Le top 10 des vins italiens les plus chers

toscaneInvitation au voyage en Italie, le site Winesearcher consacre un article aux meilleurs et les plus onéreux des vins italiens. L’occasion d’en savoir un peu plus sur ces domaines mythiques, leurs vins et de consulter quelques-unes de leurs cotes iDealwine.

En haut du podium, trône le célèbre Bolgheri Tenuta dell’Ornellaia appartenant à la famille Antinori.

Installée à Florence depuis le début du 13e siècle, dans la zone historique du Chianti, la famille Antinori poursuivait son commerce de tissus et de vins, cette seconde activité devenant peu à peu prépondérante. Au 16e siècle, les vins d’Antinori étaient déjà réputés en dehors de l’Italie. En 1898, le domaine est officiellement fondé : « Fattoria dei Marchesi Lodovico e Piero Antinori ». Aujourd’hui, après 26 générations qui se sont succédé, l’histoire continue.

Créée en 1985, Ornellaia est une jeune appellation. Elle appartient aux « Super Toscans », ces très grands vins qui ne sont pas classés en DOC ou DOCG (l’équivalent de nos AOC) pour des raisons d’encépagement. Mais les évolutions de la législation italienne ont permis à certains de bénéficier d’une appellation contrôlée, comme Ornellaia ou Sassicaia.
La Tenuta dell’Ornellaia est un domaine de 91 hectares (dont 76 en production) créé en 1981 par le Marquis Lodovico Antinori, et à l’encépagement typiquement bordelais (cabernet-sauvignon, merlot, cabernet franc et petit verdot). En 2002, il a été vendu au groupe californien Robert Mondavi Winery puis en juin de la même année, cédé à 50% à Marchesi de Frescobaldi, une autre famille toscane productrice de vin. Depuis 2005 la Marchesi de Frescobaldi est devenue l’unique propriétaire. En peu de temps, le domaine extrêmement qualitatif s’est hissé parmi les meilleurs.

Millésime Cote iDealwine
2005 135 €
2004 105 €
2003 105 €
2000 130 €
1999 96 €
1995 142 €
1989 97 €

En deuxième place, les vins du Piémont de Bruno Giacosa

Bruno Giacosa représente la troisième génération de viticulteurs de la famille et commença à travailler au domaine à l’âge de 15 ans. Le domaine veille à suivre des méthodes de vinification traditionnelles permettant de refléter au mieux le terroir du Piémont. Le domaine couvre 37 hectares de vignes. La propriété située en altitude et son exposition sud/sud-ouest est idéale. Bruno Giacosa vinifie ses propres raisins mais fait aussi appel à d’autres producteurs qu’il connait depuis 30ans. Les fruits choisis font l’objet d’une sélection méticuleuse.

Barolo Bruno Giacosa

Millésime Cote iDealwine
2005 62 €
2003 62 €

Barolo Bruno Giacosa Vigna Croera

Millésime Cote iDealwine
2004 107 €

En 3ème, Quintarelli de Veneto

Giuseppe Quintarelli, le fondateur du domaine qui y a œuvré 60 ans et l’a rendu célèbre, s’est éteint l’année dernière. C’était un des  viticulteurs les plus renommés de Valpolicella. Ses mots d’ordre se perpétuent : patience, tradition et perfection à la vigne comme à la cave.  Aujourd’hui, sa femme, ses enfants et petits-enfants ont pris le relais

En 4ème position, Giacomo Conterno du Piémont, qui produit notamment le  Monfortino Barolo Riserva DOCG. Ce vin issu des meilleurs raisins du domaine est seulement produit dans les années exceptionnelles. La période de macération est longue à laquelle succède plusieurs années d’élevage en barriques donnant aux vins une rare profondeur et complexité.

Numéro 5, Biondi Santi à Montalcino, où les générations successives se transmettent le secret de fabrication du Brunello.

Le 6ème, Romano dal Forno dans la région de Venise, avec, par exemple, son vin Reciotto qui n’est produit que lors des meilleurs millésimes. Ces 30 dernières années il n’y en a eu que 6.

Miani Calvari, Friuli Venezia Giulia arrive à la 7ème place.

Enzo Pontoni, considéré comme le meilleur vinificateur de vins blancs d’Italie, dirige aujourd’hui le domaine familial. Il détient 4 hectares de vignes et loue 9 autres auxquels il porte une attention particulière. Le viticulteur travaille avec des rendements très limités

8ème, Case Basse de Gianfranco Soldera et ses Brunello di Montalcino.

En fondant son propre domaine Case Basse en 1972, Gianfranco Soldera, a réinventé le Brunello di Montalcino et élevé au plus haut niveau.  Ses vins, produits en quantité limitées sont aujourd’hui considérés comme les meilleurs et malheureusement très difficiles à trouver. Les vins de Soldera réunissent concentration, richesse et une grande  complexité aromatique.

9ème, le domaine Mascarello Giuseppe e Figlio, appartient à la famille depuis 1881.

La tradition se perpétue, longue fermentation et vieillissement dans des anciennes « botti »

Le dernier du top 10, Gaja, Barbaresco et Barolo

Angelo Gaja est sans doute l’une des plus grandes figures du vin italien. Né en 1940, il reprend en 1961 le domaine familial créé en 1859 sur les collines de Langhe, dans la région du Piémont. Il est aujourd’hui à la tête d’environ 100 hectares de vignes et n’achète aucun raisin au négoce. Gaja a largement contribué au rayonnement international des grands vins piémontais, notamment des Barbaresco et des Barolo, en se démarquant par de nouvelles techniques de vinification et surtout d’élevage, jugées révolutionnaires pour l’époque car en rupture avec les pratiques alors en vigueur dans la région : choix des meilleures parcelles, réduction des rendements, élevage en fûts de chêne neufs français au lieu de foudres de chêne yougoslaves. Ses meilleures parcelles de Barbaresco produisent aujourd’hui certains des plus grands vins d’Italie (Sori Tildin, Sori San Lorenzo et Costa Russi). Il fut également le premier à planter du cabernet sauvignon, du chardonnay ainsi que du sauvignon blanc à la place du Nebbiolo, contre l’avis de ses pairs.

Barolo Angelo Gaja

Millésime Cote iDealwine
2004 120 €
2003 120 €
2000 160 €
1999 150 €
1997 167 €
1989 162 €

 

Consulter les ventes de vins italiens

En savoir plus sur les vins d’Italie

Consultez les ventes de vin

Recherchez le prix d’un vin

Consultez la cote iDealwine d’un vin

A lire également sur le blog iDealwine

Les ex-vignes de la mafia reprises pour la bonne cause !

Antonio Galloni quitte Robert Parker : quelles conséquences pour le monde de la critique de vin ?

Une vigne plantée en Italie pour célébrer la naissance du futur roi d’Angleterre

 

Tags:

  • Voir les commentaires (4)

  • antoine

    Bonjour, puis-je avoir les coordonnées de la personne qui a écrit cet article? Merci.

  • Geoffrey06

    Bonjour, pas de référence a La Tenuta San Guido et son SASSICAIA….

    • HURNY

      C’est un classement hautement subjectif.Ne pas situer Sassicaia dans les +grands italiens est pour le – étonnant.C’est ridicule.La tenuta san guido réussit un guidalberta que je goute régulièrement et comparativement à pas mal de grands Bordeaux c’est souvent meilleur.quant à Sassicaia certains millesimes frisent la perfection .

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Vente à prix fixe : nouveauté, nouveaux millésimes, nos coups de cœur dans le vignoble

Pas de vacances pour iDealwine : dans cette vente vous allez retrouver de nouveaux domaines que nous sommes allés visiter, les derniers millésimes des propriétés que nous suivons depuis plusieurs ...

Romanée Conti : consommation record à Sao Paulo

Incroyable mais vrai : Sao Paulo est la ville qui consomme le plus de Romanée-Conti au monde ! Une étude menée par lepetitjournal.com, montre que la ville la plus cosmopolite ...

Le domaine des Hospices de Beaune pose le pied en terre chablisienne

Le domaine des Hospices  de Beaune gagne encore du terrain ! Jean-Marc Brocard, viticulteur chablisien, a en effet décidé de faire ...