Décès de Serge Hochar, le Liban perd son plus illustre œnologue

Chateau-Musar-CMYK-HIGH-RES

Le PDG de Château Musar et ancien patron de l’Union viticole du Liban (UVL) Serge Hochar est décédé le mercredi 31 décembre d’un accident de mer au cours de ses vacances avec sa famille au Mexique à l’âge de 74 ans.

Triste nouvelle pour le Liban et la sphère viticole, Serge Hochar, acteur majeur de la renaissance des vins du Liban, s’en est allé en cette fin d’année 2014. La profession ne perd pas seulement un producteur mais bel et bien LA figure des vins du Liban à qui il a consacré sa vie.

Devenu PDG de Château Musar à la fin des années 50, Serge Hochar n’a depuis jamais cessé d’œuvrer pour la reconnaissance des vins libanais. En 1975 lorsque la guerre éclate, le domaine vend les trois quarts de sa production au Liban, vingt ans plus tard c’est l’exact opposé, les exportations représentent 75% des ventes et c’est au Royaume Uni que démarrera la reconnaissance internationale des vins produits par Serge Hochar. Cette grande figure du vin sera notamment désigné « Man of the Year » par le magazine Decanter.

Homme de convictions, Serge Hochar se moquait des modes et se fiait uniquement à son instinct lors de l’élaboration de ses vins. Reconnu de tous comme étant un brillant œnologue (il avait été l’élève d’Emile Peynaud à Bordeaux) Serge Hochar avait pour habitude de dire « Je ne fais pas du vin, je fais de l’art ». Les hommages se succèdent dont celui de la célèbre critique anglaise Jancis Robinson qui affirme « Serge était beaucoup plus qu’un simple vigneron ou la force vive derrière l’un des châteaux les plus réputés du Liban. C’était quelqu’un de très spirituel, qui était loin cependant d’être un ascète, un homme très positif en fait. Toujours très drôle, il donnait l’impression de comprendre en profondeur la nature humaine. J’ai toujours beaucoup aimé être en sa compagnie. Lorsque nos chemins se croisaient, nous parlions de beaucoup d’autres choses que du seul vin. » Le fils de Serge Hochar, Gaston, reprend la gestion du domaine tandis que son neveu Ralph gère le bureau basé à Londres.

Consultez les ventes de vin sur iDealwine

Consultez les ventes de vins étrangers (vente terminée) sur iDealwine

Recherchez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le Blog iDealwine :

La famille Perrin nommée personnalité de l’année par le magazine anglais Decanter

Jancis Robinson : dix ans plus tard, que valent les Bordeaux 2004 ?

Où se cachent les plus vieux vins du monde ?

 

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Lynch Bages

Parution – Lynch-Bages & Cie : une famille, un vin & 52 recettes aux éditions Glénat

L’actuel propriétaire de Lynch-Bages, Jean-Michel Cazes, raconte dans ce livre l’histoire de ce château mythique. Un beau livre de collection richement illustré des photos de Philippe Martineau et agrémenté de ...

Enchères : la crème du vignoble se mobilise au profit des Restaurants du coeur

Une centaine de lots magnifiques est actuellement proposée à la vente au bénéfice des Restos du coeur, dans le cadre des enchères qui se déroulent en ligne jusqu’au 30 novembre ...

Château Mouton Rothschild : l’étiquette du millésime 2015 dévoilée

C'est chaque année un petit événement dans le monde du vin, le château Mouton Rothschild, 1er grand cru 1855, dévoile sa nouvelle étiquette. C'est donc l'artiste allemand Gerhard Richter qui ...