Philippine de Rothschild, disparition d’une icône bordelaise

1988-Mouton-Rothschild-Histoire3

Philippine de Rothschild s’est éteinte à l’âge de 80 ans le 23 août dernier. Comédienne et entrepreneur accomplie, la baronne qui a hérité du prestigieux château Mouton Rothschild a su poursuivre la tradition instaurée par son père et étendre le rayonnement international de ses vins. Ses obsèques se tiendront à Mouton le 1er septembre.

Luttant depuis plusieurs années contre un cancer, Philippine de Rothschild nous a quittés vendredi dernier dans la nuit. L’histoire se souviendra d’elle comme l’une des plus grandes ambassadrices de Bordeaux, de l’art de vivre à la française, une grande dame du vin.

Après avoir brillé de nombreuses années sur les planches de la Comédie Française, c’est avec la même passion qu’elle reprendra les rênes du groupe en 1988, à la suite du décès de son père le baron Philippe de Rothschild dont elle était l’unique fille. Le groupe inclut le célébrissime Mouton, hissé 1er Grand Cru en 1973, mais aussi les domaines d’Armailhacq et Clerc Million mais aussi l’importante maison de négoce éponyme dont la tête de proue est Mouton Cadet.

La baronne Philippine continuera le magnifique travail poursuivi par ses aïeux depuis le milieu du 19ème siècle et ne s’arrêtera pas à améliorer seulement la qualité du grand vin. En effet, sous son impulsion, verrons le jour un second vin pour Mouton, le Petit Mouton mais aussi le développement de partenariats au-delà des frontières de l’Hexagone, en association avec des familles et personnalités du vin partageant la même exigence de qualité que les Rothschild : Opus One en Californie et Almaviva au Chili sont très vite devenues des icônes à l’aura internationale.

Grande mécène, Philippine a poursuivi la tradition originale lancée par son père, d’associer chaque millésime à un artiste réputé et de lui proposer de décorer l’étiquette de chaque nouveau millésime. Aujourd’hui l’ensemble de ces peintures sont regroupées dans la magnifique collection « Mouton-Rothschild » exposée dans le Musée du Vin aménagé dans un ancien chai du château et récemment rénové.

La succession n’ayant pas encore été officiellement dévoilée, la solide équipe en place ainsi que les trois enfants de Philippine, Camille, Julien et Philippe poursuivrons cette quête de l’excellence en restant fidèle au leitmotiv de Mouton : « Premier je suis, Second je fus, Mouton ne change. »

Recherchez le prix d’un vin

 

Consultez la cote iDealwine d’un vin

A lire dans le Blog iDealwine :

 

Parution : tout savoir sur… Les femmes et le vin !

Château Troplong Mondot : disparition de Christine Valette

La famille Perrin nommée personnalité de l’année par le magazine anglais Decanter

Robert Parker : une lettre ouverte qui trouble le monde du vin…

 

 

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

f43a9859-342c-4077-9fcc-13eadd75e24d@augure

Un livret sur les meilleurs accords avec les vins de Bourgogne

Maîtriser l’art des accords mets et vins ? On est d’accord, cela n’est pas toujours facile… Alors, iDealwine vous a déniché un petit carnet d’antisèches ! Le Bureau des Vins ...

Prix de la vigne : le grand écart entre les grands crus et les AOC génériques

Avouez-le : vous avez déjà rêvé de tout plaquer pour vous installer au milieu des vignes. Mais que savez-vous du foncier agricole ? Sauriez-vous dire quelle est la région la ...

Recette de la semaine – Daube d’agneau provençale

Quand on évoque la daube provençale, on pense d’abord à du bœuf. Mais cette préparation existe également avec de l’agneau. Dans les deux cas un vin rouge sudiste fera l’affaire, ...