc)

Cépage mondialement prisé, occupant 2% de la surface viticole mondiale

Arômes spécifiques au cépage : Arômes variétaux qui lui sont propres : fruits exotiques (fruit de la passion, mangue, ananas, litchi), et quelques défauts : buis, genêt, bourgeon de cassis, et parfois pipi de chat.

Autres particularités organoleptiques des vins : vins blancs secs très vifs dû à une bonne acidité.

Appellations emblématiques : Sancerre, Pouilly-Fumé, Touraine.

Grands domaines producteurs : Domaine François Cotat, Domaine Dagueneau.

Toujours aux petits soins pour vous, chers amateurs, on vous fournit même l’antisèche pour réviser à toute heure et à accrocher où bon vous semble 😉

Les-grandes-regions-viticoles-francaises-et-leurs-cépages
Source : http://minichroniquesculinaires.over-blog.com

Consultez toutes les ventes de vin des régions concernées sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le Blog iDealwine :

Les grands vins blancs allemands, le guide iDealwine

Conseils d’achat : quelle appellation choisir selon le style de vin que j’aime ?

Accords mets-vins : choisir un vin de Loire en fonction de son usage à table

PALMARES : le TOP 20 des vins du Beaujolais

Qu’est-ce que le vin jaune ?

Les arômes du vin, d’où viennent-ils ?

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez aussi

Achat direct : champagnes et bulles, la plus belle sélection, dès 10€

En ce début de printemps, on ne sait pas ce qu'il en est pour vous, mais nous on ressent des envies de fraîcheur et d'apéritifs en terrasse, de vins pleins ...

pave VP Jura Savoie

Jura de Berthet-Bondet et Labet, Savoie de Gilles Berlioz : redécouvrez le bonheur à prix doux !

Les amateurs se plaignent des prix qu’atteignent parfois les vins de certaines régions. Nous les invitons à se tourner vers le Jura et la Savoie où nous leur proposons régulièrement ...

Vente à prix fixe : pour fêter le printemps, champagne !

Pour que vous puissiez fêter dignement ce beau printemps (ou un autre événement), iDealwine a choisi une large sélection de champagnes dans un catalogue spécialement dédié aux bulles. N’hésitez pas ...