Pleins feux sur le Château de Pibarnon, domaine phare de Bandol

Chateau-de-PibarnonLe Château de Pibarnon reste depuis plus de vingt ans une des, sinon LA grande référence de Bandol. Très régulier, capable d’une garde phénoménale, voici un vin que doit posséder tout amateur voulant sortir des sentiers balisés du bordelais ou de la Bourgogne.

Une petite route sinueuse, aux échappées magnifiques sur le Bec de l’Aigle ou sur les Embiez, mène à travers les Château de Pibarnon, situé sur une colline où se trouvait l’ancien télégraphe optique reliant Toulon à Paris. Pibarnon domine tout le vignoble et même les villages de La Cadière et du Castellet. C’est de cette vue extraordinaire qu’Henri et Catherine de Saint-Victor sont tombés amoureux, il y a près de 30 ans. Avec l’énergie des nouveaux convertis, ils ont peu à peu agrandi le vignoble d’origine, qui ne comptait alors que 3 hectares et demi.

Domaine de pierres et de roches, gagné sur la colline, le vignoble de Pibarnon s’accroche de restanque en restanque, ces murets de pierre sèche qui délimitent les terrasses, dans un vaste cirque abrité du mistral, orienté au sud-est. Alliée à l’altitude, c’est la meilleure exposition pour une lente maturation du raisin qui favorise les arômes et la complexité. Ce vignoble est planté sur un sol triasique, plus ancien de quelques centaines de millions d’années, par rapport aux autres formations locales, caractérisé par un taux de calcaire très élevé. Cette particularité géologique donne au vin des tannins fins et serrés, et un bouquet puissant et complexe, tout en lui conservant élégance, équilibre et finesse. Par ailleurs, la présence en sous-sol de marnes bleues du santonien est un autre atout majeur de ce terroir unique. Pour toutes ces raisons, Pibarnon pourrait constituer à lui seul une appellation spécifique ou constituer un “climat” tel qu’on l’entend en Bourgogne.Le domaine compte aujourd’hui 50 hectares en exploitation.

Aujourd’hui géré par Eric de Saint-Victor, Pibarnon produit principalement des vins rouges issus du mourvèdre. Sur le terroir exceptionnel du château de Pibarnon, ce cépage, qui entre à 90, voire 95% dans la composition du vin, donne toute sa mesure : il produit des vins aux tannins fins et serrés, qui se déploient dans un bouquet d’arômes puissants et complexes. A Pibarnon, la tradition est une foi. Les cuvaisons de rouge se prolongent, comme autrefois, pendant trois semaines. Les cuves sont « pigées » chaque jour, travail harassant et presque moyenâgeux, qui permet d’obtenir des robes profondes et un vin de garde, de très longue garde. C’est comme cela que l’on produit ici un des grands vins rouges français, qui a été rejoint dans l’excellence par le vin rosé – un vrai vin de repas, pas un “petit” rosé insignifiant comme il y en a malheureusement beaucoup trop en Provence – et le blanc qui s’affirme d’année en année comme une valeur sûre mais encore trop méconnue de l’appellation.

Découvrez ce domaine emblématique de Bandol, partenaire de choix d’iDealwine que nous avons sélectionné comme domaine de la semaine.

Les vins du château Pibarnon actuellement en vente

Bandol rosé 2017 :

Le rosé présente une robe saumon aux reflets corail. Au nez, le pamplemousse rose domine, mais les fruits rouges (cassis, fraise et framboise), la pêche, l’abricot et les épices sont également présents. La bouche est vineuse, bien structurée et avec de la fraîcheur. La longueur est très appréciable.

Envie de déguster avec l’équipe d’iDealwine ? 

Constance et Raphaël vous accompagnent dans votre dégustation du rosé 2017 de Château de Pibarnon en vous livrant leurs impressions :

 

Bandol Château de Pibarnon Les Restanques de Pibarnon :

Considéré comme le maître du mourvèdre, le Château de Pibarnon fait la part belle à ce cépage associé au grenache. Tous deux sont cultivés sur les terrasses en coteaux appelée les restanques, qui ont d’ailleurs donné leur nom à la cuvée. Ce bandol dévoile un caractère bien trempé aux notes fruitées et épicées intenses. Sa belle souplesse, sa fraîcheur (conférées par la proximité maritime et le sol calcaire) lui permettent d’accompagner de belles viandes dès aujourd’hui.

Bandol Château de Pibarnon 2016 et 2015

Patience est le maître mot de ce domaine : comme à la vigne, les cuvaisons exigent du temps afin que les tanins s’extraient après les longues journées de macération rythmées par des pigeages réguliers. La fermentation est suivie d’une cuvaison étalée sur trois semaines. Le vin est ensuite élevé en foudres de chêne pendant 20 mois. Le mourvèdre qui compose en grande majorité cette cuvée offre une belle ampleur au vin et des tanins bien définis. Lors de la dégustation, on retrouve des notes de fruits des bois et d’épices douce. C’est un vin de longue garde qui s’affine avec le temps tout en conservant une élégance sudiste typique.

Le château de Pibarnon, ce qu’en disent les guides

  • La Revue du vin de France 2018 (*) :

Henri de Saint-Victor crée le château de Pibarnon en 1978, et l’inscrit en quelques décennies parmi les propriétés emblématiques de Bandol (avec Tempier et Pradeaux). Son fils Éric est aux commandes du domaine depuis 2000 et cultive 52 ha de vignes (47 ha de rouge et 5 ha de blanc) sur les terroirs calcaires de La Cadière-d’Azur. Il produit deux rouges : le Château (92 % de mouvèdre et 8 % de grenache) armé pour la garde, et Les Restanques, accessible plus jeune, issu de jeunes vignes avec 70 % de mourvèdre et 30 % de grenache. Malgré quelques irrégularités durant les années 2000, les rouges, bons porte-paroles des vins de Bandol et de leur potentiel de garde, reviennent à leur meilleur niveau depuis 2010. Il faut dire qu’en sélectionnant des parcelles au cœur de son terroir, Éric de Saint-Victor a redonné dans les derniers millésimes de la chair et de l’ampleur dans des rouges au caractère soyeux et concentré, avec un équilibre entre le bois et l’expression du fruit hautement civilisée.

Les vins : sans surprise, le blanc 2016 reste toujours simple et agréablement fruité. N’hésitez pas à attendre un an avant d’ouvrir le rosé 2016, techniquement bien vinifié, précis, doté d’une certaine profondeur. Le temps a embelli le savoureux rosé Nuances 2015 élevé en jarres de grès. Un très bon rosé de table. En rouge, les Restanques 2014 propose une approche de bandol en douceur dès sa jeunesse. Le « château » 2013 est un cran au-dessus du suave 2014, habilement maîtrisé, mais qui offre moins de fond dans ce millésime compliqué.

  • bettane+desseauve 2018 (****)

Installé à 300 mètres d’altitude dans un vaste amphithéâtre orienté vers la mer, ce domaine familial de 57 hectares, actuellement en conversion bio, est aujourd’hui géré avec talent par Eric de Saint-Victor. C’est de cette vue extraordinaire qu’Henri et Catherine de Saint-Victor sont tombés amoureux, il y a près de 30 ans. Le terroir, un des plus beaux de Bandol, est composé d’une forte proportion de calcaire issu du Trias, combiné aux marnes bleues telles qu’on les trouve au château d’Yquem. Les vins sont dotés d’une précision et d’une grande finesse, moins opulents et plus sur la réserve, miroirs parfaits de leur terroir. Avec leurs grande buvabilité et facilité d’approche dans leur jeunesse, ce sont pourtant de grands vins de garde qui ajouteront à leur palette un nuancier complexe au fil du temps.

Voir les vins du château de Pibarnon actuellement en vente
Voir tous les vins de Provence actuellement en vente
Voir tous les vins en vente

Recherchez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le blog d’iDealwine :

Provence-Corse : le TOP 20 des vins les plus chers (1er semestre 2018)

Vins rosés : un marché qui explose

zp8497586rq
zp8497586rq
jfdghjhthit45

Tags:

Vous aimerez aussi

Vente à prix fixe – Le vin du jour : Châteauneuf-du-Pape 2004, Domaine de Beaurenard

On ne vous laissera pas croire que nous n’avons d’yeux que pour la Bourgogne et le Bordelais ! Ce serait passer à côté de références à (re)découvrir de toute urgence ...

Le domaine Arretxea, la référence des vins basques (Irouléguy)

Thérèse et Michel Riouspeyrous dirigent avec leur fils ce domaine familial du pays basque. Une référence en rouge comme en blanc pour les vins (bio) d’Irouléguy.

la-Commanderie-Pomerol

Un couple de Hong Kong achète le Château La Commanderie à Pomerol

Les investissements asiatiques se poursuivent dans le Bordelais et c’est une seconde propriété de l’appellation Pomerol, la première étant le Château de Viaud acheté par le groupe COFCO en 2011 ...