Chez James Bond et les autres, ces vins qui ont marqué les grandes scènes du cinéma

A l’occasion de la sortie du nouvel opus de James Bond, retour sur les vins qui ont marqué le cinéma et les séries. Certains d’entre eux sont devenus célèbres [ou honnis], grâce à un film. Petit tour d’horizon des vins culte de nos personnages préférés. Attention, certaines cuvées contribuent activement à l’intrigue de certains films, ne lisez pas cet article si vous n’avez pas encore vu les films concernés !

Impossible de tous les lister. Nous ne citerons donc ici que les références les plus célèbres ou certaines nouveautés. Si un film ou une série n’est pas cité ci-dessous et vous semble réellement manquer, n’hésitez pas à l’ajouter en commentaires pour compléter notre article !

Gotham city – Alfred Pennyworth (2014 – 2015)

Les vins au cinémaCommençons par la seule série de cette revue. consacrée à la jeunesse de Bruce Wayne, celui qui deviendra « The Batman ». Au service du héros, un butler, réputé pour son goût très sûr. Dans une scène où il rencontre un vieux camarade de l’armée, le jeune Bruce Wayne sort deux bouteilles du grand cru Domaine de la Romanée Conti) pour faire plaisir à son majordome. Un détail qui n’aura pas échappé aux amateurs de pinot…

Note : après expertise chez iDealwine à l’aide d’une version HD de l’épisode et de quelques zooms bien sentis (capsule, contre étiquette) il semblerait que la production n’ait pas réellement ouvert ces fameuses bouteilles de la Tâche 1966, dommage pour eux !

 Les vins au cinéma

Sherlock Holmes (2009) – Sherlock Holmes

Le célèbre détective s’illustre par une classe très anglaise qui se reflète dans ses goûts en matière de vin. Visionnaire de la première heure, on peut l’apercevoir dans ce film en train de déguster un Château-Margaux 1858, un vin très fraîchement classé à l’époque donc.

Taken 3 (2014) – Bryan Mills

Le vin au cinémaDès la bande annonce on aperçoit Bryan Mills, le célèbre héro de la série Taken, venu faire une surprise à sa fille avec une peluche géante et… une bouteille de Champagne Taittinger. Aucune influence sur l’histoire, mais toujours et encore une preuve qu’aucun « sparkling » n’a à ce jour supplanté le Champagne.

Ratatouille (2007) – Skinner

Comment faire un film, même d’animation, sur la grande cuisine sans introduire un ou deux (très) grands vins ? Même si c’est ici le « méchant » qui se délecte d’un château-latour 1961 – et si la bouteille apparait un peu déformée –  la référence aux grands crus classés de Bordeaux ne nous a pas échappé. Un autre cru célèbre est présent dans ce film, saurez-vous nous dire lequel ? (Indice : rive droite)

 Le vin au cinéma

 

Hannibal (2001) – Hannibal Lecter

Le vin au cinémaLe personnage ultra complexe du Silence des Agneaux a d’excellents goûts en termes de vins, même si nous ne vous recommandons absolument pas ses accords mets et vins. Les amateurs auront remarqué les apparitions successives de très belles bouteilles, et notamment d’un riesling Phélan Ségur ou encore d’un Vignetti La Salvanella de chez Melini.

Le vin au cinéma

 

Casablanca (1942) – Rick Blaine, avec Humphrey Bogart et Ingrid Bergman

“Here’s looking at you, kid”. Tout est dit. Malheureusement une coupe de champagne de la maison Veuve Clicquot termine renversée lors du baiser d’anthologie entre Humphrey Bogart et Ingrid Bergman.

Note : difficile de reconnaître l’étiquette, c’est le majordome qui recommande un “good French wine, Veuve Clicquot”.

Iron man 3 – Tony Stark
Tony Stark ne fait pas toujours dans la finesse dans ce blockbuster issu des comics Marvel. Mais il faut bien reconnaître que depuis qu’on sait ce qu’il boit, on lui trouve une certaine sensibilité. Un mâcon-villages de chez Louis Jadot, bravo Tony !

Le vin au cinémaLe vin au cinéma

 

Sideways (2004) – Miles

« If anyone orders a Merlot I’m leaving ! ». Qui aurait cru que le film Sideways allait faire chuter les ventes de Merlot aux Etats-Unis au profit du Pinot noir ? De nombreuses références sont présentes dans le film mais – en dehors du Pinot bien sûr – l’une se démarque : le Château Cheval Blanc 1961, siroté par le personnage principal dans un gobelet en plastique. D’accord, il est dépressif mais est-ce vraiment une excuse ?

Note : on note la prédominance des millésimes « du siècle » comme le 1961 dans les films. Quel talent, chez les producteurs !

Kingsman – Richmond Valentine et Harry Hart

Au cours d’une scène tout à fait cocasse où le grand méchant du film, Richmond Valentine, sert un Mc Donald’s à son invité, censé être milliardaire, la discussion se porte sur les accords mets et vins. Harry Hart demande un big mac alors que Richmond Valentine rétorque « Je préfère deux cheeseburgers et leur sauce secrète avec ce Château Lafite 1945 ». HH ne se laisse pas impressionner pour autant et suggère pour le dessert un Sunday accompagné d’un château-d’yquem 1937, rien que ça !

Note : Sauriez-vous retrouver le Cognac qui échappe miraculeusement au renversement au cours de la scène de bagarre au début du film ? (surlignez pour voir la réponse)

Delamain 1962

Kingmen

 

Ah si j’étais riche – Aldo Bonnard

Aldo Bonnard ne partagera pas sa fortune – gagnée au loto ! – avec sa femme. Mais alors comment se faire plaisir tout en cachant que l’on est riche ? Aldo transvase des bouteilles de château-lafite directement dans des bouteilles achetées à la supérette du quartier. Poussant son invité, persuadé d’avoir découvert l’affaire du siècle, à se rendre immédiatement dans le même supermarché pour le dévaliser. Une scène hilarante que l’on vous laisse regarder !

 

 

Le diner de cons – Pierre Brochant

Encore un Lafite ! Décidément peu de vins déchainent l’imaginaire des réalisateurs comme ce fameux pauillac. Contrairement à Aldo Bonnard, qui cherche à transformer une piquette en grand vin, Pierre Brochant veut éviter le contrôle fiscal en transformant du grand vin… en picrate. Promettez-nous de ne jamais faire pareil…

 

 

Barbecue

Dans le thème des grands vins complètement ruinés on peut évoquer cette superbe sangria au Petrus. Probablement la meilleure sangria du monde, et une scène à pleurer de rire, tout en imaginant la tête qu’on aurait fait si cela nous était arrivé.

 

Red 2 – La Grenouille

Le super vilain du film n’a qu’une faiblesse (si s’en est une) : il aime passionnément le vin. C’est donc en usant de cette passion et d’un peu de ruse que Bruce Willis va lui tomber dessus. Ils cherchent à retrouver la Grenouille et passent pour ça par un site de ventes aux enchères ! Chez iDealwine, comme vous pouvez l’imaginer, on aime beaucoup ( !) l’idée de se retrouver impliqué dans des querelles d’espions. Bruce si vous nous lisez, n’hésitez pas à nous contacter pour sauver le monde.

Red 2

 

James Bond (1952 – 2015) – James Bond

Ian Flemming était un amateur de vin et James Bond a hérité de cette passion. Au gré des 23 films sortis en salle jusqu’à présent, James Bond déguste une belle brochette de grands crus. Bien connu pour appétence pour le Vodka-Martini « au shaker, pas à la cuillère », le célèbre agent secret ne dédaigne pas goûter d’autres breuvages. Et dans ce cas, qu’il s’agisse de vins tranquilles ou effervescents, James Bond sait se démarquer. Voici une liste (non exhaustive) de ceux qui apparaissent dans les James Bond.

Champagne Dom Pérignon, dans Dr No, Goldfinger, Au service secret de Sa Majesté, L’espion qui m’aimait.

Champagne Taittinger Blanc de Blancs : Bon baisers de Russie

Champagne Bollinger : devenu le champagne officiel de James Bond depuis… 1973 !

Parmi les vins rouges, un incontournable de James Bond fait son grand retour :

Château Angélus, absent dans les derniers films, revient en force dans le dernier opus de la saga : Spectre. Et avec le millésime 2005, s’il vous plait.

Château Mouton Rothschild, une référence pour James Bond puisque dans Les Diamants sont Eternels, James Bond reconnait un ennemi déguisé en serveur par son manque de culture en matière de vin. Ce premier cru classé de Pauillac joue donc un rôle crucial dans l’histoire puisqu’il sauve probablement la vie du héros !

Le vin au cinéma

 

Le vin au cinéma
Château Angélus 2005

 

L’espion de Sa Majesté a bon goût, vous ne trouvez pas ? En tout cas nous, chez iDealwine, on vote pour tous les vins de la sélection 🙂

Voir les ventes de vin sur iDealwine

Voir les ventes de Champagne sur iDealwine

Consultez le prix d’un vin

Pas encore inscrit(e) pour participer aux ventes ? Complétez votre inscription, c’est gratuit !

A lire également dans le Blog iDealwine :

Nous sommes allés voir le film « Premiers crus »

Accords véhicules/vins : du vin à toutes les vitesses

L’artiste Coréen Lee Ufan illustre le millésime 2013 du Château Mouton Rothschild

Un trésor de 1830 retrouvé dans les caves de Bollinger !

Champagne : osez le rosé !

Tags:

  • Voir les commentaires (0)

Your email address will not be published. Required fields are marked *

commentaire *

  • name *

  • email *

  • website *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Accords-mets-vins-barbecue-une

Barbecue : à vous les meilleurs accords vins-brochettes

Aujourd’hui, nous vous prouvons à travers quelques suggestions gourmandes que tous les types de vins se marient à ces repas conviviaux !

Le Clos Manou, un « Super bordeaux » comme on les aime

Le Clos Manou est un cru du Médoc relativement peu connu mais qui produit de très beaux vins … et ...

Clos Cibonne et son cépage fétiche, le tibouren

Les rosés du Clos Cibonne, produits aux portes de Toulon, ont une personnalité folle avec leur cépage rare et typiquement provençal, le tibouren. Une cuvée “facile” et une cuvée plus ...