Première résolution 2017 : apprenez les bonnes manières du vin !

Manieres-vinVous avez toujours voulu en apprendre plus sur le vin et connaître les bases de la dégustation ?! Arrêtez donc de procrastiner et mettez-vous y dès maintenant ! Et ça commence – pour la partie théorique – par ces 10 règles de base.

Si vous faites partie des gens qui prennent des bonnes résolutions en début d’année, en voici une très bonne : cette année apprenez les bonnes manières du vin et les faux pas à éviter en la matière. Voici 10 petites règles de base pour ne plus commettre d’impairs avec le vin.

  1. Conservez votre vin dans les bonnes conditions

La première chose à considérer lorsque vous voulez vous intéresser sérieusement au vin, c’est de réfléchir à vos capacités de stockage des bouteilles. Car le vin est une boisson vivante et relativement fragile – voire, très fragile lorsqu’il s’agit de vin peu ou pas soufré -, il convient donc de lui accorder un minimum de soins. Exit la simple étagère dans un coin de la cuisine, à la merci des variations de températures, de la lumière et des odeurs, sauf exception, s’il s’agit vraiment de bouteilles que vous boirez très rapidement, mais dans tous les cas ce n’est pas l’idéal. Le must étant bien sûr une vraie cave naturelle, dans l’obscurité, à température comprise entre 12 et 14°C. Si vous ne possédez pas une telle cave, il existe de nombreuses possibilités de louer un espace dans une cave à vin naturelle. Mais vous pouvez également investir dans une armoire, un must quand on habite en ville. Choisissez une armoire à porte transparente, vous pourrez plus facilement admirer vos achats chez iDealwine J.

En savoir plus sur la question de la conservation du vin

  1. Faites les bons choix de style de vins selon les occasions

Pas facile lorsqu’on débute son apprentissage du vin de savoir à quoi va ressembler le vin que vous allez déguster. Et il serait dommage de sortir par exemple un rouge très tannique et structuré pour un simple apéritif, au lieu de le réserver pour un repas avec des viandes de caractère. Il est donc important de bien vous renseigner sur les vins au moment où vous les achetez et d’obtenir le maximum d’informations sur la cuvée (cépage, type de vinification et d’élevage, principales caractéristiques à la dégustation…). Le vigneron sera évidemment le mieux placé pour vous conseiller, mais sinon choisissez des enseignes sérieuses et de passionnés (comme iDealwine, bien sûr), qui vous offrent un maximum d’indications sur chaque cuvée (description du style et du goût du vin, suggestion d’accord mets et vin …) et à qui vous pouvez même demander conseil (sur Facebook par exemple), afin de savoir à quoi vous attendre et d’éviter le flop. Vous pouvez également bûcher la théorie générale, en apprenant les grandes tendances de styles de vins par cépages et par région, mais en gardant bien à l’esprit qu’il ne s’agit que d’indications générales.

En savoir plus sur le style des vins par appellation

  1. Préparez votre bouteille à l’avance si besoin

Une fois que vous avez choisi le bon vin, il ne reste plus qu’à le servir correctement. Rien de très compliqué on vous rassure ! Il faut d’abord savoir si votre vin mérite d’être aéré quelques minutes/heures à l’avance, ou bien carafé. D’une manière générale, une ouverture de la bouteille quelques heures à l’avance en versant un premier verre (pour faire baisser le niveau de la bouteille) suffit amplement. L’aération est surtout recommandée pour les vins très jeunes. Au besoin, pour l’oxygéner, n’hésitez pas à carafer un vin jeune, ses arômes se déploieront plus rapidement. Pour les vins anciens peut également se poser la question du décantage. Une opération souvent périlleuse qui peut vous gâcher un vin en quelques instants … Pour commencer, nous vous conseillons plutôt de placer votre bouteille à la verticale quelques heures à l’avance pour faire tomber le dépôt au fond, puis de servir le vin délicatement sans trop pencher la bouteille afin de garder le dépôt au fond.

En savoir plus sur le carafage des vins

Pour la question de l’ouverture, rien de sorcier du moment que vous êtes munis des bons outils. Nous vous conseillons le tire-bouchon de type sommelier, avec un double-levier, un coupe capsule et un décapsuleur. Le double-levier est très pratique et évite de casser les bouchons : commencez au cran le plus petit, puis passez au second lorsque vous atteignez la moitié du bouchon. Allez-y tout en douceur et tout se passera bien ! Pour les bouteilles anciennes au bouchon fragile par contre, l’opération est plus délicate et l’usage d’un tire-bouchon spécifique peut être utile, le bilame avec lequel on « tortille » le bouchon avant de le dévisser.

Apprendre à ouvrir une bouteille ancienne avec un tire-bouchon bilame

  1. Choisissez les bons verres à vin et tenez-les correctement

Une question qui peut paraître anecdotique, alors qu’elle revêt en réalité une importance non négligeable dans l’expérience de la dégustation ! Inutile de vous préciser qu’il vous faudra un bon verre à pied, afin de pouvoir le tenir par le pied ou la base et d’éviter ainsi de réchauffer votre vin. Si vous débutez dans le vin, vous n’aurez pas forcément envie d’investir dans différentes formes de verres, choisissez donc plutôt des verres multi-usage, tulipe et d’une contenance d’environ 25-45 cl.

En savoir plus sur la question des bons verres à vin

  1. Apprenez à goûter le vin et à reconnaître les éventuels défauts (bouchonné, oxydé …)

C’est probablement l’une des questions les plus impressionnantes pour les néophytes : comment reconnaître un vin qui a un défaut ? Les principaux défauts du vin sont l’oxydation (altération du vin par le contact avec l’air, se manifeste généralement par des arômes de noix), la réduction (dû au manque d’oxygène, apporte des odeurs faisandées, mais peut disparaître avec une bonne aération du vin) et le goût de bouchon (dû à la TCA présente dans le bouchon, donnant des arômes de moisissure).

En savoir plus sur les défauts du vin (oxydation, réduction, goût de bouchon)

  1. Servez correctement le vin (température, niveau)

Avec la question de l’ouverture de la bouteille, vient également celle de la température de service. Normalement, si vous avez bien conservé vos vins, ils seront déjà proches de leur température de service. On considère généralement que les vins effervescents se servent aux alentours de 9°C, les blancs aux alentours de 12°C et les rouges de 16°C, avec des petits ajustements possibles selon les vins et les goûts des dégustateurs.

En savoir plus sur la température de service des vins

Enfin, on sert généralement le vin jusqu’au niveau de l’épaule du verre (là où le diamètre du verre est le plus grand). Et pour éviter de salir la nappe et l’étiquette, n’hésitez pas à utiliser un drop-stop.

  1. Apprenez à analyser le vin

Cette étape est loin d’être une obligation, mais elle peut vous permettre d’être moins mal à l’aise en présence de connaisseurs, voire de vous la jouer un peu ! Elle est surtout utile pour vous apprendre à connaître vos gouts, à reconnaître les caractéristiques qui vous plaisent dans certains vins et ainsi vous aider à mieux vous orienter lors de vos choix de vins. Vous serez plus à même de partir à la découverte de nouveaux vins au restaurant par exemple, si vous êtes capable d’indiquer au sommelier assez précisément vos goûts. Ici, c’est bien sûr avant tout la pratique qui vous guidera et l’apprentissage auprès de connaisseurs. La règle la plus classique consiste à suivre les trois étapes suivantes pour la dégustation : oeil, nez et bouche.

Apprendre (en vidéo) à déguster du vin

L’usage du vocabulaire adapté est évidemment un plus pour bien se faire comprendre.

Apprendre à maîtriser le vocabulaire du vin

  1. Réalisez les bons accords mets et vins

Certains vins se suffisent à eux même et sont délicieux à boire seul. D’autres, plus structurés et souvent plus tanniques, sont bien plus agréables à marier à table. S’il n’existe presque aucune règle stricte en la matière puisque le succès ou l’échec d’un accord dépend en grande partie des goûts des dégustateurs, certains conseils peuvent tout de même s’avérer fort utiles …

Comprendre les règles essentielles des accords mets et vins

Voir tous nos conseils sur les accords mets et vins

  1. Partagez vos dégustations avec les bonnes personnes

Parce qu’on ne le répètera jamais assez, le vin c’est le partage, on pourrait presque dire que la qualité de vos convives importe autant que la qualité du vin dégusté … Le grand vigneron Henri Bonneau le résumait à merveille en affirmant « Je préfère boire un vin basique avec des gars sympas qu’un grand flacon avec un imbécile ! ». N’invitez donc pas un buveur d’étiquette à boire une petite pépite que vous avez déniché chez iDealwine à moins de 20 euros, il serait capable de le snober, ce qui vous gâcherait sûrement la dégustation … Mais n’hésitez pas à partager vos coups de cœur et vos découvertes (y compris avec nous ! 🙂 ), car c’est un peu ça l’esprit du vin. Une règle très basique, mais qu’il peut être bon de garder à l’esprit !

  1. N’oubliez jamais de profiter et de savourer !

Le vin apparaît trop souvent comme un univers intimidant, réservé à une élite de connaisseurs. Détachez-vous de ce préjugé et n’ayez peur de rien, osez déguster et parler du vin comme il vous plaira, il n’y a aucune vérité absolue en matière de goût et de dégustation. Il est grand temps de ne plus se brider et de démystifier le vin, il n’est après tout jamais question que de plaisir … Bref, ne vous prenez pas la tête avec le vin, commencez déjà par le savourer ! 😉

Voir tous les vins actuellement en vente

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

Recherchez le prix d’un vin

A lire également dans le Blog iDealwine :

Les 10 résolutions d’iDealwine pour 2017

Comment sabrer un champagne ?

Entretien avec Florentine Mähler-Besse, sémiologue du vin

Les 10 questions pour comprendre les bases du vin

L’impact du soleil sur les arômes et sur le goût du vin

Quelles conditions pour qu’un vin soit un vin de garde ?

Quelles conditions pour faire un grand millésime ? (partie 1)

Quelles conditions pour faire un grand millésime ? (partie 2)

D’où viennent les arômes du vin ?

La vinification des vins blancs : méthodes et conséquences

La vinification des vins rouges : quelle influence sur le style du vin ? (1er épisode)

La vinification des vins rouges : quelle influence sur le style du vin ? (2e partie)

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Deuxième édition du salon RVF à Bruxelles : 5 et 6 novembre 2011

Pour la deuxième année consécutive la Revue du vin de France organise un salon à Bruxelles dont iDealwine est à nouveau partenaire. Ce rendez-vous a pour vocation d’offrir aux consommateurs ...

Photo salon RVF iDealwine

Dégustation : goûté et approuvé au Salon de la RVF

iDealwine était présent avec son stand au dernier Salon de la Revue du vin de France les 16 et 17 mai à Paris. On en a profité aussi pour déguster ...

Stockage gratuit, livraison à la plage : iDealwine aux petits soins pour vos vins durant l’été !

Vous nous connaissez : le vin est un sujet beaucoup trop important pour qu’on le traite à la légère, même au moment des vacances. Donc, on a eu deux idées ...